Lundi 8 mars 2021

Le gouvernement adopte le plan de relance sur fond de crise politique

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 13/01/2021 à 12:55 | Mis à jour le 13/01/2021 à 12:58
Palazzo Chigi commons wikimedia

Tôt mercredi 13 janvier, le gouvernement italien a adopté le plan de relance qui prévoit l’utilisation des fonds européens. Mais au risque au détriment de sa coalition, sur le point d’imploser.


L’implosion du gouvernement italien n’est qu’à un pas. Après plus d’un mois de révision et de modifications, le plan de relance italien (de 222,9 milliards d’euros) qui détermine l’utilisation de fonds européens mis à disposition de l’Italie, premier bénéficiaire du Recovery Fund, a été approuvé par le gouvernement réuni en conseil des ministres, tôt mercredi 13 janvier. Mais la coalition du gouvernement de Giuseppe Conte pourrait bien y laisser ses plumes.

Après Matteo Salvini (Ligue, extrême-droite), qui avait provoqué une crise politique à l'été 2019 au point de donner naissance au gouvernement Conte II, c’est cette fois Matteo Renzi (Italia Viva, gauche)) qui affronte le président du Conseil. L’alliance entre les partis de gauche (Parti démocrate et Italia Viva) et le Mouvement 5 Etoiles est en effet menacée par le leader d’Italia Vivia, l’ancien premier ministre Matteo Renzi. Il pourrait décider du retrait de ses deux ministres dans l’après-midi. Ce dernier a convoqué les journalistes lors d’une conférence de presse ce mercredi à 17h30. Les deux ministres IV, Teresa Bellanova (agriculture) et Elena Bonetti (famille), se sont abstenues lors du vote sur le plan de relance cette nuit, et se déclarent ouvertement prêtes à démissionner.

Depuis début décembre, Matteo Renzi reproche à son successeur sa gestion de la crise sanitaire et l'utilisation qu’il souhaitait faire des fonds du plan de relance européen. Le gouvernement a ainsi dû revoir sa copie à de nombreuses reprises pour tenter de satisfaire le patron d’Italia Viva. Le document de 172 pages approuvé par le conseil des ministres a ainsi doublé les fonds alloués à la santé (20 milliards d’euros), relevé la part des investissements (qui représente désormais 70%), attribué plus de fonds à la Culture et aux lignes ferroviaires grande vitesse. En contrepartie, la part des incitations fiscales et bonus a été rabaissée à 21%. Mais Matteo Renzi reste insatisfait sur un point qu’il juge depuis le début fondamental : l’absence du Mécanisme européen de stabilité (MES), dispositif qui vise à aider les pays de la zone euro en difficulté.

En cas de retrait de deux ministres, Giuseppe Conte juge qu'il lui sera « impossible de refaire un nouvel exécutif avec le soutien d'IV », relate la presse transalpine. Et Matteo Renzi se dit prêt à entrer dans l’opposition.
Le plan de relance italien doit encore être soumis au Parlement, avant d’être envoyé à Bruxelles avant le 15 février.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

INTERVIEW

Joséphine Falchetti : Une entrepreneuse française durable, en Italie

La Française installée en Italie, a quitté sa carrière dans la finance pour s’investir en faveur de l’environnement. Partie d’une société agricole, elle œuvre également pour la restauration de forêts.

Que faire à Milan ?

ART

Palazzo Reale : L’histoire de vie des Femmes de l’Art

L’exposition Le Signore dell’Arte raconte les incroyables histoires de 34 talentueuses artistes femmes italiennes des XVIème et XVIIème siècles, déjà modernes pour leur époque. A voir aussi en ligne !

Expat Mag

Journée des droits des femmes

Journée des droits des femmes : 20 femmes exceptionnelles à découvrir

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, découvrez les portraits de 20 femmes exceptionnelles rencontrées par nos éditions locales à travers le monde