Quelle qualité de vie offrent les provinces italiennes aux différentes générations ?

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 12/06/2022 à 20:50 | Mis à jour le 13/06/2022 à 09:38
Photo : @Federico Lancellotti, Unsplash
des gens sur une place vus de haut

Le quotidien Il Sole 24 Ore a remis son classement sur la qualité de vie par tranches d’âge dans les différentes provinces de la Péninsule. En 2022, Aoste, Plaisance et Cagliari arrivent en tête. Mais comment vit-on à Milan et Rome ?

 

À chaque âge de la vie ses besoins et ses envies, et à chaque territoire sa capacité à mobiliser les moyens nécessaires pour les satisfaire. Le sujet s’impose dans un pays aussi divers et décentralisé que l’Italie, qui présente des spécificités démographiques notables, à savoir une natalité de plus en plus faible et un vieillissement accéléré de la population. C’est pourquoi le Lab 24, plateforme d’infographies du journal Sole 24 Ore, a réalisé une étude approfondie de la qualité de vie offerte par les 107 provinces italiennes aux enfants, aux jeunes et aux personnes âgées. Début juin, au Festival de l’Économie de Trento, le quotidien italien a présenté en avant-première ses résultats pour l’année 2022, obtenus par l’analyse d’une douzaine de paramètres statistiques par indice générationnel.

La qualité de vie des enfants de 0 à 10 ans dans les différentes provinces

Pour mesurer leur capacité à assurer le bien-être des enfants, le Lab 24 a notamment observé, pour chaque province, le taux de natalité, le nombre d’élèves par classe, de places disponibles en crèche et de pédiatres en activité, ou encore la surface dédiée aux espaces verts. Dans le classement général, c’est Aoste (vallée d’Aoste) qui remporte la première place, devant les provinces toscanes d’Arezzo, de Sienne et de Florence. La qualité de vie des enfants de moins de 10 ans est, en revanche, beaucoup moins bonne dans le Sud de l’Italie : la province de Foggia dans les Pouilles, arrive en dernière position, derrière Caltanissetta en Sicile et Matera en Basilicate.

Les provinces italiennes plus ou moins adaptées aux jeunes de 18 à 35 ans

Les critères retenus pour mesurer le bien-être des jeunes varient du taux de chômage de la tranche d’âge, au nombre de bars et discothèques de la province, en passant par le nombre de mariages pour mille résidents ainsi que la surface allouée aux aires sportives. C’est Plaisance qui se classe en tête des 107 provinces, suivie par Ferrare et Ravenne, également situées en Émilie-Romagne, tandis que la Sardaigne du Sud, la province apulienne de Barletta et Rome ferment la marche.

Le bien-être des plus de 65 ans dans les différentes provinces d’Italie

La mesure de la qualité de vie offerte par les différents territoires aux personnes âgées se mesure par exemple à l’espérance de vie à 65 ans, les investissements publics dans l’assistance à domicile, la pollution sonore ou encore le nombre de gériatres en activité. En haut du podium se trouve la province de Cagliari en Sardaigne, puis celles de Bolzano et Trento, toutes deux situées dans les Alpes italiennes. Aux derniers rangs : les provinces toscanes de Pistoia, Massa-Carrara et Lucques, qui résultent beaucoup moins accueillante pour cette tranche d’âge.

Rome et Milan : idéales pour les personnes âgées, beaucoup moins adaptées aux enfants et surtout aux jeunes

Pourtant dans le top 10 des provinces comptant le plus de pédiatres, Rome se classe 83ème sur 107 pour la qualité de vie globale qu’elle offre aux enfants de moins de 10 ans. En effet, deux critères lui font particulièrement défaut : la province présente, sans surprise, une faible surface moyenne des résidences et un trop grand nombre d’enfants par classe. Pour les jeunes, c’est encore pire : Rome arrive 105ème, pâtissant notamment du plus fort impact du loyer sur le revenu moyen et d’un âge moyen relativement avancé au premier accouchement. En revanche, la province de la capitale se montre très propice au bien-être des personnes de plus de 65 ans, se classant 4ème du classement. En effet, les résidents de Rome peuvent compter sur d’importants investissement publics dans l’assistance à domicile, sur un réseau de transport parmi les plus adaptés aux personnes âgées et handicapées et présentent une espérance de vie relativement haute à 65 ans.

Milan est quant à elle à la 6ème province disposant du plus de places en crèche, mais se classe 60ème du classement en termes de qualité de vie offerte aux moins de 10 ans. La province lombarde pêche par une moindre surface habitable par résidence et un nombre élevé d’enfants par classe. En ce qui concerne le bien-être des jeunes, Milan ne fait pas mieux : elle arrive 95ème alors qu’elle est très bien classée si l’on regarde le niveau d’étude des jeunes et le nombre d’entreprises d’e-commerce. Toutefois, Milan présente un âge médian relativement avancé au premier accouchement et, sans surprise, un des impacts les plus importants du loyer sur le revenu moyen. Pour les personnes de plus de 65 ans, le chef-lieu lombard se montre beaucoup plus accueillant : elle offre la 9ème meilleure qualité de vie sur 107, forte d’un réseau de transport adapté aux personnes âgées et handicapées, et d’une espérance de vie élevée.

Luz Escoubes

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale