Jeudi 2 juillet 2020

École française de Rome, portrait de membres : Nina Valbousquet

Par Le Petit Journal de Rome | Publié le 25/05/2020 à 13:14 | Mis à jour le 25/05/2020 à 13:22
Nina Valbousquet EfR

Nina Valbousquet, historienne et membre de l’École française de Rome, mène actuellement un projet de recherche sur les relations diplomatiques entre Vatican et organisations juives de 1914 à 1948 :

« Face au niveau inouï des persécutions ethno-religieuses des deux guerres mondiales, je m’interroge sur les réponses des représentants catholiques et juifs et sur leurs interactions avec une internationalisation croissante des droits de l’homme. Ce nouveau projet de monographie (après la publication de ma thèse aux éditions du CNRS au printemps 2020) croise histoire de l’Église et histoire juive afin d’exhumer les réseaux transnationaux d’une diplomatie informelle et religieuse entre Rome, Genève, Paris, Jérusalem et New York. Une partie de mon chantier romain repose sur les nouvelles archives du Vatican pour le pontificat de Pie XII (1939-58). J’ai notamment commencé à consulter les archives vaticanes relatives au sort des réfugiés juifs durant la Seconde Guerre mondiale. A l’occasion de cette ouverture d’archives exceptionnelle, nous organisons avec des collègues du Deutsches Historisches Institut in Rom un colloque international qui se tiendra à Rome du 14 au 16 avril 2021. »

Membre de l'EFR, agrégée d’histoire, Nina Valbousquet est docteure en histoire contemporaine. Lauréate du prix 2017 Peter Lang Young Scholars Competition in Modern Italian Studies, elle est l'auteure de la monographie "Catholique et antisémite : Le réseau de Mgr Benigni – Rome, Europe, Etats-Unis, 1918-1934" (CNRS Éditions, 28 mai 2020).

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir