Vaccin, restaurants, contagions : Ce qui change en Italie en juin

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 30/05/2021 à 21:58 | Mis à jour le 30/05/2021 à 22:09
restaurants en terrasse au soleil sur une place en Italie

Forte d’une courbe des contagions en baisse, l’Italie revoit les zones blanches à partir du 31 mai avec l’abolition de restrictions. Les restaurants et bars rouvrent en intérieur et la campagne vaccinale s’ouvre à tous.

L’Italie prend un nouvel élan vers la liberté à partir du 31 mai. Sur la base du bilan hebdomadaire de vendredi dernier fournit par l’Institut supérieur de la Santé, le Frioul-Vénétie-Julienne, le Molise et la Sardaigne sont les premières à passer en zone blanche. Dans ces régions où le risque Covid est au plus bas, le couvre-feu est aboli, les foires, congrès et piscines couvertes peuvent rouvrir, ainsi que les restaurants en intérieur et les discothèques, mais sans pouvoir y danser. Le port de masque à l’extérieur comme en intérieur reste obligatoire.

Toutes les autres régions se voient pour l’heure confirmées en zone jaune. Pour autant, dans ces régions également les règles changent, à partir du 1er juin, conformément au décret du gouvernement. Ce mardi, les restaurants sont autorisés à assurer un service à table en intérieur, dans les bars il sera possible de consommer son café debout al banco, et il sera de nouveau possible d’assister à des événements sportifs en plein air. Le couvre-feu reste fixé de 23h à 5h. Et rappelons que les centres commerciaux peuvent désormais restés ouverts 7 jours sur 7, et les salles de sport accueillir leurs adhérents dans le respect du strict protocole sanitaire.

La Lombardie, future zone blanche

Pour obtenir le sésame de la zone blanche, les régions doivent enregistrer moins de 50 cas hebdomadaires pour 100.000 habitants durant trois semaines consécutives. A la lumière de ces règles, les Abruzzes, la Ligurie, l’Ombrie et la Vénétie pourraient intégrer la zone blanche à partir du 7 juin. Le 14 juin, ce devrait être le tour de l’Emilie Romagne, le Latium, la Lombardie, le Piémont, les Pouilles et la province autonome de Trente.

Dimanche 30 mai, 44 décès liés au Coronavirus ont été enregistrés, selon les chiffres du ministère de la Santé. Il s’agit du nombre le plus bas depuis le 14 octobre dernier. La pression sur les hôpitaux ne cesse de diminuer : 1.061 patients sont hospitalisés en thérapie intensive dimanche sur l’ensemble de l’Italie.

Vaccination sans limite d’âge

Grâce à un arrivage massif de doses en juin (20 millions), l’Italie ouvre la campagne vaccinale aux plus de 16 ans à partir du 3 juin au niveau national, du 2 juin en Lombardie. La campagne vaccinale s’ouvre également aux entreprises qui ont souscrit un protocole avec les régions. Au total, 700 centres de vaccination en entreprises sont enregistrés, notamment au sein de Ferrovie dello Stato, l’Eni, Enel, Stellantis Tim ou encore Carrefour dans le Piémont.

Pfizer aux adolescents

La campagne vaccinale va encore bientôt accélérer depuis le feu vert donné par l’autorité européenne pour les médicaments (EMA) au vaccin Pfizer-BioNTech aux 12-15 ans.

L’Italie mise ainsi sur une immunité collective en septembre 2021.  A ce jour, 20% de la population italienne a complété le cycle de vaccination et plus de 34 millions de doses ont été administrées.

 

Nous vous recommandons
lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir