TEST: 2283

Franc succès pour le salon du livre de Rome

Par Noé MALAPRIS | Publié le 09/12/2021 à 16:13 | Mis à jour le 09/12/2021 à 16:34
Affiche du salon du livre à Rome

Plus de 90 000 visiteurs se sont rendus au salon Più libri più liberi, dont la 20e édition s’est tenue du 4 au 8 décembre à Rome.

 

« Più libri più liberi » est la foire nationale de la petite et moyenne édition. Elle se tient chaque année à Rome, au mois de décembre. L'objectif est d'offrir au plus grand nombre possible de petites maisons d'édition un espace pour mettre en avant leur propre production, souvent occultée par celle des plus grandes entreprises. Ce faisant, elles bénéficient d’une vitrine exceptionnelle en plein cœur de la capitale italienne, et ce pendant la période mercantile de Noël durant laquelle le chiffre d’affaires des librairies – et donc la demande auprès des maisons – explose.

Più libri più liberi propose en marge du salon un véritable programme culturel : rencontres d'auteurs, lectures, débats sur des sujets d'actualité, initiatives pour la promotion de la lecture, de la musique et du spectacle vivant…  Ces activités jalonnent les cinq jours de l'événement.

 

Une reprise flamboyante

Alors que l’édition 2020 avait été annulée pour cause de Covid-19, la cuvée 2021 du Più libri più liberi a fait carton plein. Organisée par l’Association des éditeurs italiens (AEI), elle a accueilli plus de 90 000 visiteurs et réuni pas moins de 530 exposants répartis sur plus de 3 500 m². Depuis 2017, la foire est tenue dans l’impressionnant palais des congrès de Nuvola, situé dans le quartier de l’Eur, qui permet de réunir un grand nombre de visiteurs au cours des 5 jours que dure l’événement.

La présidente de Più libri più liberi, Annamaria Malato, a déclaré que les organisateurs sont « extrêmement fiers que le public ait été aussi nombreux cette année encore, malgré la situation sanitaire délicate dans laquelle nous nous trouvons ». Elle a rappelé par la même occasion que le salon est « de plus en plus un rendez-vous incontournable pour tous les amoureux du livre et de la littérature ».

Pour Ricardo Franco Levi, président de l’AEI, ce succès va dans la continuité des hausses de ventes de livres depuis 2020. Au-delà des chiffres dont son organisation peut s’enorgueillir, il souhaite retenir « l’esprit de fête » ayant régné sur le salon 5 jours durant.

 

Patrick Zaki mis à l’honneur

Alors que le chercheur Patrick Zaki, détenu en Égypte depuis février 2020, a été libéré le 7 décembre dernier, son meilleur ami et sa sœur ont été accueillis durant le salon, en correspondance depuis le Caire. Silvia Barbagallo, commissaire de la foire, a exprimé sa joie concernant la libération de M. Zaki : « La sortie de Zaki est une nouvelle qui nous a remplis de joie, et qui est à l'image de tout ce que nous voulons construire comme œuvre culturelle : les livres et l'écriture comme symbole de liberté. »

Sur le même sujet
Noé MALAPRIS

Noé MALAPRIS

Étudiant à Sciences Po, j'ai la chance de passer ma 3e année à Rome, où j'effectue un stage d'un semestre au Petit journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.