TEST: 2275

Relocation et mobilité internationale : les personnes au premier plan

Par Publi-Info Lepetitjournal.com Milan | Publié le 20/12/2021 à 23:30 | Mis à jour le 21/12/2021 à 13:46
Photo : Giulio Argirò, fondateur de Bliss Corporation
Giulio Argiro

Giulio Argirò, avocat expert en droit des transports et en immigration d'entreprise, est le visage d'une histoire qui raconte comment une idée, une vision et un héritage ont été transformés au fil du temps en ce qui est maintenant BLISS Corporation, The Global Mobility Experts, Groupe dont il est membre fondateur, ainsi que conseiller juridique et directeur général de la division Relocation and Immigration.


"Trop souvent, nous avons tendance à concentrer notre attention sur les aspects techniques, logistiques et bureaucratiques du secteur de la mobilité internationale", déclare Giulio Argirò. "Mais quand on parle de mobilité internationale, on parle d'abord d'humains, en termes de richesse, de productivité, de croissance, de développement, d'évolution et de progrès. Les gens sont de plus en plus une main-d'œuvre qui se déplace d'une partie du monde à une autre". Le déménagement international est un moment quelque peu traumatisant dans la vie d'une personne, dès lors que l'on pénètre profondément dans sa sphère la plus intime et émotionnelle. Le changement est une phase de transit au cours de laquelle les certitudes de la routine quotidienne sont interrompues, laissant place à l'incertitude de ce qui n'est pas encore connu. Ce type de sentiment est destiné à se transformer en sentiments de stress et d'anxiété très importants. En effet, lors d'un déménagement, les gens ouvrent les portes de leur maison à quelqu'un qui entre inévitablement en contact avec leur vie, avec leur passé, avec leur présent, avec des souvenirs qui sont souvent contenus dans des objets matériels, peut-être en apparence communs, mais en réalité chargés de sens. Nous avons une immense responsabilité. C'est avec ce sens des responsabilités que BLISS relève aujourd'hui le défi d'un marché de plus en plus exigeant et concurrentiel, affirmant la valeur de l'innovation et une philosophie de travail fortement façonnée sur l'unicité des personnes.
 

De quelle manière BLISS, a fait ses débuts dans le monde de la Relocation ?

Giulio Argiro’ :  En 2014, six ans après la naissance de notre première société BLISS Moving & Logistics (spécialisée dans les déménagements internationaux) et trois ans après la création de BLISS Pet Services (spécialisée dans le transfert d'animaux de compagnie à travers le monde), nous avons pris conscience du fait qu'il y avait une tranche importante de services de Mobilité que nous ne couvrions pas, mais qui pouvait s'avérer déterminante pour boucler la boucle du réseau d'activités que nous menions. L'objectif de BLISS était de se présenter sur le marché comme un leader mondial de la relocalisation à 360°. Concrètement, il s'agit de services liés au domaine Relocation ou DS (Destination Services) tels que :

Visite d'orientation : une visite accompagnée d'un consultant pour comprendre les besoins du client et faire connaître la ville de destination.
Home Search : la véritable « recherche de logement », qui s'effectue suite à une présélection du marché immobilier, en fonction des zones de prédilection du client et de ses besoins sur le type de logement préféré.
Recherche d'école : au cours de laquelle une assistance est fournie au client dans le choix de la meilleure école pour l'éducation de ses enfants.
S'installer : ce que l'on pourrait définir comme "phase d'acclimatation", au cours de laquelle toutes les démarches bureaucratiques sont finalisées telles que le raccordement aux services publics, l'ouverture du compte bancaire, la conversion du permis de conduire, la stipulation de l'assurance, l'immatriculation au registre de résidence, l’obtention du code fiscal et de la carte d'identité.
Service Départ : le « vrai départ ». C'est le service dédié aux expatriés, qui à la fin de leur mission, quittent notre pays pour se déplacer vers une nouvelle destination. Cela implique des actions telles que la résiliation du bail, la fermeture des services publics et le rendu de la précédente résidence.


Pourquoi ne pas choisir de faire tout cela par soi-même ? Pourquoi BLISS devient-il nécessaire ?

Parce que gérer ces activités de manière autonome est un processus très exigeant qui implique une connaissance approfondie de la bureaucratie du pays de destination et des bonnes procédures en vigueur. Pour donner un exemple, pour les non européens, la simple demande d'obtention d'un visa en Italie prend presque un an. BLISS peut se révéler plus que nécessaire puisque le transfert de l'individu est lié, dans la plupart des cas, à un timing précis. De même, pour une entreprise multinationale qui délocalise un employé dans le monde, les facteurs liés au temps et à la productivité sont cruciaux. Nous avons toujours travaillé avec les services RH des entreprises et avec eux nous nous occupons non seulement de transférer les familles d'une destination à une autre, mais plus correctement de les accompagner pas à pas dans leur nouvelle réalité, en éliminant tout le stress typique du changement, afin de rendre l'entrée dans le nouveau pays aussi productive que possible.


Y a-t-il des services plus demandés que d'autres ? A qui s'adressent principalement vos services de déménagement ?

Les forfaits précités, en plus d'être les plus demandés, sont aussi les plus essentiels dans le domaine de la Relocation Internationale. Ensuite, il existe toute une série de services supplémentaires et/ou complémentaires qui peuvent être activés à la demande (ex : taxi privé, ménage, baby sitting, dog sitting, etc.) En un mot, nous pouvons nous occuper de tout ce qui touche à la vie des gens. BLISS collabore actuellement à la fois avec des clients directs (expatriés qui font principalement partie d'entreprises multinationales, des particuliers, des institutions ou des bureaux diplomatiques) et avec des sociétés de gestion de relocation (grandes entreprises de relocation, leaders du marché mondial. Ces derniers en termes de taille, de capillarité et de ressources, gèrent la plupart des contrats mondiaux avec les plus grandes entreprises multinationales. Nous parlons donc d'entreprises qui s'occupent des services de relocalisation et de gestion des déménagements dans le monde entier, faisant appel à des fournisseurs locaux plus petits pour la fourniture de services de déménagement ou DSP, à diverses destinations. Pour eux, nous pouvons nous définir comme les principaux fournisseurs de l'Italie.

 

Quelles sont les difficultés les plus fréquentes pour ceux qui, comme vous, travaillent dans le secteur de la Relocation ?

Il y a certainement le besoin d'être profondément préparé, compétent et qualifié. Heureusement, le professionnalisme est encore très apprécié dans ce secteur. Il n’y a pas de place à l'improvisation. Toute erreur peut être véritablement décisive pour la réussite d'une opération. Il y a aussi une série de qualités nécessaires, qui rendent cette activité compliquée et incomparable aux autres : la gestion de l'état émotionnel, l'écoute active, l'empathie, le volet communication, la résolution de problèmes, autant d'éléments qui s'appuient sur la capacité à créer une relation avec le client, quelle que soit son origine ou sa culture, afin de comprendre son état d'esprit et devenir pour lui la meilleure ressource disponible pour entrer dans le nouveau pays.

 

De quelle manière la pandémie de Covid-19 a-t-elle impacté votre secteur d’activité ?

L'impact du COVID-19 sur le monde de la délocalisation a été très fort. Néanmoins, 2020 a été une année très positive pour le groupe BLISS et en 2021 nous avons obtenu des résultats encore meilleurs. Le choix de diversifier les activités du groupe s'est avéré gagnant. Par exemple, si la Relocation a le plus souffert, la division Déménagements et Logistique a produit un volume bien supérieur aux attentes. Une considération séparée devrait plutôt être faite pour le secteur de la relocalisation des animaux de compagnie, qui est également fortement touchée par la situation des vols internationaux.

Les premiers mois de la pandémie ont inévitablement eu un impact négatif profond sur l'ensemble du secteur de la logistique et du transport, ainsi que sur les visas et la circulation des personnes dans le monde. Aujourd'hui, nous subissons encore les effets de cette situation. La demande continue et très forte d'exportation de produits de la Chine et des pays asiatiques vers le monde occidental, a généré une pénurie de conteneurs pour le transport maritime en provenance de l'Occident. Il est plus pratique pour les entreprises de renvoyer les conteneurs vides en Chine, plutôt que de les garder dans les autres ports. Tout cela a déclenché un effet domino avec un retour absolument négatif, par exemple, sur le transport maritime, où l'on a pu observer divers problèmes critiques : absence de contrôle des taux de fret aérien et maritime, congestion, retards, manque de matières premières, des composants pour l'industrie automobile, augmentation du coût du bois, des plastiques, des tissus et bien plus encore. Malgré la crise, nous avons eu des "volumes" importants, car les gens n'ont pas cessé de se déplacer à travers le monde, emmenant souvent leurs animaux de compagnie avec eux. Avec davantage de difficultés, Bliss a cependant réussi à fournir à ses clients tout le support nécessaire.


À cet égard, comment pensez-vous que la façon de se déplacer a évolué au fil des ans ?

La tendance à la délocalisation des employés et des collaborateurs d'entreprise s'est modifiée. De manière générale, la tendance est à des missions plus courtes et à des volumes de meubles et d'articles ménagers de plus en plus réduits, dans la lignée des habitudes des nouvelles générations, moins attachées aux objets matériels et durables et plus favorables aux « Appartements meublés ». D’après une étude menée par PWC sur le changement de délocalisation des années 70 à aujourd'hui : jusqu'aux années 1990, les transferts internationaux concernaient principalement les entreprises ayant leur siège en Europe ou aux USA, qui transféraient salariés et collaborateurs dans leurs succursales pour des durées moyennes/longues (de 2 à 5 ans). De 1990 à la fin de la première décennie de 2000, on note une croissance importante de la demande mondiale de mobilité, en raison de l'émergence de nouveaux marchés. Une nouvelle génération de « travailleurs mobiles » se développe aux côtés de la figure plus enracinée des expatriés. Nous passons d'un transfert à moyen/long terme à des transferts plus courts. Le flux de voyages est toujours poussé par l'ouest, mais les multinationales occidentales commencent à attirer des talents des marchés émergents. Avec l'émergence de la mondialisation, le transfert de personnel devient fluide et imprègne concrètement les politiques de gestion du personnel conduites par le top management. En effet, il n'est pas rare aujourd'hui de trouver une entreprise chinoise avec une équipe européenne opérant dans des contextes africains.

Alors que les postes fixes à moyen et long terme basés sur des politiques traditionnelles restent un modèle de relocalisation important et souvent utilisé, il y a aussi le développement d'approches plus courtes et plus flexibles, telles que les politiques à court terme, les voyages d'affaires, les expériences immersives et les modèles de navetteurs. Pour ces raisons, la délocalisation du personnel à travers le monde est souvent considérée comme un élément critique, conduisant de nombreuses entreprises à envisager d'établir des relations avec du personnel local, ou à utiliser la formule du contact à court terme, en utilisant les déplacements domicile-travail plutôt que la délocalisation temporaire. D'autres entreprises, en revanche, passent peu à peu la gestion des aspects liés à la mobilité du personnel à des Sociétés de Relocation qui, de manière globale, diversifiée et transversale, couvrent l'ensemble des services et proposent une gestion simplifiée et optimisée visant à garantir aux expatriés l'insertion dans le nouveau pays dans les meilleures conditions de confort et surtout dans les délais requis par le client, afin de rendre immédiate la productivité de la ressource. Ce que fait BLISS.

 

Et pourquoi choisir BLISS ?

Car le transfert à travers le monde est un processus complexe qui engendre un grand stress et qui implique une chaîne d'interprètes très large, ainsi que des délais bien définis à respecter.
BLISS connaît le marché et le secteur, dispose de son propre réseau d'excellents partenaires et accorde toujours la priorité à l'individu. Nous agissons au quotidien comme des chefs d'orchestre qui coordonnent et dictent le timing de nombreux acteurs, chacun ayant des fonctions spécifiques et devant prendre ou quitter la scène à un certain moment. Ce travail pour un domaine RH ou pour un seul individu devient ingérable si l'on considère la complexité, la spécificité et le temps de gestion nécessaire.
En outre, nous maintenons toujours nos valeurs élevées en termes de respect de l'environnement, de sécurité au travail, de qualité du travail et des processus associés, d'éthique et de respect de toutes les parties prenantes.


Avec quels yeux BLISS regarde-t-il vers l'avenir aujourd'hui ?

Avec enthousiasme, de l'énergie et de l’optimisme. Bien que nous soyons toujours dans cette « ère pandémique », unique en son genre et sans précédent, nous devons tous regarder vers l'avenir avec positivité. Personne ne peut prédire ce qui se passera dans le futur, ni pour notre industrie ni pour les autres. Ce que nous avons appris dans l'histoire de l'humanité, c'est que chaque situation de changement profond apporte avec elle de grandes opportunités. A nous de comprendre ce que le présent est prêt à offrir et de savoir le saisir. Qui réussira demain sera qui aujourd'hui aura su mieux s'adapter au changement.
Pour conclure, on pourrait dire que la célèbre théorie de l'évolution de Darwin nous fournit un point de départ très actuel, à appliquer aux outils commerciaux les plus modernes.
 

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale