Mardi 21 janvier 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le mouvement anti-Salvini des « sardines » arrive à Rome

Par Élio Bono | Publié le 26/11/2019 à 06:38 | Mis à jour le 26/11/2019 à 06:51
76261697_10220514821081758_2339074609996890112_o

Un nouveau mouvement populaire qui s'oppose au leader Matteo Salvini, les « sardines », a fait son apparition au cours des dernières semaines en Italie, en prenant d'assaut les places publiques.  Une manifestation est d'ailleurs prévue à Rome le 14 décembre prochain. 

Même s’il n’est plus au pouvoir depuis le mois d’août, Matteo Salvini (Ligue) reste très apprécié des Italiens, puisqu’il est crédité de près de 34% d’intentions de vote selon un dernier sondage convoqué par Il Messaggero. L’homme politique d’extrême droite multiplie les actions d’envergure, comme le grand rassemblement qui a réuni près de 100 000 personnes à Rome le 20 octobre dernier.

Seulement, les prises de position souvent extrémistes de M.Salvini ne sont pas vraiment du goût de tous les Italiens. Le 14 novembre, un mouvement spontané s’est rassemblé sur la place centrale de Bologne en marge d’une prise de parole publique de l’ex-ministre de l’Intérieur. Sur cette terre historiquement ancrée à gauche, la réussite a été totale : plus de 12 000 personnes se sont réunies, contre 6 000 militants politiques au meeting de M.Salvini. Avec un nombre de participants au-delà des attentes, le mouvement a gagné le surnom de « sardines », du nom des poissons serrés dans les boîtes en aluminium commercialisées.

Surtout, le mouvement des « sardines » peut se targuer d’avoir remporté une victoire médiatique importante, alors que des élections se profilent en janvier prochain en Émilie-Romagne. Le spectre de l’Ombrie, autre bastion historique de la gauche passée entre les mains de l’extrême droite, est au cœur des préoccupations.

Et à Rome ?

De plus, l’action des « sardines » bolognaises a reçu un fort soutien d’une partie des Italiens. « Non-partisan mais pas apolitique », le mouvement a gagné du terrain à travers de nombreuses grandes villes du pays, comme Turin, Milan ou encore Palerme. En revanche, aucune manifestation n’a pour le moment eu lieu à Rome. Rien d’anormal cependant, puisque la volonté des organisateurs est de réaliser des actions en région, avant de conclure la première phase du mouvement en apothéose dans la capitale. Celle-ci aura lieu le 14 décembre.

Si vous avez prévu de vous y rendre, vous risquez d’y croiser du monde ! Émise sur Facebook quelques jours après la première manifestation à Bologne, l’idée d’organiser un rassemblement de « sardines » à Rome semble séduire. Sur le réseau social numérique, plus de 80 000 personnes ont rejoint le groupe de coordination. Après une consultation réalisée par le même biais, la date du 14 décembre (les samedis 7 et 21 avaient également été proposés) a finalement été retenue.

L’objectif est clairement affiché par les organisateurs : rassembler plus de 100 000 personnes à Rome, soit autant que ne l’avaient fait Matteo Salvini et ses alliés le 20 octobre dernier. 

Pour plus d'informations, vous pouvez vous rendre sur le groupe Facebook.

Photo

Élio Bono

Originaire du Sud-Ouest de la France, Elio est étudiant à Rome pour l’année scolaire 2019-2020. Il est passionné par l’Italie, le sport, la politique et le monde hispanophone.
0 Commentaire (s)Réagir