TEST: 2283

La Maison de la Technologie à Tiburtina

Par Nina Malleret | Publié le 21/04/2021 à 07:00 | Mis à jour le 21/04/2021 à 14:51
Tiburtina maison technologie

A la gare de Rome-Tiburtina, utilisée principalement pour les correspondances entre les grandes lignes de TGV italiennes, un nouveau site impressionnant se développe. Avec une superficie majestueuse, ce n'est autre que la Maison des Technologies Émergentes qui s'implante au sein de la station : un pôle de recherche qui a pour objectif de travailler pour et dans la ville, notamment au sein des domaines de transports en commun et du tourisme innovant.

 

Après l'accord de la RFI (Rete Ferroviaria Italiania) signé en 2005 pour permettre l'utilisation des espaces de la gare Tiburtina, Virginia Raggi, maire de Rome, a déclaré vouloir les assigner au développement d'activités technologiques et innovantes. C'est ainsi que le projet de la "Maison des Technologies Émergentes de Roma Capitale" se développe au cœur de l'espace Romain sur une superficie de 805 mètres carrés et avec un droit d'utilisation de pas moins de 30 ans. Le projet de la municipalité prévoit donc pour cette nouvelle maison un espace situé au niveau de la galerie marchande de la gare et de la "bulle", ainsi qu'un espace à l'intérieur de la gare accessible par l'entrée de la Via di Pietralata.

 

Un projet financé en partie par des partenaires industriels internationaux 

 

Concernant le financement, c'est en décembre 2020 que le projet a été soumis pour évaluation à l'avis public du ministère du développement économique d'Italie, afin de réunir les fonds nécessaires pour mener à bien le développement de réalités technologiques et innovantes sur le territoire. Virginia Raggi explique par ailleurs que la ville de Rome a déjà recueilli "l'adhésion au cofinancement de partenaires industriels internationaux pour un montant d'environ 1,4 million d'euros en 3 ans". Elle affirme également souhaiter pour ces espaces une "requalification et innovation pour faire de Rome une ville intelligente qui place ses talents et ses entreprises au centre en créant du développement et du travail".

En investissant les espaces inutilisés de la gare, le Bureau de la Conception Économique, Urbaine et de l'Innovation souhaite donner vie à une collaboration entre les entités publiques et privées de l'écosystème de l'innovation de Rome, parmi lesquelles figurent les universités, institutions de recherche, incubateurs et autres grandes entreprises de la capitale. Avec pour objectif de promouvoir un modèle innovant basé sur celui de la Start Up City, le réaménagement stratégique du HUB de Tiburtina offre aux talents, aux nouvelles entreprises et aux PME un "terrain d'essai et d'entrainement" pour leurs produits et projets, tout en étant soutenus par les grands acteurs du secteur. Ce projet conclut un long processus débuté en 2005 afin de mettre en avant des activités et recherches portant sur les sujets et technologies novateurs que sont l'Internet Of Things (IOT), le Blockchain (livre numérique) ou encore l'Artificial Intelligence (IA). Ces champs d'études seront d'ailleurs appliqués à des données et des contextes urbains réels, tels que les secteurs du transport et du tourisme innovant de la ville de Rome.

Nina Malleret

Nina Malleret

Étudiante en Master 1 Culture à Angers, Nina effectue un stage de 4 mois au sein du Petit Journal de Rome. Curieuse, investie et forte d’ambition, elle est une passionnée d’arts visuels ainsi que de littérature, et aspire au journalisme culturel Européen.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale