Se baigner autour de Rome : plages, lacs et piscines naturelles

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 02/08/2022 à 18:00 | Mis à jour le 02/08/2022 à 18:00
Photo : Plage de Capocotta, Ostia, Wikimedia commons, Auteur : Patafisik
plage de capocotto prèsde Rome

Mettre le cap vers le littoral tyrrhénien ou l’arrière-pays romain, rien de plus simple pour passer la journée au bord de l’eau. Sélection des lieux de baignade à moins de deux heures de Rome.

 

La chaleur se fait déjà sentir dans les rues de la capitale. Par chance, ses alentours ne manquent pas d’endroits où s’évader pour quelques heures de fraîcheur. Rendez-vous aussi bien sur la côte, de Santa Severa à Sperlonga, pour profiter de la plage et de l’air marin, que dans la campagne environnante, qui regorge de lacs entre autres piscines naturelles.


Les plages du littoral aux alentours de Rome

La plage de Capocotta à Ostie

La proximité des plages d’Ostie avec la ville de Rome présente un avantage indéniable : ce sont les plus faciles à rejoindre, notamment sans voiture. Pour éviter le front de mer du centre-ville, qui n’invite pas particulièrement à la baignade, il faut mettre le cap un peu au Sud. La plage libre de Capocotta dispose d’une des dunes les mieux conservées d’Italie.

Pour s’y rendre : 35 minutes de train depuis Roma-San Paolo jusqu’à Cristoforo Colombo, puis 15 minutes de bus, ou 50 minutes de voiture depuis le centre de Rome.


Les plages de Santa Severa

La baie de Santa Severa doit sa particularité au château médiéval qu’elle abrite. Visible de toute part, celui-ci sépare le rivage en deux. Les adeptes de sports nautiques trouveront leur bonheur dans les vagues des plages du nord, faites de sable blanc et fin. Au sud du château, le sable volcanique qui donne sa couleur noire au fond marin rend le bleu de l’eau très intense. Ces plages libres de « sabbie nere » sont les plus préservées.

Pour s’y rendre : 30 minutes de train depuis Roma-Aurelia jusqu’à Santa Severa ou 1 heure de voiture depuis le centre de Rome.


Les plages de Sabaudia

La commune de Sabaudia, dans les anciens marais pontins, offre un choix de plages parmi les plus sauvages autour de la capitale. La Bufalara, baptisée d’après les bufflonnes qui vivent en liberté de l’autre côté des dunes, est bien conservée et très tranquille : il est possible de n’y croiser âme qui vive. La plus belle plage est sans doute celle de Torre Paola : tapissée de galets, elle se loge au creux d’une falaise sur laquelle trône une tour du 14e siècle.

Pour s’y rendre : 50 minutes de train depuis Roma-Termini jusqu’à Fossanova puis 30 minutes de bus ou 1h30 de voiture depuis le centre de Rome.


Les plages de Sperlonga

Situé à mi-chemin entre Rome et Naples, le charmant village de Sperlonga exhibe lui aussi un littoral de sable fin très attrayant. Il y a pour tous les goûts, de la longue plage familiale de Ponente à celle de Bazzano, où les jeunes se donnent rendez-vous pour l’apéro, en passant par la plage de Bambole, qui accueille parfois des surfeurs entre ses deux promontoires.

Pour s’y rendre : un peu moins de 2 heures de voiture depuis le centre de Rome.


La plage de Torre Astura à Nettuno

La plage gratuite de Torre Astura, située au Sud de Rome, est l’une des plus belles plages libres de la côte du Latium. Rouverte depuis quelques jours seulement, celle-ci permet à ses vacanciers de nager et bronzer tout en ayant vue sur la tour Astura, magnifique forteresse médiévale au milieu de la mer. La municipalité a également mis à disposition un parking gratuit, afin de faciliter l’accès à la plage.
Attention cependant, l’accès à la plage n’est possible que de 7h30 à 19h, et celle-ci fermera ses portes à la fin août.

Pour s’y rendre : environ 1h15 de voiture depuis le centre de Rome.

