Procida élue ville Capitale italienne de la culture 2022

Par Fiona Lebert | Publié le 23/01/2021 à 07:00 | Mis à jour le 23/01/2021 à 07:00
procida

Procida, une île italienne de la province de Naples, est officiellement la ville Capitale italienne de la culture pour l’année 2022. La décision a été prise par Stefano Baia Curioni qui l’a annoncée au ministre italien des biens et activités de la culture et du tourisme, Dario Franceschini, lundi dernier. Elle succède à la ville de Parme qui bénéficie d’une année de plus étant donnée la situation sanitaire. En pleine pandémie, cette nomination représente une perspective de progrès, d’un point de vue culturel notamment.

 

Les électeurs ont mentionné notamment la richesse du patrimoine et des paysages « extraordinaire » de l’île. Ils ont souligné l’ouverture et le dynamisme de Procida à une échelle à la fois nationale qu’internationale, et son potentiel en matière de progrès. Le titre du projet de Procida insistait d’ailleurs sur cet aspect, parlant d’une « île qui n’isole pas » (“L’isola che non isola”, un jeu de mot en italien puisque « île » et « isole » se disent « isola »). Choisir une île comme capitale italienne de la culture est aussi un moyen de rappeler que la richesse du patrimoine culturel du pays réside aussi dans sa diversité et dans les petites communes et îles qui composent l’Italie.

La première élection d’une capitale italienne de la culture a eu lieu en 2014. Il s’agit de réfléchir à la capacité de progrès d’une ville en cette matière, et non pas d’élire la ville qui est considérée comme étant la plus riche culturellement ou la plus belle, comme on pourrait le penser. L’idée est de réunir et résoudre des enjeux sociaux et économiques en utilisant la culture. La ville élue reçoit un million d’euros, et met en place une liste de projets. Procida a été élue pour les 44 projets culturels auxquels elle a pensé, qui représenteraient 330 jours de programmation, réuniraient 240 artistes dans 8 espaces culturels de la ville. Les cinq sections du programme sont l’invention, l’innovation, l’inclusion, l’inspiration et l’apprentissage.

Procida se prépare donc à la réalisation de ses projets pour 2022, des événements qui paraissent aujourd’hui irréalisables en pleine pandémie, mais qui sont plein d’espoirs pour l’année prochaine.

Fiona

Fiona Lebert

Fiona est en troisième année à Sciences Po Paris, elle effectue un stage de 4 mois au Petit Journal de Rome.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale