Samedi 29 janvier 2022
TEST: 2275

Importée de France, l’opération solidaire des « Boîtes de Noël » déferle à Milan

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 02/12/2021 à 20:36 | Mis à jour le 04/12/2021 à 13:27
Boites de Noël

Pour la deuxième année consécutive, Marion Pizzato, expatriée à Milan, réitère l’initiative importée de France après l’énorme succès rencontré en 2020. Quelque 50.000 personnes avaient reçu des Boîtes de Noël grâce à la générosité des milanais. Attention, dernière récolte prévue les 10, 11 et 12 décembre.

 

Les Boîtes de Noël françaises sont rebaptisées Scatole di Natale en Italie, mais l’initiative solidaire est la même que celle née en France, dans l’Alsace natale de Marion Pizzato, l’initiatrice du projet à Milan. Le principe est simple. Il suffit de remplir une boîte de cinq éléments : quelque chose de chaud, une gourmandise, un objet de loisir, un produit de beauté, et une carte de vœux signée. Et l’empaqueter pour en faire un joli cadeau à offrir à une personne dans le besoin, qu’il s’agisse d’un enfant, un adulte ou une personne âgée. Il convient alors d’indiquer l’heureux destinataire inconnu et une tranche d’âge ou taille indicative !

 

des paquets de cadeaux de Noël

 

Une équipe de bénévole se charge de la récolte (les référents de quartier sont recensés sur la page Facebook). Puis environ 200 associations, à l’instar de Banco Alimentare et Pane Quotidiano, fournissent plus de 1.200 associations en Lombardie.
L’année dernière, l’idée d’importer le principe des Scatole di Natale était presque née sur un coup de tête. Marion était alors bloquée à son domicile en quarantaine en plein Covid. Aussitôt, l’initiative solidaire était devenue virale, suscitant par ailleurs un important emballement médiatique, du petit écran aux quotidiens transalpins.

marion piazzato au milieu de cadeaux deNoël
Marion Pizzato

Boîtes de Noël : des recommandations de bonne conduite

Pour éviter les imprévus et mauvaises surprises rencontrées l’an passé, Marion a précisé les règles de bonne conduite cette année. « Faire un don ne signifie pas vider ses armoires », a précisé la bénévole française. Exit les pulls feutrés, les feutres usagers et asséchés ou autres livres écornés et produits cosmétiques entamés voire périmés.
Le site Internet indique plusieurs recommandations pour chaque catégorie. Par exemple, les produits à déguster ne doivent pas demander de cuisine. On préfère donc un paquet de chocolats à un sachet de lentilles. La carte de vœux peut être un dessin mais pas un bout de papier déchiré.
Car comme le rappelle Marion Pizzato, l’intention est de faire plaisir à une personne inconnue dans le besoin, le jour de Noël.
Il ne reste plus que quelques jours pour confectionner et apporter les boîtes au point de récolte de votre quartier. Dernière récolte générale les 10, 11 et 12 décembre.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Milan

CHRONIQUE

Capsule linguistique franco-italienne : Le sucre et le massepain

Voici deux mots issus de l’italien, qui comme d’autres, adorent se travestir en mille et une choses. Surprenante échappée étymologique, historique et humoristique, sur les traces du sucre et massepain