Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 2275

Qui est Bebe Vio, cette Italienne devenue icône mondiale

Par Johanna Cappellacci | Publié le 19/09/2021 à 20:10 | Mis à jour le 19/09/2021 à 20:22
Photo : Flickr @Sergio Marchi
Bebe Vio signe un autographe à une jeune fille

Qualifiée « d’exemple d’inspiration » lors d’un éloge prononcé par la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen lors de son discours au Parlement européen le 15 septembre dernier, Bebe Vio, récemment sacrée championne paralympique, n’en finit plus d’émerveiller. Icône en Italie, la jeune escrimeuse de 24 ans, amputée de ses quatre membres, devient un exemple de résilience aux yeux du monde.

 

Invitée d’honneur d’Ursula Von der Leyen au Parlement européen de Strasbourg le 15 septembre dernier, Beatrice Vio dit « Bebe », jeune parathlète italienne de 24 ans a fait l’objet d’un éloge de la part de la présidente de la Commission européenne à l’occasion de son discours sur l’état de l’Union. « Bebe est une leader, icône de sa génération dont nous devons nous inspirer » s’est exclamée Ursula Von der Leyen à laquelle les eurodéputés ont répondu par une standing ovation. Un modèle de résilience, de courage et de persévérance pour tous les jeunes italiens mais également pour le monde entier. Amputée de ses quatre membres à l’âge de 11 ans, elle vient d’être sacrée championne d’escrime aux Jeux Paralympiques de Tokyo en août dernier.

Amputée de ses quatre membres et championne d’escrime

Amputée de ses deux bras et de ses deux jambes à l’âge de 11 ans après avoir contracté une méningite foudroyante, rien n’empêche Beatrice Vio de pratiquer sa passion, l’escrime. Ses prothèses spécialement conçues par son père et un groupe de chercheurs italiens lui permettent de tenir le fleuret, sa spécialité. Sa capacité à surmonter les obstacles depuis son plus jeune âge et à se battre portent la jeune italienne aux sommets de son sport. Cinq fois championne d’Europe, quatre fois championne du monde, elle décroche le graal à Rio en 2016 en remportant la médaille d’or des Jeux paralympiques. Et l’Italie l’acclame. Mais la situation se complique comme le raconte Ursula Von der Leyen : « Au mois d’avril, ils lui ont dit qu’elle risquait de mourir ». Atteinte d’une infection mortelle au niveau du pli entre la peau et sa prothèse au bras gauche, elle doit être opérée en urgence à Milan. 119 jours après sa sortie de l’hôpital, elle est sacrée championne paralympique d’escrime aux Jeux de Tokyo. Et le monde l’acclame.

Engagement pour le handisport, une source d’inspiration

Bebe Vio est un exemple sur le terrain sportif mais elle est surtout une icône de lutte pour sa génération et dans la société. D’abord invitée sur les plateaux télé italiens, elle occupe peu à peu les espaces médiatiques et commerciaux en devenant égérie pour Dior, modèle pour Nike et même invitée à la Maison blanche par Barack Obama. Mais son combat ne s’arrête pas là. À travers son association Art4Sport qui soutient des jeunes sportifs en situation de handicap, elle défend de nombreuses valeurs comme combattre les stéréotypes sur les handicapés, défendre l’inclusion, encourager le dépassement de soi. Un seul credo : « si cela semble impossible alors on peut le faire ». « Alors faisons-le » répond Ursula Von der Leyen, avant de conclure, « Prenons Bebe comme exemple d’inspiration. Elle est l’âme de l’Europe et de son futur ».

 

1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Clemy lun 20/09/2021 - 23:56

Un article très enrichissant et très pertinent !! Merci pour ces informations, un exemple de réussite pour tous  👏

Répondre