Lundi 19 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Quelques conseils pour s'installer à Rome en toute sérénité

Par Augustin Mollet | Publié le 13/12/2017 à 23:19 | Mis à jour le 13/12/2017 à 23:49
InstagramCapture_8196d8db-4f15-43b2-a603-d2800e1d7411

Vous arrivez à Rome pour un Erasmus, un stage ou un nouvel emploi. Vous ne parlez pas italien, ne savez pas comment vous loger, pas même comment quitter l’aéroport, et vous ne connaissez personne sur place pour vous aider. Lepetitjournal.com vous livre toutes les informations nécessaires pour que votre installation romaine se passe dans des conditions idéales !

 

Rome

 

Arriver à Rome

 

La ville de Rome compte deux aéroports, Fiumicino et Ciampino, à partir desquels desquels il est très facile de se rendre dans le centre-ville. En navette, métro, train ou taxi, vous arriverez forcément à bon port sans encombre.

 

En navette : Différentes compagnies de navettes assurent la liaison entre les deux aéroports et la gare centrale de Termini. Vous pouvez acheter votre ticket directement à l’aéroport ou le réserver en ligne afin d’éviter une éventuelle file d’attente au sortir de votre vol. Ceux-ci coûtent en général entre 4 et 6€ par personne et ne préconisent pas une heure fixe de départ, pas d’inquiétude donc si vous atterrissez en retard.

Certaines compagnies aériennes low cost comme vous proposent également de réserver votre trajet en même temps que votre billet d’avion.

 

En bus et métro : Cette solution ne s’applique que depuis l’aéroport de Ciampino. Il vous faut prendre le bus Cotral, (comptez normalement 20 minutes d’attente maximum et 4,50€ si vous achetez votre billet chez un buraliste, 7€ à bord) qui vous mènera à Ananigna, le terminus de la ligne A du métro. Comptez une demie-heure et 1,50€ le ticket pour arriver à la gare de Termini où vous pourrez si nécessaire changer de la ligne A à la ligne B où emprunter une des nombreuses lignes de bus passant à proximité de la gare.

 

En train : cette option concerne l’aéroport de Fiumicino. Elle est un peu plus rapide que la navette mais aussi un peu plus chère : 8€ sont requis pour se rendre de l’aéroport aux gares de Tiburtina (qui se trouve à 4 stations de Termini en métro) ou Tuscolana en une cinquantaine de minutes (départ toutes les 15 minutes), 14€ si vous prenez le Leonardo Express pour arriver à Termini en exactement 32 minutes (départ toutes les 30 minutes).

 

En taxi : le taxi est évidemment le moyen le plus pratique pour quitter l’aéroport, mais il est aussi le plus cher. Le coût de la course est fixe : 40€ pour se rendre entre les murs de Rome. Attention donc aux arnaques, n’hésitez pas à vous enquérir du prix avant le départ.

 

 

Se loger à Rome

 

Nous vous invitons à consulter notre article déjà paru et ayant déjà fait ses preuves à l’adresse suivante : https://lepetitjournal.com/rome/logement/etudiants-trouver-un-logement-rome-pour-la-rentree-39415

 

 

Se déplacer à Rome

 

Transports

 

Il est de notoriété publique que la ville de Rome n’est pas la plus performante au niveau des transports publics. Si vous n’entendrez jamais un Italien critiquer la cuisine locale, les critiques sur l’efficacité des transports en commun, en revanche, ne sont pas rares.

 

Il existe cependant quelques notions de bases à maîtriser pour se déplacer facilement à Rome comme un vrai Romain.

 

Le métro : Les trois lignes du métro romain sont opérationnelles de 5h30 à 23h30 du dimanche au jeudi et de 5h30 à 1h30 les vendredi et samedi. Le passage d’une rame est assuré au moins toutes les 5 minutes sur les lignes A et B, toutes les 10 minutes sur la ligne C. A propos de cette dernière : seulement une partie est fonctionnelle, le reste de la ligne est encore en construction du fait des ruines régulièrement exhumées lors des travaux.

 

Ligne A : Battistini - Anangnina

Ligne B : Laurentina - Rebibbia/Jonio (la ligne se sépare en deux branches à partir de l’arrêt Bologna)

La station Termini est le point de jonction entre les lignes A et B.

 

Ligne C : Pantano (au sud-ouest du périphérique) - Lodi. L’ouverture d’une nouvelle portion de la ligne à la fin décembre 2017 devrait permettre une jonction entre les lignes A et C à la station San Giovanni.

 

Le tramway

Les 6 lignes de tramway permettent de se rendre dans des zones de la ville non desservies par le métro. A l’exception de la ligne 19, celles-ci passent fréquemment.

 

Le bus

De nombreuses lignes de bus sillonnent Rome et ses environs. Bien que celles-ci vous permettent de vous rendre n’importe où en ville, prévoyez de partir en avance si vous avez un rendez-vous important : vous ne trouverez pas d’horaires de passage aux arrêts puisque ceux-ci n’existent tout simplement pas. A moins de connaître la fréquence de passage sur votre ligne, impossible en principe de savoir si le prochain bus au bord duquel vous souhaitez monter passera dans deux minutes ou dans trente.

Il vous est donc conseillé de télécharger l’application Muoversi a Roma : en plus de vous indiquer les trajets les plus commodes et leur durée comme le font Google Maps et City Mapper, l'application vous informe du trafic et des grèves: les redoutés « scioperi ». Plus besoin de poiroter désespérément à l'arrêt de bus : grâce à cette application vous pouvez savoir dans combien de temps arrivera le prochain bus. Pour ce faire, vous devez taper sur l'application le code à 5 chiffres inscrits sur chaque panneau jaune qui indique le nom de l'arrêt de bus. Grâce à ce code l'application sera en mesure de vous donner votre temps d'attente.

 

En cas de besoin allez sur le site atac.roma.it, qui est le site internet de la compagnie romaine de transports en commun.

Plan du réseau métro-tramway :

Plan du tramway (simplifié) : http://www.atac.roma.it/files/doc.asp?r=5

 

S’intégrer à Rome

 

La langue :

La meilleure manière de s’intégrer en Italie, comme partout ailleurs, est bien entendu de parler la langue du pays. Pas de panique, vous n’avez pas besoin d’être bilingue dès votre premier jour, buongiorno, grazie, prego et dov’è la stazione di metro più vicina per favore suffiront pour commencer. Et si vous vous trompez, c’est l’intention qui compte, vous ferez mieux la prochaine fois !

Pour débuter en italien, vous pouvez avoir recours à des application smartphones. Celles-ci peuvent se révéler très utiles pour apprendre les bases rapidement. Parmi les plus connues et les plus efficaces : Babbel et Duolingo, cette dernière ayant l’avantage d’être totalement gratuite.

 

BabbelDuolinguo

 

Des cours sont aussi proposés par l’association Rome Accueil aux niveaux débutant et intermédiaire. Ceux-ci ont lieu une fois par semaine et en petits groupes, la première session est gratuite afin que vous puissiez décider si le cours vous convient ou non. Des leçons individuelles peuvent également être demandées directement auprès des enseignants. Vous pourrez également trouver de nombreuses écoles de langues en ville.

Des cours d’italien gratuits (par groupes de niveaux) pour les étrangers qui vivent à Rome sont également dispensés dans neuf bibliothèques de Rome. La liste des bibliothèques concernées se trouve sur le site internet de Roma Multietnica.

Pour les plus débrouillards et les économes, Le précis de grammaire italienne par Odette et Georges Ulysse (éditions Hachette) sera l’outil idéal et le plus complet pour apprendre l’italien à votre rythme, des notions de bases aux subtilités de la langue les plus pointues. Vous pouvez vous fournir directement à la Librairie Stendhal, la librairie française de Rome, qui se trouve sur la place Saint Louis des Français.

Enfin, rien de tel que la pratique avec les natifs pour progresser ! Dès que vous vous sentez prêts, n’hésitez pas à jeter un œil au groupe Facebook « TANDEM linguistico | Language Exchange @ ROMA ». Un tandem consiste en un échange linguistique en deux langues au cours duquel chacun des participants pratique la langue de son interlocuteur en échange de sa connaissance de sa propre langue. C’est aussi un excellent moyen de rencontrer de nouvelles personnes et de se faire des amis.

Les groupes Facebook « Français à Rome » et « Francophones à Rome » regorgent aux aussi de demandes et propositions de tandems français-italien. Vous pourrez aussi y poser toutes vos questions pratiques et vous tenir au courant des aperitivi entre francophones.

 

 

 

 

Nous vous recommandons

7

Augustin Mollet

Rédacteur - Elève de l'école Audencia Nantes, projet de management culturel
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

FOOT

PSG: la crise de l'été

Le Paris SG fait-il toujours peur à la Ligue 1? Sa défaite à Rennes (2-1) dimanche, la première de la saison dès la 2e journée, a mis en lumière ses problèmes récurrents, autour de trois hommes...