Vendredi 28 janvier 2022
TEST: 2261

10 faits marquants en 2020 à Hong Kong

Par Didier Pujol | Publié le 31/12/2020 à 04:45 | Mis à jour le 31/12/2020 à 06:22
bilan 2020 hong kong

2020 s'achève et l'heure est au bilan. Cette année a été forte en événements et rebondissements pour les Hongkongais et la communauté française à Hong Kong. Aussi avons nous décidé de revenir sur 10 faits importants qui ont ponctué notre édition.

Loi de sécurité nationale 

Epilogue d’une année de protestation et de violences à Hong Kong entre pro-Pékin et pro-démocratie, les lois de sécurité nationale imposées dans le courant de la nuit du 30 juin au 1er juillet 2020, marquent la reprise en main du territoire spécial par le gouvernement central. Les crimes aux contours flous tels qu’alliance avec les puissances étrangères, incitation à la sécession, la subversion ou activités terroristes sont désormais punis de peines lourdes allant jusqu’à l’emprisonnement à vie. Depuis la promulgation de ces lois, plusieurs opposants ont été condamnés et certains ont quitté le pays.

Covid-19

Depuis le début de l’année, 4 vagues successives du nouveau coronavirus de Wuhan ont frappé Hong Kong, mettant un coup d’arrêt supplémentaire à la croissance économique déjà durement impactée par les manifestations. Le nombre de personnes atteintes s’est élevé à 8779 cas et un total de 147 décès depuis le début de la pandémie. Les frontières ont considérablement ralenti les passages, en particulier avec la Chine, tandis que l’industrie aérienne a été frappée de plein fouet par la pandémie. C’est désormais muni de masques que l’on se déplace à Hong Kong, les rassemblements étant strictement réglementés.

The Voice Kids

L’épopée musicale d’un jeune français de Hong Kong a fait l’effet d’un coup de soleil au milieu d’une année marquée par les mauvaises nouvelles. Résident de Lantau, le jeune Enzo Hilaire s’est hissé jusqu’en finale du célèbre télé-crochet The Voice Kids. Agé de seulement 11 ans, il a passé toutes les étapes du concours en interprétant des standards de la chanson américaine et du rap, nous invitant à le soutenir, semaine après semaine. Lepetitjournal.com a accompagné toute son aventure, se transformant pendant deux mois en magazine de variété et diffusant la formidable énergie de ce jeune talent auprès des lecteurs.

Sanctions sur Hong Kong

Conséquence directe de la mise en application des lois de sécurité nationale à Hong Kong, les Etats Unis ont retiré au territoire son statut commercial privilégié, rétablissant les mêmes conditions de droits de douanes que celles appliquées aux produits importés de Chine continentale. Des sanctions personnelles ont également frappé les dirigeants chinois et hongkongais impliqués dans la répression dont la Chief Executive Carrie Lam qui se voit privée de moyens de paiement tels Visa ou Mastercard, gérés par des sociétés américaines. 

Jimmy Lai arrêté

Alors que le contrôle de la presse est de plus en plus étroit, via la mise en place d’un organe de suivi de l’internet et des contenus directement lié à Pékin, le patron de media Jimmy Lai est incarcéré à deux reprises, accusé de malversations financières. Il est emmené menottes aux poings devant l’ensemble du personnel de rédaction par une centaine de policiers dont certains procéderont à des perquisitions sans mandat lors de l’interpellation. Cette opération largement médiatisée par le gouvernement sonne comme un avertissement pour la profession et les opposants tels Jimmy Lai qui a toujours manifesté son hostilité à Pékin. Les inculpations d’activistes tels Joshua Wong ou Agnès Chow se succèderont à partir de la fin de l’été jusqu’à présent.

Passeports BNO

Les Hongkongais disposant de passeports BNO (British National Overseas) se sont vu offrir le 22 octobre par la Grande Bretagne la possibilité d’émigrer vers son territoire et de pouvoir y travailler légalement. Les conditions pour une naturalisation sont également assouplies, aboutissant à de nombreuses demandes d’émigration. Actuellement, la moitié de la population de Hong Kong est éligible et on estime à 2 millions de personnes le nombre des Hongkongais qui pourraient émigrer vers le Royaume Uni dans les années à venir à un rythme de 500.000 personnes par an. La Chine s’est élevée contre cette mesure qualifiée "d’ingérance dans les affaires intérieures" alors que d’autres pays comme l’Australie se sont dits favorables l’accueil d’émigrés venus de  Hong Kong.

Les Trophées de Hong Kong  

Pour la première fois, l'édition du Petit Journal Hong Kong a décidé, malgré les contraintes liées à la pandémie, d’organiser la première édition des Trophées des Français de l’Etranger à Hong Kong, de façon semi-présentielle. Cette manifestation destinée à récompenser des Françaises et Français pour leurs parcours exceptionnel à l’étranger, a reçu un large écho auprès de la communauté dont 38 membres ont présenté des dossiers et près de 1000 personnes ont voté pour élire le prix du public. Retransmise des locaux du Consulat de France, la cérémonie a récompensé 5 lauréates et lauréats dans les catégories de l’entreprenariat, de la gastronomie, de l’art, du caritatif et pour le prix du public. Les retours positifs et les soutiens manifestés de la part du consulat, de la chambre de commerce et d’autres institutions et associations nous ont convaincu de la portée positive de cette mise en lumière des talents et initiatives français à un moment où ils en avaient besoin. L’édition 2021 aura lieu au dernier trimestre de façon présentielle nous l’espérons.

Aides aux entreprises 

Avec un budget en déficit pour la première fois de 139 milliards HKD à Hong Kong, la réponse du gouvernement pour soutenir l’économie en difficulté a été massive en 2020. Ainsi le plan 2020-2021 prévoit des aides aux petits commerces et aux résidents (dotation de 10000 HKD), au secteur du tourisme (700 millions HKD), des arts et spectacles (900 millions HKD) et du food and beverage, largement affectés par le crise. Le soutien aux entreprises se manifeste aussi par des exonérations de charges et déductions fiscales.

Report des élections

Reportées à l’année prochaine pour cause de pandémie, les élections législatives qui s’annonçaient favorables au camp démocrate n’ont pas permis de changement de majorité au conseil législatif. Alors que la quasi totalité des districts avait été raflée par les anti-gouvernement fin 2019 (17 districts sur 18), les espoirs des réformateurs étaient grands pour peser sur les décisions à Hong Kong. Au contraire, de nombreux candidats ont été dans un premier temps invalidés par la commission électorale, au chef de leur participation aux manifestations. Enfin, le renvoi par Pékin de 4 députés au mois de novembre a fini par entrainer la démission de l’ensemble des députés d’opposition. Le résultat est aujourd’hui catastrophique pour l’opposition qui n’est plus associée aux décisions de Hong Kong. C’est dans ce contexte que la Chief Executive a annoncé son plan de politique générale incluant l’ensemble des projets jusqu’alors contestés tels Lantau Tomorrow Vision et l’intégration accélérée avec le continent dans le projet de la Grande Baie.

Une année virtuelle 

Avec des limitations sur les rassemblements et les voyages, la plupart des Hongkongais ont dramatiquement changé leurs habitudes en 2020. Les employés se réunissent désormais par visioconférence et nombreux sont celles et ceux qui n’ont pas mis les pieds au bureau pendant plusieurs mois. Avec la fermeture des écoles, les familles ont régulièrement basculé dans le home-schooling, les programmes devant s’adapter à ces nouvelles conditions. En cette fin d’année, la situation en France et les difficultés logistiques liées à la quarantaine obligatoire en hôtel (3 semaines maintenant) ont conduit beaucoup de familles à remettre leur projet de vacances. Fort heureusement à Hong Kong, la proximité de la nature a permis des échappées au vert en petits groupes pour éviter la déprime.

Toute l'équipe vous souhaite une excellente année 2021!

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir