MAXXI RE-EVOLUTION – The Place to Be - Le plus avant-gardiste des musées de Rome repense son espace

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 07/06/2017 à 22:00 | Mis à jour le 08/06/2017 à 05:02

 

Depuis le début du mois de mai 2017, le MAXXI s'offre un nouveau visage et réarrange son espace pour nous faire découvrir sa riche collection permanente. Il réaffirme ainsi son identité et sa mission de démocratisation de l'art contemporain. Au centre de cette réorganisation, la collection permanente : Espace d'exposition triplé, nouvelles installations dans la cour du musée, ?uvres en avant-première. Tout le rez-de-chaussée du musée est également visitable en accès libre du mardi au vendredi et le premier dimanche du mois.

Pour mettre en avant les collections, l'exposition permanente tourne désormais autour de l'espace intitulé The Place to Be. « Dans cette nouvelle installation, nous expliquent Margherita Guccione et Bartolomeo Pietromarchi, la collection est pensée comme un organisme vivant et dynamique, constituée soit de dons, soit de prêts. Pour faire de ce musée toujours plus un point de référence pour les artistes, les collectionneurs, les étudiants et les passionnés de l'art contemporain. Ce parcours raconte comment artistes et architectes ses sont confrontés à la question d'espace habitable, d'une ville à l'atmosphère plus intimiste. »

 

Plus accueillant, plus accessible, plus ouvert sur la ville, le MAXXI réalise ainsi un projet initié sur la volonté de sa présidente Giovanna Melandri. « Nous voulons constamment enrichir l'offre culturelle du musée, et nous le faisons à partir de la collection permanente, c?ur identitaire du musée et patrimoine publique offert gratuitement du mardi au vendredi. »

 

Le rez-de-chaussée héberge désormais un vidéo-galerie permanente créée en collaboration avec In Between Art Film, la maison de production fondée en 2012 par Beatrice Bulgari pour « explorer les limites toujours plus fines d'un art à l'autre », et en collaboration technique avec LaserFilm. Cet espace dédié aux vidéos d'art italiennes et internationales débute avec le projet ArTapes, mis en ?uvre par Giulia Ferracci, qui rassemble rétrospective, focus historiques et thématiques, ?uvres restaurées, films muets accompagnés de musique live, documentaires inédits ou encore des vidéos expérimentales.

Autre installation à ne pas rater, les ?uvres de Bruna Esposito dans la galerie 2 et la salle Gian Ferrarri au premier étage du musée. Faisant partie de l'exposition The Place to Be, l'installation e così sia? est actuellement en cours de réalisation par l'artiste qui vient tous les jours jusqu'au mois de juin, disposer des légumineuses et céréales sur le sol du musée en créant ainsi des formes sinueuses et colorées. En son centre, une plaque chauffante et un récipient d'eau avec une branche de laurier. C'est une ?uvre au pouvoir symbolique fort qui souhaite véhiculer positivité et espérance. Le jour de l'inauguration, l'artiste l'a présentée au public en offrant à chacun un sachet de ces céréales et légumineuses accompagné d'une poésie de Paola D'Agnese : 

Girandola di luce dagli antichi significati legati al sole, alla buona sorte, all'energia, alla forza, trasse la sua potenza simbolica. Venti nefasti la mossero altrove, spegnendo la sua luce, portandola lontano, lontanissimo dal suo significato primordiale.



Emma Granier  (Lepetitjournal.com de Rome) - Jeudi 8 juin 2017.

Retrouvez tous nos articles "à voir, à faire" ici.

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des français et francophones de Rome !

 

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale