Samedi 25 septembre 2021
TEST: 2275

Comment hériter d'un bien immobilier en Italie

Par Luca Membretti | Publié le 17/03/2021 à 00:13 | Mis à jour le 17/03/2021 à 00:13
héritage immeuble france italie.PNG

Les successions internationales sont souvent complexes, encore plus lorsque l'objet de la succession est un bien immobilier. Les principales informations à retenir si vous recevez un bien immobilier en héritage.  


La première chose à faire, pour ne pas risquer des impôts inutiles, est de remplir et de soumettre la déclaration de succession dans l'année qui suit le décès du propriétaire. Vient ensuite le transfert de propriété, où le nouveau propriétaire (ou les nouveaux propriétaires) sera indiqué.

A ce stade, il faut bien distinguer deux hypothèses :

Lorsque l’immeuble est reçu par succession directe

Selon le code civil qui régit les règles de succession de droit, en l'absence de testament, les biens sont répartis par parts entre tous les héritiers indiqués.
À cet égard, il convient de rappeler qu'en l'absence de testament, la succession revient normalement au conjoint et aux enfants du défunt. Si le défunt n'a qu'un seul enfant, la succession est divisée en deux entre l'enfant et le conjoint. Si en revanche, le défunt a deux enfants ou plus, ils ont droit à un total de deux tiers de l'héritage, à répartir entre eux, et le conjoint se retrouve avec un tiers.
Ce n'est que si le défunt n'avait pas d'enfants que les frères et sœurs et les parents ont droit à une part de la succession (s'ils sont encore en vie) en plus du conjoint.

A ce stade, la maison, après la succession, sera en copropriété avec les héritiers qui l'ont acceptée. Elle peut être habitée ou utilisée conformément à son partage, mais si cela ne se produit pas et qu'il n'y a pas d'accord entre les héritiers, pour des idées différentes ou d'éventuels désaccords, vous pouvez vous adresser au tribunal. Dans ce cas, c'est le juge qui, après avoir vérifié l'absence d'accord entre les héritiers, insérera le bien dans les ventes aux enchères judiciaires et en attribuera ensuite le produit aux différents copropriétaires.

Si un accord est conclu, les héritiers peuvent disposer de la maison de trois manières différentes :

    - la vente de la propriété et le partage du produit de la vente ;
    - la remise du bien à un seul héritier qui le déclare, mais qui devra payer aux autres, selon leurs parts respectives et en argent, la valeur de la maison selon le marché ;
    - diviser structurellement les biens, si possible, entre les différents héritiers et en fonction de leurs parts.

 

Lorsque l’immeuble est hérité par un testament

Dans le cas d'un testament, avec la décision du défunt d'attribuer la maison à une seule personne, vous devez être très prudent. En Italie, en effet, la légitimité est en vigueur, donc même s'il y a un testament, il faut toujours prendre en considération les actions des autres héritiers, car ceux-ci, avec un délai de 10 ans à partir du décès, pourraient toujours agir avec une action de dommage à la légitimité.
Dans tous les cas, le testateur a le droit de choisir l'autorité qui doit estimer la valeur des biens et un exécuteur neutre (généralement une banque).

Quels sont les impôts à payer lors de la réception d'un immeuble hérité ?

Tous les héritiers, lorsqu'ils reçoivent un bien immobilier, devront payer à parts égales, les droits de succession à l'État, toujours sur la base de la déclaration de succession présentée à l'Agence des impôts et payée ensuite à l'administration fiscale, à la banque ou à la poste.
Sont inclus dans les impôts les valeurs et les droits de la propriété, en fonction du degré de parenté, et donc aussi les impôts hypothécaires et cadastraux. Le premier est de 2 % et le second de 1 %, y compris le droit de timbre, la taxe hypothécaire et les taxes spéciales, qui s'élèvent généralement à environ 100 euros.
S'il n'y a qu'un seul héritier qui peut bénéficier de l'allégement de la première maison, puisqu'il ne possède pas d'autres maisons, il y aura un rabais sur la taxe d'enregistrement, qui passera de 9 % à 2 %. Même si la propriété est héritée par plus d'une personne, les avantages pour la première maison seront appliqués sur la valeur totale de la propriété et donc disponibles pour tous les héritiers.

Quelles sont les façons de laisser une maison en héritage ?

Il existe plusieurs façons d'hériter de ses propres biens. Comme nous l'avons déjà vu, il y a la ligne directe de succession et le testament, qui préserve toujours les parts pour les héritiers auxquels elles reviennent.
Un autre moyen de s'assurer que la maison ira à ceux qui ont été choisis est l'acte de donation, c'est-à-dire une anticipation de l'héritage.

Si vous voulez éviter les malentendus ou les problèmes lors du partage de l'héritage, ou si vous héritez d'un bien et que vous n'êtes pas le seul présent dans la succession, il est toujours conseillé de demander l'avis d’un expert.

 

 

0 Commentaire (s) Réagir