Lundi 20 septembre 2021

La lettre de Giuseppe Conte à la Repubblica

Par Ronan de Keranflec'h | Publié le 14/11/2020 à 10:12 | Mis à jour le 14/11/2020 à 17:32
Giuseppe Conte lettre Répubblica

Lundi 9 novembre, Guiseppe Conte a adressé une lettre à la Repubblica en réponse à l'enquête du journal au titre évocateur : « Le naufrage » critiquant la gestion de la crise sanitaire en Italie depuis le mois de mars.

 

Conte rappelle d'abord l'importance, afin de rester uni en cette période, « d'écouter les différentes voix qui s'élèvent dans le pays », que ce soit les journaux ou les citoyens dans la rue ou dans leur activité quotidienne. S'il dit savoir entendre les critiques, le président du Conseil réfute la principale accusation de la Repubblica : avoir baissé la garde durant les vacances. Les mesures sont, selon Conte, restées ajustées à la situation du moment.

 

De plus il dénie avoir décroché de la gestion de la crise pendant l'été, restant en permanence au Palais Chigi pour y tenir des réunions régulières. Il met en exergue la négociation avec les acteurs sociaux, avec les institutions européennes pour le plan de relance ainsi que les décrets visant à apporter des aides économiques aux travailleurs et aux ménages. L'Italie a aussi considérablement accru ses capacités de réponse au virus : il y a deux fois plus de lits pour les soins intensifs qu'au printemps, 36 000 personnels de santé ont été formés, le nombre de tests fabriqué a été multiplié par près de 10...

 

Enfin Conte ajoute que les gouvernants actuels doivent compenser des années de démission des services de l'État : « il convient de tenir dûment compte des lourdes charges que le "système italien" a été contraint de payer ces dernières années avec la déconstruction de secteurs fondamentaux tels que la santé, l'éducation et la mobilité publique. »

0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Rome

HISTOIRE

Les mausolées : grandeur et mémoires à Rome

Les mausolées de l’époque impériale ne sont pas de simples tombes, mais de grands monuments érigés dans le but de rappeler et de préserver la mémoire des personnes qui y sont enterrées.