Les musées romains gratuits chaque premier dimanche du mois

Par Noé MALAPRIS | Publié le 08/10/2021 à 07:26 | Mis à jour le 08/10/2021 à 11:05
Musée Napoléonien de Rome

Rome est une ville à la dimension culturelle hors-normes : entre les vestiges colossaux de son histoire et les témoignages plus ou moins récents du foisonnement culturel qui règne dans la Ville éternelle, jamais un expatrié ne pourra s’ennuyer dans la Capitale.

 

Un nombre impressionnant de musées jalonnent les rues de cette ville doublement millénaire. Les plus anciens d’entre eux, les musées Capitolins, sont un couple de musées édifiés en 1471. Ce sont les premiers musées de l’Histoire.

Pour en faire profiter le plus grand nombre, la mairie a mis en place, chaque dimanche du mois, la gratuité des musées civiques de Rome, pour les résidents et non-résidents. Vous pourrez donc visiter à votre guise les musées du Capitole, le musée Napoléonien – ou sera exposée jusqu’au dimanche 7 novembre une exposition à l’occasion du bicentenaire de la mort de l’Empereur –, le musée des Forums Impériaux, le musée de la République Romaine et de la Mémoire Garibaldienne, le musée des Murs, la Villa Maxence et bien plus encore. Le programme complet est à retrouver chaque mois.

Les expositions permanentes comme temporaires sont concernées par cette ouverture gratuite au public. Pour participer à cette initiative, vous devez réserver impérativement, avant le vendredi précédent l’événement en téléphonant à ce numéro : +39 060608, ou dans un office de tourisme – vous pouvez alors vous inscrire jusqu’au jour même.

Pour les Parisiens, l’offre n’est pas restreinte qu’au premier dimanche du mois : en vertu d’un jumelage exclusif instauré en 1956 entre Rome et Paris, dont la devise est : « Seule Rome est digne de Paris ; seule Paris est digne de Rome »,  les Parisiens peuvent entrer gratuitement dans les musées gérés par la mairie de Rome. Il faut, naturellement, présenter une carte d’identité et un document justifiant d’une adresse parisienne.

Sur le même sujet
Noé MALAPRIS

Noé MALAPRIS

Étudiant à Sciences Po, j'ai la chance de passer ma 3e année à Rome, où j'effectue un stage d'un semestre au Petit journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale