TEST: 2283

Rosina Ferrario, première femme aviatrice d’Italie

Par Fiona Lebert | Publié le 18/03/2021 à 19:34 | Mis à jour le 18/03/2021 à 19:39
Rosina Ferrario

Rosina Ferrario, femme aviatrice milanaise, mérite amplement d’être commémorée dans le cadre du Women’s history month en Italie. Voici sa courte biographie.

 

Rosina Ferrario est née en 1888 à Milan, dans une famille assez aisée. Bien que dès son jeune âge l’accès à l’aviation, un domaine considéré comme masculin, lui ait été limité, elle se consacre toute sa jeunesse, corps et âme, à la poursuite de son rêve.

Elle a fréquenté une école de pilotage à Baggio, à Milan, dans laquelle une autre femme a pu exceptionnellement étudier. Mais le 3 janvier 1913, Rosina Ferrario est la seule à obtenir sa licence de pilote, faisant d’elle la première femme pilote d’Italie, et la huitième au monde. La société des pilotes étudiants à organisé un banquet pour célébrer l’événement, et encore aujourd’hui des hommages ont lieu à la date à laquelle elle a obtenu sa licence.

La même année, le 25 septembre, elle réalise un raid autrefois très pratiqué, sur le parcours Bergame-Milan-Come-Milan-Bergame, de 210 kilomètres, en pilotant un Caproni de 70 chevaux. Elle a fait beaucoup d’autres parcours aussi très réussis.

Au début de la Première Guerre mondiale, Rosina Ferrario souhaite, comme beaucoup de ses amis aviateurs, s’engager afin d’apporter sa propre contribution à l’aviation militaire. Sa demande a, sans surprise, été refusée, il n’y a pas de place pour les femmes au sein de l’armée royale. Pendant toute la durée du conflit, elle n’a donc pas volé, tous les avions ayant été réquisitionnés par l’armée royale. À la fin de la guerre, elle prend la décision de ne plus voler, peut-être déçue de la façon dont elle avait été mise de côté. 

Avec son mari, elle se consacre alors à la gestion d’un hôtel. En 1943, elle reçoit du ministère une médaille très convoitée du mérite des pionniers de l’aéronautique. Elle décède à Milan le 3 juillet 1957 à soixante-dix ans.

Sur le même sujet
Fiona

Fiona Lebert

Fiona est en troisième année à Sciences Po Paris, elle effectue un stage de 4 mois au Petit Journal de Rome.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale