Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

L’Union européenne optimiste sur la croissance de l’Italie, réhaussée à 6,2%

drapeaux européens devant la commission européennedrapeaux européens devant la commission européenne
@Corentin Béchade Wikimedia commons
Écrit par Lepetitjournal Milan
Publié le 11 novembre 2021, mis à jour le 12 novembre 2021

Dans ses nouvelles prévisions, la Commission européenne confirme sa confiance envers l’Italie. L’UE revoit la croissance italienne à la hausse à 6,2% et une baisse du déficit public.

Malgré les incertitudes persistantes, la Commission européenne confirme sa confiance et notamment son optimiste envers l’Italie dans ses prévisions d’automne, exposées jeudi 11 novembre 2021.
« L’économie européenne se reprend fortement de la récente récession », a affirmé le vice-président de la Commission européenne Valdis Dombrovskis. La croissance de la zone euro devrait être de 5% en 2021, de 4,3% en 2022 et de2,4% en 2023. Des prévisions supérieures à celles de l’été dernier qui tablaient alors sur une croissance de 4,8% en 2021 et 4,5% en 2022.
La situation italienne apparaît encore plus favorable, notamment grâce à l’aide des généreux fonds européens issus du Plan de relance (750 milliards d’euros). Bruxelles s’attend à une croissance de 6,2% en 2021, de 4,3% en 2022 et de 2,3% en 2023. Or les précédentes prévisions indiquaient 5% en 2021 et 4,2% l’année suivante. IL faudra en revanche 2022 pour retourner au niveau pré-pandémie.

Quant à l’inflation, les estimations montrent une augmentation des prix plus basse en Italie que la moyenne européenne, aux environs de 2% en 2021-2023 (contre 2,4% dans la zone euro en 2021). De quoi favoriser la compétitivité de la Péninsule par rapport à ses voisins.

 

Une lente baisse du chômage en Italie

« La croissance de l’occupation réagira en retard par rapport à la croissance de la production », souligne toutefois le rapport de Bruxelles. En cause, la carence de main-d’œuvre dans des secteurs spécifiques. Mais avec un retour graduel de l’offre d’emploi, le taux de chômage est destiné à descendre à 9,2% d’ici 2023, alors qu’il se situe à 9,8% en 2021.

 

Déficit public en baisse

A la différence des années passées, l’Italie pourrait voir une inversion de tendance quant à son déficit public grâce à la croissance économique. La dette, équivalente à 155,6% du PIB en 2020, devrait baisser à 151% en 2023. Le déficit prévu à 9,4% en 2021, devrait diminuer à 5,8% en 2022 et 4,3% en 2023.

 

lepetitjournal.com Milan
Publié le 11 novembre 2021, mis à jour le 12 novembre 2021

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024