Dimanche 23 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Manifestation des sardines anti-Salvini ce samedi à Rome

Par Élio Bono | Publié le 12/12/2019 à 19:16 | Mis à jour le 12/12/2019 à 19:19
Capture d’écran 2019-12-12 à 19.16.18

Nous vous avions déjà parlé de sa création : le mouvement des sardines, hostile à Matteo Salvini, a pris une dimension très importante dans tout l’Italie.

Après un départ spontané et très remarqué à Bologne le 14 novembre (15 000 personnes) en marge d’un meeting de la Ligue, le mouvement a pris de l’ampleur dans la plupart des métropoles italiennes. Caractérisés par une dimension « non-partisane mais pas apolitique », les sardines (appelés ainsi par leur volonté d’être « serrés » sur les places publiques comme ces poissons dans les boîtes de conserves, NDLR) manifestent en reprenant des chants populaires – Bella Ciao en tête – dans le calme.

10 000 sardines à Naples, 25 000 à Milan, 40 000 à Florence, et bientôt 100 000 à Rome ce samedi 14 décembre ? C’est en tout cas le souhait des organisateurs, qui souhaitent faire de ce rassemblement un symbole fort de la réussite de leur mouvement, et ce pour plusieurs raisons. En premier lieu, cette date intervient tout juste un mois après les premières actions.

Surtout, la manifestation a lieu sur la Piazza San Giovanni in Laterano, historiquement utilisée pour des rassemblements de gauche mais sur laquelle Matteo Salvini et ses alliés avaient rassemblé entre 100 000 et 200 000 personnes pour un meeting au mois d’octobre dernier. En plus d’avoir une taille lui permettant d’accueillir de nombreuses sardines, remplir la Piazza San Giovanni in Laterano serait hautement symbolique dans le combat que mènent les militants.

À trois ans et demi de la prochaine échéance électorale nationale, impossible de prévoir quel impact aura le mouvement dans la durée et s’il permettra l’émergence d’une force électorale capable de s’immiscer dans le jeu démocratique. Toutefois, certains sondages nationaux datés de cette semaine montrent une Ligue en recul, qui passe pour la première fois en 2019 sous la barre symbolique des 30% d’intentions de vote. Parallèlement, les mêmes sondages montrent que, si seuls 4% des Italiens disent avoir participé au mouvement des sardines, 42% d’entre eux les soutiennent.

Surtout, ils seraient 27% à « probablement » voter pour un candidat potentiellement issu de ce mouvement, quand bien même aucune idéologie ni possible mesure ne figure à l’agenda. Le chiffre monte même à 50% pour la catégorie d’âge 18-29 ans. Si établir un constat définitif à partir de ces chiffres semble précipité, il se pourrait bien que les sardines deviennent un acteur politique à part entière.

Manifestation « 100 000 sardine a Roma », Piazza San Giovanni in Laterano, samedi 14 décembre à 15 heures.

Photo

Élio Bono

Originaire du Sud-Ouest de la France, Elio est étudiant à Rome pour l’année scolaire 2019-2020. Il est passionné par l’Italie, le sport, la politique et le monde hispanophone.
0 Commentaire (s)Réagir