Mardi 10 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

On a testé « On parle français à Rome » avec Salvo Valenti !

Par Karine Gauthey | Publié le 13/03/2019 à 23:00 | Mis à jour le 13/03/2019 à 23:07
photo Salvo groupe

Après avoir fait la connaissance de Salvo, Le Petit Journal a récemment eu l’occasion de participer à deux soirées : « La chose la plus bizarre » et « La chasse au trésor ».

Si ces appellations vous paraissent étranges, rassurez-vous il n’en est rien, car les soirées portent le nom des jeux que le maître de cérémonie s’amuse à mettre en place autour de la langue et de la culture française.

C’est ainsi que nous avons fait la connaissance de trois italiens : Simon vient aux soirées de manière récurrente dans l’optique d’améliorer son français en apprenant de nouvelles expressions et de rencontrer des francophones. Miriam ne rate jamais les soirées de Salvo (elle en est d’ailleurs très fière) qui lui permettent d’enrichir son vocabulaire et de discuter dans la langue de Molière. Francesca se prête aussi à l’expérience chaque jeudi ; ayant eu l’opportunité de vivre à Paris dans le cadre d’un échange Erasmus, ces soirées l’aident à maintenir un bon rapport avec notre langue maternelle.

Bon nombre de Français installés à Rome, à l’image de Justin et Simon, se rendent régulièrement aux soirées à thème, souhaitant rencontrer des Romains et échanger sur divers sujets de manière ludique. Morgane côtoie le groupe depuis plus d’un an sur le conseil d’une amie ; ce qu’elle apprécie le plus, c’est l’ouverture d’esprit qui y règne (aucun préjugé, seulement des personnes passionnées par tous les aspects qu’offre la France).

Mais on a eu la surprise de rencontrer également Jessica, de nationalité britannique, qui fréquente les soirées du groupe depuis deux ans maintenant pour en apprendre davantage sur la langue et la culture françaises (notamment la géographie).

Ambiance conviviale

Il s’agit finalement d’un moment convivial où se rejoignent les horizons et les personnalités, sans prétention, le tout dans une ambiance joviale. Le jeu qui se déroulait lors de la dernière soirée (jeudi 7 mars) était d’ailleurs centré autour du plaisir : pas de véritable gagnant, mais un parcours à travers des photos qui devaient nous permettre de retrouver les villes étapes de ce Tour de France photographique.

Heureusement, nous avons reçu l’aide précieuse du joyeux organisateur pour nous permettre de nous repérer lorsque les photos disposaient d’angles les plus farfelus. En somme, on s’y est amusé et on a hâte d’y retourner !

C’est donc avec plaisir que nous nous sommes prêtés au jeu et ce fut un honneur de participer à la vidéo promotionnelle tournée par Fabien Fraticelli (un habitué des soirées), réalisée avec les personnes présentes au bas d’un escalier, bras-dessus bras-dessous, avec un Salvo qui semblait oublier son français (pourtant très bon), devant la caméra.

Notre Sicilien amoureux de la langue française ne nous cantonne d’ailleurs pas aux soirées à des heures tardives, puisque samedi dernier, il a proposé une promenade dans Trastevere, après un petit déjeuner dédié à la gastronomie française au Levain.

Alors, qu’attendez-vous pour tenter l’expérience ?

Pour plus d'informations, suivez le groupe Facebook !

Nous vous recommandons

Karine Gauthey

Karine Gauthey

Karine Gauthey est professeure de lettres et historienne. Passionnée par l'histoire de l'art, les mythes et l'antiquité, elle a décidé de poser ses valises à Rome après être tombée amoureuse de la ville durant son échange Erasmus il y a quelques années.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Rome

« Le syndrome K », histoire d’une épidémie romaine

Tout le monde connaît l’hôpital situé sur l’île Tibérine, mais ce dernier regorge encore de secrets, comme l’histoire d’une mystérieuse épidémie survenue durant la Seconde Guerre Mondiale.

Expat Mag

Stockholm Appercu
LE SAVIEZ-VOUS

Le Cadeau de Noël suédois pour 2019

La boîte mobile est le cadeau de Noël de l'année 2019. Pour la trente-deuxième année consécutive, HUI, l´Institut de recherche commerciale suédois sélectionne le cadeau de Noël de l´année.