Lundi 27 septembre 2021
TEST: 2275

EDUCATION – Apprendre le français dès l’école primaire

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 28/05/2013 à 22:00 | Mis à jour le 30/05/2013 à 01:21

A l'heure où l'Europe est une réalité dans laquelle les nouvelles générations sont nées, il est indispensable de maîtriser plusieurs langues, et ce dès le plus jeune âge. Le français, qui était enseigné à tous les enfants en Italie par le passé s'est vu concurrencé par l'anglais ou l'espagnol. Des initiatives sont donc menées par les institutions françaises et italiennes pour remettre la langue de Molière au c?ur de l'apprentissage. Une réflexion sur l'enseignement des langues vivantes dès l'école primaire fait son chemin.

Apprendre de manière ludique
A quel âge doit commencer l'apprentissage des langues ? C'est en substance la question à laquelle a tenté de répondre Ileana Guzman, Attachée de coopération pour le français en Sicile et en Calabre, rattachée à l'Institut Français Parlermo. Durant la conférence organisée à l'Institut Français Milano par son homologue pour les régions de Lombardie-Piémont-Ligurie-Vallée d'Aoste, Claudine Pion, différents intervenants sont venus présenter leurs expériences et leurs méthodes d'enseignement du français dès l'école primaire en Italie. Intitulée "Il francese nella scuola primaria per un futuro plurilingue" (Le français à l'école primaire pour un futur multi langues), la conférence a mis l'accent sur différentes initiatives menées en Italie pour amener les écoliers à choisir le français. Mario Pasquariello, responsable des relations internationales et des langues étrangères à l'Ufficio scolastico regionale per la Lombardia (institution rattaché au ministère de l'Instruction) était partie prenante dans l'organisation de cette rencontre. Parmi les intervenants, des professeurs et des professionnels présentaient à l'assemblée leur travail avec les enfants qui étudient le français. C'est le cas de Gabriella Vernetto qui a vanté les mérites des actions menées dans la région du Val d'Aoste. Grâce au brassage des cultures et à la position géographique de la région, le français est enseigné de manière ludique. Les élèves écrivent des histoires qui sont ensuite éditées dans des livres multi-langues.

Des diplômes reconnus
Pour favoriser l'apprentissage du français, une large gamme de diplômes de français langue étrangère est proposée par le ministère français de l'Education nationale pour valider les compétences en français, depuis les premiers apprentissages jusqu'aux niveaux les plus avancés. Le DELF Prim (Diplôme d'étude en langue française) s'adresse aux enfants du primaire âgés de 8 à 12 ans. Géré par le Centre international d'études pédagogiques (CIEP), il se décline en trois niveau ; A1.1, A1 et A2 correspondant au cadre européen de référence pour les langues (CECRL). C'est un moyen pour les enfants de montrer leurs compétences en français, d'être récompensés de leur travail à l'école et de s'habituer à passer un diplôme dès le début de leur apprentissage du français. Les supports, très ludiques, ont été réalisés par une illustratrice spécialiste des livres de jeunesse. Selon le niveau de l'enfant, il lui sera proposé de se présenter à tel ou tel niveau. Le tout est de ne pas le mettre en situation d'échec.
A l'entrée au collège, il existe d'autres diplômes qui donnent à l'élève un niveau de plus en plus soutenu en français. Le DILF devient DELF ou DALF. En Italie, il est même possible de suivre un double cursus au lycée. L'Esabac délivre aux lycéens italiens, la maturità et le baccalauréat. Une entrée facilitée dans les universités françaises s'ensuit généralement.

L'anglais peut attendre
L'apprentissage d'une langue vivante va bien au-delà d'une simple acquisition de connaissances. Il s'agit d'ouvrir les enfants, dès le plus jeune âge à une autre culture, à un art de vivre, à des habitudes, des traditions. Ils constateront qu'en Europe, rien n'est jamais totalement différent, ni tout à fait pareil. Beaucoup de théories annoncent que l'anglais n'est pas une priorité au primaire. L'apprentissage de cette langue, évidemment indispensable, peut attendre le collège. Il est conseillé que les enfants maîtrisent trois systèmes linguistiques à 10 ans. Il n'aura aucune peine à en apprendre trois ou quatre autres par la suite. D'autant que, plus la première langue vivante apprise est éloignée des structures et des sons de la langue maternelle de l'enfant, plus il acquiert de souplesse dans le réflexe linguistique. Mais pourquoi ne pas commencer par la langue du voisin ? L'apprentissage gagne par cette proximité, un enjeu et un dynamisme. Le dialogue devient alors plus riche et plus direct lorsque l'un des interlocuteurs maîtrise la langue de l'autre.

Aurélien Bureau (LePetitJournal.com de Milan) ? mercredi 29 mai 2013

Retrouvez nos articles de la rubrique "Communauté"

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des français et francophones de Milan !

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet