Lundi 23 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LE LEXIQUE DES FALLAS

Par Lepetitjournal Valence | Publié le 03/03/2019 à 00:00 | Mis à jour le 03/03/2019 à 09:06
Photo : ©LPJV
fallera-exaltacio

Despertà, Crida, Mascletà et patratra : vous êtes perdus parmi tous ces termes liés aux Fallas ? Vous pensez que l’espolí est une personne bien éduquée et qu’une traca vous apporte beaucoup de soucis ? Pas de panique ! Lepetitjournal Valence vous explique toutes les significations des mots falleros dans ce lexique illustré. 

A

Alba de les Falles ou Nit de l’Alba :  Nuit de l’aube en valencien. Tous les ans, le 15 mars à minuit très précisément, tous les Casals Fallers lancent simultanément un feu d’artifice dans leur quartier. Le but étant de simuler la lumière de l’aube. C’est ce qui marque le début de la Semana Grande.

Artistas fallers : Ce sont les artistes qui conçoivent et réalisent les sculptures, plus ou moins grandes, qui représenteront le Casal Faller dont ils dépendent.

Aviso : Il s'agit des premiers pétards qui sont tirés 10 et 5 minutes avant le début de la Mascletà.

 

B :

Bandas : Groupes de musique qui accompagnent chaque Falla pendant la Crida et l’Ofrenda. Elles ont un rôle primordial pendant les Fallas et sont présentées officiellement sur la Plaza del Ayuntamiento le dernier dimanche de février. Plus d'infos à retrouver dans notre article sur les bandas.

Bombers : Pompiers en valencien. Très actifs pendant les Fallas, leur travail commence dès le mois de janvier quand ils vérifient l’état des façades des immeubles proches des Fallas de la catégorie spéciale. Par ailleurs, l’embrasement des Fallas lors de la Crema ne peut débuter sans la présence d’un pompier chargé de la sécurité.

Bombetas : Petits pétards plus connus sous le nom de "claque-doigts" en français. Ils sont lancés par les enfants dans les rues de la ville.

des bombetas
Des petites bombetas tirées pour le plaisir des plus petits ... et des plus grands ! (Photo©LPJV)

 

Bunyols de carabassa ou Buñuelos de calabasa en castillan : Beignets de potimarron rôtis. Durant les Fallas, des stands ou bunyoleria sont présents à tous les coins de rues pour proposer de déguster ces douceurs accompagnées d’un chocolat chaud. La San Josep célébrée le 19 mars, marquait autrefois la fin de la saison des potimarrons dans la région et il fallait en écouler les dernières récoltes. On faisait alors rôtir les potimarrons pour en retirer la pulpe et la mélanger à de la farine pour frire la pâte obtenue en beignet. Pour en savoir plus sur cette friandise, c'est par ici !

bunyols de carabassa
De bons petits bunyols de carabassa à déguster avec un chocolat chaud aideront à faire passer toutes les gueules de bois ! (Photo©LPJV)

 

Bunyol(s) d’or : Pendant tout le mois de février ont lieu les échanges de photos et les remises des Bunyols d’or. C'est une récompense décernée par la Junta Central aux falleros qui s’investissent dans l’organisation de ces fêtes. On distingue deux types de récompenses : le « Bunyol » ou le « Distintiu » si le Fallero a en charge les sections infantiles. Ces distinctions peuvent être remises aussi bien à titre individuel que collectif. Pour en savoir plus...

Bunyol d'or
Trois récompenses pour des années de travail au sein d'une commission fallera. Ici, sur le revers du col d'un président de casal faller (Photo©LPJV)

 

C : 

Cabalgata : Défilé en valencien. Pendant les Fallas, plusieurs défilés sont prévus notamment la Cabalgata del Ninot où les participants rivalisent d’imagination pour se déguiser de manière loufoque ou encore la Cabalgata del Foc où la représentation du feu et les chorégraphies enflammées sont à l’honneur.

Caloret : Traduction malencontreuse de l'ancienne Maire de Valence, le néologisme « El Caloret » est devenu une expression à part entière dans la vie des Valenciens. C’est pendant son discours lors de la Crida du 22 février 2015 que Rita Barbera a bredouillé quelques phrases composées de mots castillans et valenciens incompréhensibles, jusqu'à en inventer de nouveaux : « sermo » au lieu de « crida » et le fameux « el caloret » pour désigner la chaleur (au lieu de « escalforeta »).  En savoir plus sur ce discours dans notre précédent article.

 

Casal Faller : C’est le siège de l’association regroupant tous les Falleros d’un secteur. Il en existe plus de 380 à travers Valence et ses villes alentours. 

Casalla : Boisson anisée fortement consommée dans la région Valencienne et plus particulièrement pendant les Fallas. A ne pas confondre avec le Pastis français qui tire sur la couleur jaune, la Casalla est quant à elle de couleur blanche. 