 

Lago Albano, Wikimedia commons, Auteur : Sonse
Lago Albano, Wikimedia commons, Auteur : Sonse

Les lacs de la région Latium où se baigner

Le lac d’Albano

Niché au cœur de la région des Castelli Romani, réputée pour ses villages haut-perchés et ses châteaux médiévaux, le lac d’Albano est le plus facile à rejoindre depuis Rome. De taille raisonnable, il a tout de même accueilli les épreuves d’aviron et de canoë lors des Jeux Olympiques de Rome, en 1960. Sa proximité avec le Palais de Castel Gandolfo, résidence d’été des papes depuis le 17e siècle, en fait un lieu d’exception.

Pour s’y rendre : 40 min de train depuis Roma-Termini jusqu’à Castel Gandolfo, ou 50 minutes de voiture depuis le centre de Rome.


Le lac de Nemi

Voisin du lac d’Albano, à 25 kilomètres de Rome, ce petit lac volcanique revêt un grand intérêt archéologique. Lieu de villégiature des Romains dès l’Antiquité, ses eaux regorgent de trésors : dans les années 1930, les vestiges de deux navires construits par l’empereur Caligula y ont été retrouvés. Le charmant village de Nemi, au-dessus du lac, vaut également le détour.

Pour s’y rendre : 55 minutes de train depuis Roma-Termini jusqu’à Albano Laziale, puis 10 minutes de bus jusqu’à Genzano di Roma, ou 1h10 de voiture depuis le centre de Rome.


Le lac de Bracciano

De plus grande taille, le lac de Bracciano accueille aussi bien dans ses eaux bleues les baigneurs que les voiliers. Pour les escapades prolongées, il a l’avantage d’être entouré de jolis villages, comme Trevignano Romano et Anguillara Sabazia, où trouver des restaurants et éventuellement un lieu où dormir. En bonus : le petit lac satellite de Martignano, réputé sauvage et tranquille car on ne peut pas directement y accéder en voiture.

Pour s’y rendre : 45 min de train depuis Rome-San Pietro jusqu’à Anguillara, ou 50 minutes de voiture depuis le centre de Rome.


Le lac de Bolsena

D’une superficie de plus de 100km2, le lac de Bolsena est le plus étendu du Latium et même le plus grand d’Europe parmi les lacs volcaniques. Particulièrement touristique en période estivale, il est possible d’y pratiquer des sports nautiques. Ses rives abritent parmi les villages les plus pittoresques de la région, comme Capodimonte qui offre un promontoire sur le lac.

Pour s’y rendre : 1h50 de voiture depuis le centre de Rome (option la plus pratique), ou 1h de train depuis Roma-Tiburtina jusqu’à Orvieto et 50 minutes de bus jusqu’à Bolsena.


D’autres escapades rafraîchissantes près de Rome

Les cascades de Monte Gelato

C’est dans le parc régional de la vallée della Treja que se trouve ce paradis terrestre : de multiples petites chutes d'eau formant un bassin au milieu de la forêt. Fréquenté depuis la préhistoire, le site conserve des traces de l’activité humaine allant des vestiges d'une villa romaine de l’Antiquité à un moulin à eau construit au 19e siècle. Ce décor merveilleux a même servi de lieu de tournage au célèbre réalisateur italien Roberto Rosselini.

S’y rendre : 50 minutes de voiture depuis le centre de Rome ou en bus depuis le terminus du Cotral à Saxa Rubra.  


La piscine naturelle des Mole di Narni

Cette étendue d’eau enchanteresse se trouve dans le parc fluvial des Gole del Nera, près des villages de Narni et de Stifone, en Ombrie. Son eau limpide aux accents bleu turquoise aurait inspiré le décor du Monde de Narnia, de C. S. Lewis. Entourée d’une végétation sauvage, cette piscine naturelle se dote également d’un solarium en bois et d’un parcours de 5 km que les amoureux du trekking pourront emprunter le long de la rivière. Attention, la baignade n’est autorisée qu’à des endroits précis et ne s’adresse pas aux plus frileux.

S’y rendre : 50 minutes de train depuis Roma-Tiburtina jusqu’à Nera Montoro ou 1h10 de voiture depuis le centre de Rome.

 

Luz Escoubes

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale