École française de Rome, portrait de membres : Adrián Almoguera

Par Le Petit Journal de Rome | Publié le 16/06/2020 à 10:00 | Mis à jour le 16/06/2020 à 11:47
Adrián Almoguera

Adrián Almoguera, historien de l'art et membre de l'École française de Rome, étudie l'histoire socio-culturelle et politique de l'architecture européenne de l'époque des révolutions (1780-1850).

"Mes travaux doctoraux ont porté sur la construction de Madrid en tant que capitale politique et culturelle au tournant du XIXe siècle, à travers l'analyse de son architecture et de ses projets urbains. Ma thèse propose une étude comparative de la circulation des théories et modèles architecturaux entre l'Espagne, la France et l'Italie à l'époque des révolutions culturelles et politiques, depuis la fin des Lumières au début du XIXe siècle.

Actuellement, je conduis un projet de recherche sur l'usage politique de la pensée architecturale et urbaine à Rome et à Naples, à l'époque des révolutions (1798-1833). Au sein de cette problématique générale, je m'intéresse à la création de projets architecturaux et à l'archéologie comme projet urbain. Je m’interroge également sur l'utilisation de l'espace public comme moteur de création de récits politiques et historiques par les pouvoirs qui se succèdent à Rome, capitale papale, révolutionnaire et impériale."

Membre de l'EFR et chercheur attaché au Labex FRIA de l’Université Complutense de Madrid, il a participé, entre autres, aux expositions "Ventura Rodríguez : architecte des Lumières" (2018) et "Piranèse dans la BnE" (2019). Auteur de différents textes sur ces thèmes de recherche (articles, essais, actes de colloque), il a organisé plusieurs manifestations scientifiques au sein de Sorbonne Université, où il a par ailleurs donné des cours d'art, histoire et civilisation des mondes hispaniques entre 2016 et 2019.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition internationale