NOËL A ROME - Entre tradition et modernité

Par Le Petit Journal de Rome | Publié le 20/12/2021 à 07:00 | Mis à jour le 20/12/2021 à 07:00
Place Saint Pierre décorée pour Noel

La tradition chrétienne de Noël reste ancrée en Italie mais elle est très largement dépassée par les nouvelles pratiques. Pourtant la cohabitation est des plus naturelles. A Rome plus qu'ailleurs, on n'oublie pas la présence du Vatican mais cela n'empêche en rien un brin de modernité pour Noël.
 


Noël approche à grands pas et Rome n'échappe pas à la frénésie de ce moment si particulier de l'année. Pour tous les Romains et tous les Italiens, du 24 décembre au 6 janvier, la joie, la réunion, la solidarité et le bonheur de se retrouver seront au rendez-vous.


Pour les fêtes, les Italiens dégustent des mets un peu différents de ceux que l'on trouve dans l'Hexagone. La veille de Noël, soit le 24 décembre au soir, les Romains mangent généralement un repas très maigre, composé de poisson et de fruits secs en dessert avec des amandes et des noisettes. En effet, les festivités du 25 décembre sont souvent copieuses en viande ce qui explique ce repas plus léger. Le traditionnel Panettone et le nougat aux amandes sont des bestsellers des fêtes que l'on retrouve très souvent sur les tables romaines et italiennes.  
 

Le poids de la tradition

Si vous devez passer Noël dans la cité éternelle et que vous souhaitez respecter les traditions chrétiennes de cette fête, vous ne pouviez pas mieux espérer. Rome recèle d'églises et de crèches qui pourront ravir petits et grands. Le lendemain de Noël, le 26 décembre est fêtée la Saint Stéphane. Ce fut le premier martyr chrétien mort lapidé ce qui explique qu'il apparaisse juste après le jour de la naissance du Christ. En vous promenant dans la ville pendant les fêtes, vous trouverez certainement des musiciens habillés d'un costume traditionnel de berger. Ce sont les "Zampognari" dont la tradition veut qu'ils viennent chaque année des Abruzzes vers la Capitale.  

Ce n'est que le jour de l'Epiphanie, soit dans la nuit du 5 au 6 janvier que les enfants se voient offrir leurs cadeaux. C'est la Befana qui descendrait dans les cheminées en apportant bonbons, caramels et cadeaux pour les enfants sages et charbon pour les plus désobéissants. Elle est représentée par une vieille sorcière souriante sur son balai. Son nom viendrait surement de la déformation du mot épiphanie en Italien. Le marché de Noël de la place de Navone en fait d'ailleurs l'égérie en vendant sucreries et répliques de la plus célèbre des sorcières italiennes.


Tous les ingrédients d'un Noël moderne

Si vos tendances de Noël sont plus récentes et que la tradition n'a plus lieu d'être, vous pourrez aussi trouver votre bonheur. Nombre de familles italiennes fêtent Noël le 25 décembre avec la distribution des cadeaux sans attendre la Befana et l'épiphanie. La figure du Père Noël est ainsi appelée Babbo Natale. C'est ainsi que le 26 décembre, les familles se promènent dans les rues de la ville pour parader avec les cadeaux offerts la veille. On appelle familièrement cette journée "la passeggiata" (la promenade) qui est particulièrement appréciée et très conviviale. Vous pourrez aussi aller passer du bon temps à l'auditorium de Rome qui propose de multiples activités. Outre la traditionnelle patinoire, vous trouverez les décorations typiques de Noël, des jeux pour enfants et les parents, des stands présentant des produits régionaux de l'Italie et encore pleins d'autre surprises. Selon les familles et les croyances, tous les goûts sont représentés mais Noël reste pour les Romains la fête la plus attendue de l'année.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale