Vendredi 30 octobre 2020
Singapour
Singapour

Catherine Soulas Baron, une belle plume tourne la page du Petitjournal

Par Laurence Huret | Publié le 07/09/2020 à 22:30 | Mis à jour le 08/09/2020 à 20:09
Catherine Soulas Baron

Juriste en droit international privé et droit de la santé, passionnée d’histoire, de culture et d’art de vivre, Lauréate 2014 des Trophées des Français de l’Etranger organisés par Lepetitjournal.com, Catherine Soulas Baron a aimé vous faire partager ses coups de cœurs et expériences singapouriennes, au fil de ses nombreux articles ou portraits publiés dans Lepetitjournal Singapour. Elle tourne maintenant la page pour d’autres projets. Merci pour ces trois belles années passées au sein de notre édition et tous nos vœux de succès Catherine !

 

Quel était votre parcours avant votre arrivée à Singapour ? 

J’ai vécu 10 ans à Hong Kong, avant de suivre mon époux à Singapour.

Diplômée en droit international privé et en droit de la santé, j’avais, avant de venir en Asie, la fonction de Directeur juridique et compliance officer de la filiale française de Schering Plough qui a depuis fusionné avec Merck.

Après 25 ans dans l’industrie pharmaceutique, j’ai dû repenser ma carrière à Hong Kong, où ne se trouve aucun siège de laboratoires. Passionnée d’histoire, de culture et d‘art de vivre, j’ai eu l’idée (cela n’existait ni à Hong Kong, ni en Chine à l’époque) de créer une société de formation des codes de conduite occidentaux afin de mieux cerner les différences interculturelles qu’ils engendrent ‘’Le Savoir-Vivre ltd’’. Je suis partie aux USA en 2009, où j’ai obtenu une certification du Protocol School of Washington.

L’Alliance Française de Hong Kong grâce à son Directeur d’alors Gérald Candelle m’a lancée avec des ateliers "Art de Vivre’’. Puis tout s‘est enchainé rapidement. La presse écrite s’est intéressée à mon projet qui surprenait beaucoup les Français, alors que les anglo-saxons connaissent les écoles d’Etiquette et les Finishing schools depuis longtemps. C’était donc tout à fait nouveau. Des articles, le premier dans Lepetitjournal de Hong Kong, puis dans Trait d’Union, Crave magazine, Jumeirah magazine, le Figaro, Cosmopolitan, Femmes Actuelles, Sud-Ouest, ABC luxe, Apple Daily ont parlé de cette Française de Hong Kong qui expliquait (sans l’imposer) l’Etiquette aux asiatiques !

En mars 2014, j’ai eu l’honneur de recevoir au Quay d’Orsay le Trophée des Francais talentueux de l’Etranger, dans la catégorie Art de Vivre remis par le journal Le Monde. Il récompensait ma contribution au rayonnement culturel de la France à l’étranger. Un moment incroyable.

La médiatisation, grâce à un nouvel article du Figaro le lendemain de la remise du prix m’a permis d’apparaître sur Bloomberg TV, Pearl TV, France 24, TV5, France 2 et TF1 Reportage Découverte. J’ai été interviewée à la radio: RFI, RTL, France Inter et citée dans trois livres : ‘’Ils sont partis vivre ailleurs’’,  ‘’La Chine, Le Vin, Le Rouge’’, ‘’Les Français en Chine’’. J’ai même tourné à Hong Kong dans une pub pour la Peugeot RCZ R !

 

Que retiendrez-vous de votre collaboration avec Lepetitjournal Singapour ? 

L’écriture a été salvatrice. L’atterrissage à Singapour fut un peu difficile, après avoir vécu tous ces beaux moments à Hong Kong. Je n’ai jamais ressenti ici le même engouement et la même énergie. J’ai continué à organiser des ateliers à Hong Kong, en particulier avec les universités et les sociétés du luxe tout en poursuivant des partenariats non seulement avec les grandes marques de l’art de la table comme Lalique, Cristallerie Saint Louis, Christofle… ou de la gastronomie et du vin comme caviar Sturia, Champagne Roederer, fromage Mons mais aussi avec les Chambres de commerce, les Ambassades et de nombreux hôtels.

Travailler au Petit Journal fut un nouveau défi qui m’a permis de mieux appréhender Singapour, son patrimoine et sa diversité et de connaitre la communauté francophone. Bien écrire est une technique difficile. Il faut répondre à l’exigeance. Il y a aussi toute la recherche, frustrante quand il y a peu d’archives. Intéresser le lecteur est certainement le plus délicat. Ce fut donc une expérience extrêmement enrichissante. En termes humain et professionnel, je profite de cette occasion pour remercier sincèrement Laurence Huret et Bertrand Fouquoire de m’avoir accordé leur confiance. Mais toute bonne chose ayant une fin, il m’a semblé naturel de céder ma place après trois années intenses afin de laisser à d’autres l’opportunité de vivre cette aventure.

 

Quelles sont les interviews qui vous ont le plus marquée ? 

Difficile de répondre à cette question, tant les personnes interviewées sont brillantes, créatives, inspirantes, talentueuses ou tout simplement bienveillantes.Yann Follain, Ryan Curatolo, Denis Croze, Emmie Tellier, Marie Monmont, Stéphanie Leparmentier, Marie-Pierre Mol, Veronica Abensour, Eric Kaiser, Kennie Ting, Pascale Monté Papée, et tous les artisans, créateurs, restaurateurs et hôteliers singapouriens rencontrés dans le cadre de mes articles « Boutiques coup de cœur » et ma série sur les « Hôtels avec Histoire ». Cependant sortent du lot, car sans Lepetitjournal  je n’aurais certainement pas eu l’occasion de faire ces rencontres, l’interview chargée en émotion de Cédric Beltrame, frère d’Arnaud Beltrame officier de gendarmerie assassiné par un terroriste, l’interview de Bertrand Piccard un homme exceptionnel et inventeur de génie (avion solaire), ainsi que  l‘interview de Catherine Pegard, présidente du Château de Versailles, symbole mondial et époustouflant de notre patrimoine, qu’elle dirige comme une entreprise.

 

Qu’est-ce qui va le plus vous manquer ?

Justement les Belles Rencontres !     

                                                                                       

Quels sont vos prochains projets ?

Cette période de confinement a eu quelques côtés positifs dont celui de prendre du recul et de s’interroger sur de nouveaux schémas de travail. J’ai le projet de construire différemment les offres de services de ma société. Étonnamment dans cette période qui semblait bloquée, j’ai reçu des demandes spécifiques de sociétés. Cela est très stimulant et un bon accélérateur du changement. Il y a toujours les partenariats en suspens, (pour l’instant) avec les grandes marques de café, de cigares et d’armagnac.

Et s’il me reste un peu de temps, je ne m’interdis pas non plus de continuer à écrire, sous d’autres formes ou pour toutes éditions de qualité qui le voudront bien.

 

Catherine Soulas Baron
Catherine Soulas Baron avec l'équipe de Lepetitjournal.com/Singapour lors de la cérémonie des Trophées des Français d'Asie-Océanie 2019 

 

Laurence Huret

Laurence Huret

Co-Directrice de l'édition. Avocate de formation, Laurence multiplie les engagements auprès de la communauté française à Singapour : Elue Conseillère consulaire, elle est membre du CA de l’Alliance française et du Conseil d’établissement du Lycée français
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.