Corte de Honor : Cour composée de 12 Falleras et de 12 Falleras Infantiles qui entourent et accompagnent les Falleras Mayores lors des actes les plus importants.

Crida ou Pregón en castillan : L’appel en Valencien. C’est un acte officiel qui a lieu traditionnellement le dernier dimanche de février. La Crida marque l’ouverture des Fallas. Du haut des Torres de Serrano, le Maire de Valence remet symboliquement la clé de la ville à la Fallera Mayor et la Fallera Mayor Infantil. Ces dernières, après avoir prononcé un discours en Valencien incitant tous les Falleros et Falleras de la ville à prendre part aux Fallas, lancent le très attendu « Ja Estem en Falles » ("Voilà, nous sommes dans les Fallas"). Retrouvez plus d'infos à ce sujet dans notre article.

Crida 2017
La Fallera Mayor (à gauche) et la Fallera Mayor Infantil (à droite) reçoivent symboliquement la clé de la ville lors de la Crida. Ici, en 2017. (Photo©LPJV)

 

Crema : C'est le 19 mars, jour de la Saint Joseph, que les flammes viennent détruire plus de 700 monuments falleros disséminés un peu partout à Valence et les villes alentours. C’est l’événement emblématique des Fallas. Retrouvez plus d'informations sur la crema dans notre précédent article.

 

D :

Despertà : Le réveil. Le jour de la Crida puis tous les jours du 16 au 19 mars, les falleros se chargent de réveiller les habitants de Valence dès les premiers rayons du soleil à grand renfort de pétards. L'objectif est simple : faire un maximum de bruit dès 8h dans un maximum de rues ! Mais très souvent, les pétards explosent bien avant l'horaire indicatif ! Pour en savoir plus...

 

E : 

Espolí : L’espolí est le mot valencien qui désigne la navette, c’est-à-dire l’élément du métier à tisser qui est lancé ou glissé entre les fils de soie afin d'y passer le fil de trame pour réaliser le tissage. Par métonymie, l’espolí désigne également le tissu en soie de la robe des falleras. Chaque année, lors de l’exaltation de la Fallera Mayor et de la Fallera Mayor Infantil, la révélation de l’espolí choisi par chacune est très attendu. 

espoli
Un échantillon de tissus en soie ou espolí (Photo©LPJV)

 

Exaltación : Premier acte officiel des Fallas qui a lieu traditionnellement le dernier week-end de janvier. C’est pendant cette cérémonie que sont présentées officiellement la Fallera Mayor et la Fallera Mayor Infantil à l’ensemble du monde Fallero. Les Falleras Mayores revêtissent ainsi pour la première fois la robe composée d’un espolí qu’elles ont sélectionnées quelques mois plus tôt. Retrouvez nos précédents articles sur cette cérémonie ici et ici.

 

F : 

Falla(s) : Monument plus ou moins immense en fonction de sa catégorie et qui représente un Casal Faller. Chaque monument est composé d’un élément principal et de ninots de taille plus réduite usant de la satire pour dénoncer des faits de société. Les Fallas les plus visitées sont celles de la catégorie Especial pouvant atteindre plusieurs dizaines de mètres de hauteur. C’est l’essence même des fêtes.

Falla Plaza del Pilar
La Falla Plaza del Pilar est arrivée 2e du classement Especial en 2017 (Photo©LPJV)

 

Fallera(s) / Fallero(s) : Ce sont les femmes et les hommes qui participent et organisent les Fallas et font partie d’un casal faller. Vous pouvez les reconnaître par leurs vestes polaires frappées de l’écusson du casal faller ou bien par leur vêtements traditionnels.

Falleros y falleras
Une fallera en tenue traditionnelle discute avec deux falleros également en tenue traditionnelle (Photo©LPJV)​​​

 

Fallera Mayor : C’est la Fallera adulte élue pour représenter son casal Faller. Chaque année, au mois de novembre, une Fallera Mayor est élue par la Junta Central pour être la Reine des Fallas et représenter la ville de Valence. Elle participe à toutes les activités des Fallas et se voit remettre la clé de la ville par le Maire de Valence lors de la Crida. Pour en savoir plus sur leur élection, vous pouvez consulter notre article.

Fallera Mayor Infantil : Tout comme son ainée, la Fallera Mayor Infantil est une enfant qui fait partie d’un casal faller et qui est élue pour le représenter. Il existe également une Fallera Mayor Infantil qui est élue par la Juntal Central pour régner sur Valence pendant toutes les Fallas. 

 

G : 

Geperudeta : La petite bossue en valencien. C’est le surnom affectueux attribué à la Virgen de los Desamparados ou Mare de Déu dels Desamparats en Valencien en raison de sa position légèrement inclinée. Pour connaître l'histoire de la Sainte-Patronne de Valence, c'est ici.

La geperudetta
Le représentation de la Mare de Déu dels Desamparats ou Geperudeta lors de l'Ofrenda (Photo©LPJV)

 

H : 

Hostia : Interjection typiquement valencienne soulignant l’émerveillement face à une falla ou marquant la surprise lorsqu'un pétard explose à quelques centimètres de vos oreilles ... Peut se traduire par "p****n !" en français.

 

I : 

Indultat (Ninot) : Chaque année, lors de l’exposition des ninots qui se déroule entre le premier samedi de février et le 14 mars, les visiteurs peuvent voter pour deux poupées (« ninots » en valencien) qui seront sauvées (« indultat ») des flammes de la Crema. Ces deux ninots rejoignent ainsi les autres ninots indultats des années précédentes qui sont exposés au Musée Fallero.

 

J : 

Ja estem en Falles ! : « Nous sommes dans les Fallas » en Valencien. Phrase prononcée par les Falleras Mayores lors de la Crida pour déclarer l’ouverture des Fallas.

Junta Central Fallera : C’est le comité organisateur des Fallas. Il coordonne et gère tout ce qui concerne ces festivités, comme le choix des Falleras Mayores, l'élection des meilleures Fallas aussi bien pour la ville de Valence que pour les villes de la Région. La Junta Central Fallera dépend de la Mairie de Valencia et a été crée en 1939. Il a pour président Pere Fuset depuis 2015.

Jurado : Le jury. Il est en charge d’évaluer les Fallas ou monuments falleros et de décerner les prix. Son passage est prévu le 16 mars au lendemain de la planta. Il est composé de personnes ayant obtenu un diplôme spécifique relatif à l'appréciation des sculptures selon différents critères très particuliers..

 

L : 

Luces : Tous les ans, les rues de Valence se parent de lumières pour fêter les Fallas. Chaque commission Fallera a pour habitude d'illuminer la rue de son monument fallero afin de le mettre en valeur. Des illuminations modestes pour la plupart, reprenant simplement le nom de la falla, mais aussi des structures éblouissantes et imposantes pour d'autres. Les plus connues sont situées à Ruzafa et la Malvarossa, et participent chaque année à un concours des meilleures illuminations.

Luces de la Calle Cuba
Les impressionnantes illuminations de Ruzafa enchaînent les couleurs en musique (Photo©LPJV)

 

M : 

Mare de Déu dels Desamparats : Sainte patronne de Valence depuis 1667, le monde Fallero lui rend hommage lors des deux jours de procession de l’Ofrenda

Mascletà(s) : Spectacle pyrotechnique composées de masclets, des pétards très puissants. C’est une véritable symphonie d’explosion et le terremoto final ou tremblement de terre ne vous laissera jamais indifférent. Tous les jours du 1er au 19 mars, à 14h place de l’Ayuntamiento, une mascletà est tirée par une société de pyrotechnies. Des milliers de spectateurs viennent assister à ce spectacle si typique des Fallas. Mais les mascletàs sont également tirées depuis chaque Casal faller et bien qu’elles ne puissent pas rivaliser avec celle de la Mairie, elles restent toutefois très impressionnantes.

Masclet(s) : Pétard puissant composant une mascletà.

Masclets
Les masclets (pétards) installés par un artificier préparant une mascletà pour un casal faller (Photo©LPJV)

 

Moño trasero : Chignon arrière. C’est la coiffure emblématique des falleras. Il peut être simple ou double et surmonté d’une peineta.

Mono Trasera
Des Falleras de la Corte de Honnor attendant la mascleta de la Mairie. Chacune arbore un moño trasero (Photo©LPJV)

 

N : 

Ninot(s) : Poupées en valencien. Ce sont des sculptures, généralement satiriques ou humoristiques, qui composent l’œuvre principale de l’artiste fallero. Chaque année, une grande exposition de ninots a lieu du premier samedi de février au 14 mars où chaque casal faller présente un des ninots et le soumet au vote du public dans l’espoir qu’il soit épargné et rejoigne le Museo Fallero. Les autres ninots iront prendre place, dès le 15 mars, auprès de la sculpture principale et finiront brûlés lors de la Crema.

Ninot
Deux ninots appartenant à la Falla de l'Antigua de Campanar en 2017 (Photo©LPJV)

 

Nit del Foc : A ne pas confondre avec la Nit de l’Alba. La Nit del Foc est un immense feu d'artifice tiré dans la nuit du 18 au 19 mars, au Paseo de la Alameda. Il marque le début du dernier jour des Fallas et le début d’une nuit magique animée par les différentes verbenas.

 

O : 

Ofrena ou l’Ofrenda en castillan : Offrande. C’est une procession que réalisent les falleras accompagnées par les falleros et la banda du casal faller à laquelle ils appartiennent. Vêtus de leurs vêtements traditionnels, ils remontent les rues du centre de Valence jusqu’à la plaza de la Virgen, où chacune leur tour, elles vont déposer un bouquet de fleurs qui composera le manteau de la Mare de Déu dels Desemparats. 60.000 boutons de fleurs sont nécessaires pour recouvrir l’ensemble de la structure en bois. C’est le seul acte religieux des Fallas, fête païenne par excellence. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article.

Ofrenda a la Virgen, 2017
Des Falleras en tenue traditionnelle dans les rues des Valence lors de la procession de l'Ofrenda de 2017 (Photo©LPJV)

 

P :

Peineta : Peignes typiques fixés au-dessus du moño trasero  qui composent les coiffures emblématiques des Falleras.

Planta : L’installation. Elle a lieu le 15 mars mais commence généralement quelques jours plus tôt. C'est le moment tant attendu où les artistes falleros, après une année de dur labeur, révèlent enfin le travail accompli en montant leur impressionnantes sculptures ou fallas à l'aide de grues. La planta doit impérativement être terminée avant le passage du jury le 16 mars au matin.

Polvora : La poudre en castillan. On dit que pendant les Fallas, Valence sent la poudre à cause de toutes les mascletas et les petards qui sont tirés à longueur de journée. Et effectivement : une forte odeur de poudre imprègne nos narines à partir du 1er mars. 

 

R : 

Ruido : Le bruit en castillan. Entre les mascletàs, les tracas, les pétards et les bandas, les Fallas sont une fête extrêmement bruyante. 

 

S: 

San Jose : Honoré le 19 mars, c’est le Saint-patron des charpentiers. C’est ce jour-là qu’a lieu la Crema où sont brulées toutes les Fallas. Mais c’est également le jour de la Fête des Pères (Día del Padre) célébrée dans toute l’Espagne.

Semana Grande : C’est le moment culminant des Fallas. Elle a lieu entre le 15 et le 19 mars chaque année. C’est durant ces cinq jours qu’auront lieu la Planta, la révélation des Ninots indulats, l’Ofrenda, la Gran Nit del Foc, la Cabalgata del Foc et la Crema. Pour en savoir plus...

Senyor(a) pirotècnic(a), pot començar la mascletà ! : « Monsieur/Madame l’artificier, vous pouvez commencer la mascletà ! » est la phrase prononcée conjointement par la Fallera Mayor et la Fallera Mayor Infantil du haut du balcon de l’Hôtel de Ville à 14h tapantes tous les jours du 1er au 19 mars et qui donne le signal aux artificiers pour lancer le spectacle. 

 

T :

Traca : Cordée de pétards traditionnellement lancée pendant des événements familiaux à la sortie des églises (communion, mariage). Lors des Fallas, cette cordée sert à l’embrasement des sculptures. C’est par elle que le départ est donné de la mise à feu. 

 

V: 

Verbena(s) : Ce sont des fêtes populaires où l’on danse et qui se déroulent sous des chapiteaux montés dans les rues. On pourrait comparer ces verbenas aux bals du 14 juillet français. Attention, si en castillan le mot verbena signifie "verveine", ce n’est absolument pas le type de boissons qui est proposé lors de ces soirées !

 

X: 

Xiquets : Enfants en valencien. Les enfants sont mis à l’honneur pendant cette période de fête et participent à tous les moments des Fallas. C’est d’ailleurs pour cela qu’une Fallera Mayor est élue pour représenter les enfants. Elle commence ainsi son discours de la Crida par « Xiquets i xiquetes ».

Una xiqueta
Une petite fille ou xiqueta en valencien, en tenue traditionnelle de fallera (Photo©LPJV)

 

Z :

Zzzzz : Bruits de ronflements que l’on entend à partir du 20 mars quand les villes retrouvent leur quiétude et que les Falleros reprennent des forces …

Nous vous recommandons

logofbvalence

Lepetitjournal Valence

Site d'information, premier média des Français, francophones et francophiles à l'étranger, lepetitjournal.com/valence, c'est VOTRE site !
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Valence

SANTÉ

Centro Médico de la Canyada : une nouvelle équipe pluridisciplinaire

Ouvert depuis 2018, le centre de santé francophone de la Canyada s’est enrichi de nouveaux praticiens et propose désormais un accompagnement dans la prise en charge diagnostique et thérapeutique ...

Expat Mag

Cambodge Appercu
GASTRONOMIE

« Chez Mama Ly », l'héritage culinaire de la vlogueuse Diana Chao

Diana Chao, une Française née à Paris de parents sino-cambodgiens, a décidé de se consacrer à 100% à sa chaîne Youtube. Le but : démystifier la culture asiatique en partageant les recettes de sa mère.