Giuseppe Conte remporte un vote capital au Sénat

Par Juliette Haudidier | Publié le 20/01/2021 à 14:46 | Mis à jour le 20/01/2021 à 14:51
Conte Italie

L’issue du vote était déterminante pour le Premier Ministre puisque sans le soutien du Sénat, il aurait été contraint de démissionner. Sans majorité absolue, sa coalition se révèle plus affaiblie que jamais.

 

Le mardi 19 janvier, le gouvernement italien a obtenu de justesse la confiance du Sénat après le retrait du parti d’Italia Viva mené par Matteo Renzi. Cette décision a clairement mis en péril la majorité parlementaire sur laquelle repose le Premier Ministre. En effet, s’il n’avait pu réunir ces voix, il aurait été obligé de démissionner et de mettre un terme à son gouvernement né de la coalition entre le Mouvement 5 Etoiles (M5S) et le Parti Démocrate (PD) en septembre 2019. 

Après le décompte, Giuseppe Conte obtient la confiance des parlementaires par 156 voix contre 140, sur les 321 sièges que compte la Chambre Haute. Il a notamment pu bénéficier du soutien de trois sénateurs nommés à vie et de deux membres du parti conservateur, Forza Italia de Silvio Berlusconi.

Lors de son allocution à la tribune du Sénat, il a souligné « seulement des pro-européens dans la majorité », disant « non aux nationalistes et à ceux qui ont des aspirations souverainistes ».

Les départs successifs du gouvernement de deux ministres et d’un secrétaire d’État d’Italia Viva ont mis le feu aux poudres, provoquant une crise politique. En effet, Matteo Renzi désapprouve le programme de relance de 222,9 milliards d’euros issu du méga-plan de 750 milliards d’euros mis en place par les dirigeants européens durant l’été 2020. Il reproche au chef du gouvernement de s’aligner sur la politique du M5S en « dilapidant l’argent publique » plutôt que de profiter des aides européennes pour investir et réformer le pays.

Sur le même sujet
Juliette Haudidier

Juliette Haudidier

Juliette est étudiante en 3ème année à Sciences Po Paris et effectue un stage de 4 mois au Petit Journal de Rome.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale