Qui est Anna Fendi, récompensée pour son rôle dans le monde italien de la culture

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 14/04/2022 à 09:21 | Mis à jour le 14/04/2022 à 15:54
Anna Fendi

L’association Cultura Italiae récompense par le « Premio Presidio culturale italiano » l’une des  sœurs fondatrices de la célèbre maison de mode Fendi, particulièrement engagée dans le paysage romain.

 

Chaque année, un acteur important du secteur italien de la culture est choisi par l’association. Après une année de pause en 2021, Anna Fendi reçoit cette distinction, qui lui est remise le 6 avril des mains du ministre de la Culture, Dario Franceschini, à Cinecittà.

Fendi, une affaire de famille

Anna Fendi porte un célèbre patronyme, celui de la maison de mode italienne que ses parents ont fondé en 1925, en ouvrant une boutique de fourrure et de maroquinerie à Rome, via del Plebiscito. Anna et ses quatre sœurs, Alda, Carla, Franca et Paola, l’ont ensuite reprise pour en faire une marque de luxe et de prêt-à-porter au succès mondial.
Née en 1933, Anna Fendi est particulièrement intéressée par l’aspect créatif de la marque. A la fois styliste et entrepreneuse, elle est pendant près de 30 ans responsable et coordinatrice de la conception de toutes les collections Fendi, collaborant pour l’élaboration des pièces avec Karl Lagerfeld, célèbre directeur artistique de la marque de 1965 jusqu’à sa mort.
Après l’acquisition de Fendi par le groupe français LVMH, Anna Fendi quitte ses responsabilités dans la maison-mère, tandis que sa fille Silvia Venturini Fendi y occupe un rôle prépondérant, notamment comme responsable des accessoires.
Aujourd’hui âgée de 89 ans, Anna Fendi gère principalement sa propre marque de vins italiens Anna Fendi Vini.

Un prix pour promouvoir la culture comme moteur de développement économique de l'Italie

L’association Cultura Italiae réunit des acteurs de divers secteurs, tous unis pour le développement économique de l’Italie – dans lequel la culture jour un rôle fondamental - et répondant aux trois mots d’ordres « excellence, mérite et innovation ».
Chaque année, elle dédie un prix « aux personnalités les plus représentatives de la culture italienne qui se sont distinguées pour avoir témoigné, à travers leur vie et leur activité, de l’excellence de l’Italie dans le monde ».
Lors des années précédentes, l’association avait récompensé le compositeur Ennio Morricone, l’écrivain Andrea Camilleri, ou encore la femme politique Liliana Segre.
Pour Angelo Argento, président de l’association, le choix d’Anna Fendi s’est fait en raison de « l’important engagement de la famille Fendi dans la diffusion de la culture et du style, devenant un modèle d’élégance et de distinction en Italie et dans le monde ».
Anna Fendi n’en est pas à son premier prix : elle est notamment chevalier grand-croix de l’ordre du mérite de la République italienne, mais son parcours a aussi été reconnu à l’étranger, puisqu’elle est la première Italienne à recevoir le prix étasunien IWF Hall of Fame.

Fendi et Rome, une histoire de mécénat

L’histoire de Fendi est intimement liée à Rome, et la marque de mode a montré son attachement à la capitale italienne à travers plusieurs opérations de mécénat de restaurations de monuments. Le projet de restauration le plus médiatisé était sans aucun doute celui de la célèbre fontaine de Trévi, en 2015. Plus récemment, Fendi a financé la restauration du Temple de Vénus, qui a pu rouvrir ses portes début janvier 2022, après quinze mois de travaux.
A titre personnel, Anna Fendi a acquis et restauré la Villa Laetitia, sur les bords du Tibre à Rome, pour en faire un hôtel de luxe.
La reconnaissance d’Anna Fendi comme actrice majeure de la culture italienne rend également hommage à son engagement dans la restauration du patrimoine romain.

Eléné Pluvinage

 

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale