TEST: 2283

C’est officiel : Mario Draghi est le nouveau Premier Ministre

Par Le Petit Journal de Rome | Publié le 13/02/2021 à 14:57 | Mis à jour le 13/02/2021 à 14:59
Mario Draghi

Vendredi 12 février, Mario Draghi, l’ancien président de la Banque Centrale Européenne, a accepté d'être le nouveau chef du gouvernement italien et a évoqué la composition de son gouvernement.

 

L’objectif est clair : Mario Draghi, l’économiste choisi par Sergio Mattarella pour succéder à Giuseppe Conte, souhaite faire sortir l’Italie de la crise politique survenue récemment, alors que le pays lutte contre la pandémie liée à la Covid-19.

 

Le nouveau gouvernement 

Mario Draghi s’est entouré de personnalités dans tous les partis lui ayant offert leur soutien. Il a ainsi choisi Luigi Di Maio (haut responsable du Mouvement 5 étoiles) comme Ministre des Affaires étrangères, Daniele Franco (expert des finances publiques) comme Ministre de l’Economie, Roberto Speranza comme Ministre de la Santé, Andrea Orlando comme Ministre du Travail, Giancarlo Giorgetti comme Ministre de l’Industrie et Luciana Lamorgese comme Ministre de l’Intérieur. Il envisage également la création d’un ministère de la Transition écologique, avec Roberto Cingolani à sa tête. 

 

Les objectifs futurs

Surnommé “Super Mario” depuis 2012 à cause du rôle qu’il a joué dans la gestion de la crise relative à la dette de la zone euro, l’Italien de 73 ans sait que son travail ne fait que commencer, puisque de nombreux chantiers l’attendent sur son nouveau bureau. 

Il doit notamment faire face à la crise sanitaire qui a fait près de 100 000 morts dans la péninsule ; la campagne de vaccination a débuté, néanmoins l’on reproche la lenteur d’approvisionnement en vaccins; en effet, seuls 1,2 millions d’Italiens ont été vaccinés à ce jour. La seconde crise est la crise économique italienne, puisque le pays a enregistré une chute vertigineuse du PIB en 2020 ; il devra donc présenter un plan détaillé de dépenses à Bruxelles à la fin du mois d’avril, dans le but d’obtenir une aide de plus de 200 milliards d’euros. Enfin, Mario Draghi devra mettre en place un ministère de la Transition écologique, une première en Italie

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale