Mercredi 21 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SANTE – Les hôpitaux italiens en question

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 14/05/2013 à 22:05 | Mis à jour le 15/05/2013 à 14:30

La France est réputée dans le monde pour son système de santé. Jamais suffisant pour un Français, il est pourtant très envié. Mais qu'en est-il en Italie ? Comment êtes-vous pris en charge à l'hôpital ? Avez-vous droit aux mêmes services qu'un Italien ? Autant de questions auxquelles la rédaction a tenté de répondre. Rassurez-vous, c'est parfois fastidieux mais ça fonctionne malgré les coupes budgétaires. Focus sur l'hôpital à l'italienne.

Un système décentralisé
Le système sanitaire italien se base sur les principes de la responsabilité publique dans la protection du droit à la santé de la collectivité et de l'individu ; de l'universalité, de l'égalité et de l'équité d'accès aux prestations ; de la liberté de choix ; de l'information et de la participation des citoyens ; de la gratuité des soins dans les limites établies par la loi ; de la globalité de la couverture sanitaire. Le SSN (Système Sanitaire National) garantit donc la gestion unitaire de la protection de la santé da manière uniforme sur tout le territoire national, indépendamment des conditions sociales.
Depuis le 1er Janvier 1948, l'Article 32 de la Constitution Italienne a obligé de fait l'État à promouvoir toute initiative selon des comportements finalisés à la protection et à la promotion de la santé. L'article établit pour la première fois le droit à la santé. Par la suite, trois réformes réorganisant le SSN ont été établies en 1978, 1992 et 1998. Le système de santé est régionalisé. Ce système amène à une différence de traitement et de prise en charge selon les régions. Les régions du sud pâtissent généralement de leur manque de moyens. Il existe une sorte de tourisme inter-régional en Italie qui concernerait environ un million de personnes par an. Le résultat est que des régions comme la Lombardie ou l'Emilie-Romagne, réputées pour leur système de santé voient des Calabrais ou des Sardes venir se faire soigner chez elles. Un système à deux vitesses disent certains.

Public ou privé ?
Si vous êtes résidant en Italie et que vous bénéficiez du système de santé italien, vous êtes donc titulaire de la "tessera sanitaria" (carte sanitaire), véritable sésame pour l'hôpital. Vous avez, les mêmes droits que n'importe quel Italien en matière de santé et d'accueil à l'hôpital. Si vous n'avez pas encore fait vos démarches auprès des autorités compétentes, votre statut de citoyen de l'Union Européenne vous donne accès aux mêmes droits, à condition que vous soyez en possession du formulaire E 111 fournis par la Sécurité Sociale française ou de la carte de santé Européenne (TEAM) que vous pouvez demander à votre organisme de santé en France.
Il existe trois types d'hôpitaux. Les hôpitaux privés où tous les soins sont à la charge du patient. Mieux vaut donc avoir un portefeuille bien rempli ou un bonne assurance santé privée. Les hôpitaux publics ou privés conventionnés donnent droit à une prise en charge gratuite. Gratuite en théorie mais sachez que comme en France, il reste souvent une petite partie des frais à la charge du malade. Cette part dépend de ses revenus, du type de soins qu'il a reçus ainsi que de son statut médical (pathologie grave par exemple).
Pour obtenir un rendez-vous avec un spécialiste, le passage chez votre "medico di base" (médecin traitant) est obligatoire. En Lombardie, il vous délivre une "ricetta rossa" (ordonnance rouge) que vous devrez fournir pour votre rendez-vous chez le spécialiste.
Les soins sont gratuits pour les moins de 14 ans et les plus de 65 ans. Les autres devront parfois s'affranchir d'un ticket modérateur dont le coût dépend du type de soins. Les malades atteints de pathologies graves et qui doivent se rendre chez leur médecin régulièrement, sont exemptés de ce ticket modérateur. Sachez qu'il est possible de se faire rembourser une partie de ces frais en faisant une déclaration à la fin de l'année. Gardez donc précieusement les factures. Les interventions médicales ou chirurgicales sont elles aussi prises en charge mais les temps d'attente sont parfois extrêmement longs. Si la visite relève de l'urgence, votre médecin de base vous délivrera un "bollino verde". Vous serez alors reçu par le spécialiste adéquat dans les 72 heures.

Lexique franco-italien

Urgences > pronto soccorso
Hôpital > ospedale
Médecin traitant > medico di base
Rendez-vous > appuntamento
Ordonnance > ricetta
Fièvre > febbre
Toux > tosse
Grippe > influenza
Bras cassé > braccio rotto
Jambe cassée > gamba rotta
Etre malade > essere malato
Accident > incidente
Chirurgien > chirurgo
Pédiatre > pediatra

Urgences
Si vous avez besoin d'un médecin en dehors des heures de consultation de votre "medico di base", le plus simple est d'appeler la "guardia medica". Elle garantit l'assistance d'un médecin conventionné par l'ASL (azienda sanitaria locale) la nuit, le week-end ou les jours fériés. Selon le diagnostic réalisé au téléphone, il se déplacera ou vous enverra vers les urgences les plus proches. En cas d'accident et d'impossibilité de se déplacer jusqu'à l'hôpital, vous pouvez appeler le 118. Il s'agit de l'AREU (Azianda Regionale Emergenza Urgenza). Un infirmier vous répondra et vous enverra une ambulance le cas échéant.
Une fois arrivé aux urgences, vous devrez passer par le "triage" qui prendra vos coordonnées et qui déterminera l'urgence de votre cas. Pour ce faire, le "triage" vous attribuera un code couleur. Si celui-ci est rouge, vous êtes considéré comme étant en danger et vous serez pris en charge immédiatement. Si le code que l'on vous attribue est jaune, vous faites partie des urgences secondaires. En somme, votre cas peut se détériorer et vous serez pris en charge assez rapidement. Si vous avez reçu un code vert, votre cas est jugé d'urgence relative, ce qui signifie qu'il n'y a pas de risque majeur à vous faire patienter. Selon l'affluence de l'hôpital, vous pourrez attendre plusieurs heures avant d'être pris en charge. Enfin, si l'on vous attribue un code blanc, votre cas ne relève pas des urgences. Vous serez prié de vous tourner vers votre médecin. Si vous souhaitez tout de même être pris en charge à l'hôpital, vous devrez vous acquitter de tous les frais médicaux en plus d'attendre plusieurs heures. Sachez qu'il n'existe pas d'urgences privées en Italie. Vous êtes donc sûr de tomber sur un service conventionné par l'Agence Sanitaire italienne.

En cas d'urgence, retrouvez tous les numéros utiles du petitjournal.com de Milan en cliquant ICI

Aurélien Bureau (www.lepetitjournal.com de Milan) ? mercredi 15 mai 2013

photos: corbis / capture d'image

Retrouvez nos articles de la rubrique "Santé"
Recevez gratuitement tous les matins l'actu des français et francophones de Milan !

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Milan ?

ÉVÉNEMENT

Hermès fait voyager son Carré Club à Milan

Le Carré Club d’Hermès débarque dans le merveilleux Palazzo Bovara à Milan, du 23 au 25 novembre, pour faire découvrir l’univers de son célèbre foulard, à travers un itinéraire conceptuel.

Sur le même sujet