Francofilm, le festival de cinéma francophone à Rome fait son grand retour

Par Le Petit Journal de Rome | Publié le 07/03/2022 à 18:00 | Mis à jour le 08/03/2022 à 16:23
Photo : Sara Serraiocco dans « Io sto bene », un film luxembourgeois mis en scène par Donato Rotunno, présenté au Francofilm.
Film Io sto bene

Du 10 au 18 mars prochain, l’Institut français organise un festival de cinéma célébrant la francophonie, et a ainsi invité seize pays membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie à présenter un film.

 

 

SEIZE FILMS, SEIZE PAYS

Lors de cette douzième édition, après une édition 2021 en ligne, seize films seront projetés et visibles gratuitement, dans la limite des places disponibles, réduites pas la jauge sanitaire. Les seize longs-métrages proviennent de 15 pays membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie (Arménie, Belgique, Bulgarie, Canada-Québec, Côte d’Ivoire, Egypte, France, Luxembourg, Maroc, Roumanie, Rwanda, Sénégal, Suisse, Tunisie, Vietnam) et d’un État membre associé (Kosovo). Tous les films ne seront donc pas en français, mais seront proposés avec des sous-titres français, italiens ou anglais.

 

affiche du francofilm festival

 

Le festival est organisé en collaboration avec les ambassades et pays membres du groupe des ambassades francophones à Rome, mais toutes les projections auront lieu à l’Institut français Centre Saint-Louis, à l’origine du projet et chargé de sa coordination.

 

Promouvoir la culture francophone et la langue française

Le festival est organisé dans le cadre des journées de la francophonie en Italie (du 1er au 30 mars), avec la fête internationale le 20 mars, qui visent à promouvoir la langue française et la culture francophone en organisant des rencontres, projections, conférences…

 

 

La francophonie ne se résume pas au partage d’une langue, mais aussi au partage de valeurs, comme la paix, la démocratie et les droits de l’Homme. Le festival de cinéma s’inscrit donc dans cette volonté, et met en avant des films issus de pays et de cultures diverses, partageant une même visée politique et sociale.

 

Seize films d’horizons différents à découvrir sur entrée libre

Le festival sera inauguré le jeudi 10 mars à 20h par une descente dans les mines québécoises avec le film Souterrain de Sophie Dupuis, et se clôturera le 17 mars à 21h sur le port de Tunis, avec Weldi de Mohamed Ben Attia.

 

Film Weldi

 

Les seize films offrent un large choix aux spectateurs, qu’ils préfèrent les drames ou les comédies, les montagnes savoyardes ou les sources rwandaises du Nil, l’époque contemporaine ou les années 70. La majorité de ces films récents n’a pas encore été projetée en salles en Italie, il s’agit donc d’une occasion unique de les découvrir. Rendez-vous sur le site de l’Institut français pour voir la programmation complète !

 

Eléné Pluvinage

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale