TEST: 2275

L’Unesco préfère le chant lyrique italien au café expresso

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 30/03/2022 à 14:46 | Mis à jour le 30/03/2022 à 16:00
Opéra Lyrique

La commission nationale pour l’Unesco a rejeté la candidature du café expresso qui prétendait à rejoindre le patrimoine immatériel de l’humanité. Elle a néanmoins validé celle de « l’art italien de l’Opéra lyrique », à présenter au Comité intergouvernemental pour le cycle 2023.

Sans amertume, ce n’est pas l'expresso italien, mais l’Opéra lyrique italien, qui pourra prétendre à rejoindre le patrimoine immatériel de l’Unesco pour le cycle 2023. C’est ce qu’annonce l’Unesco sur son site, tout en affirmant que la candidature du café expresso, symbole universel du pays « entre culture, rituels, sociabilité et littérature dans les communautés emblématiques de Venise à Naples », a malgré tout obtenu une forte adhésion de la part du comité national italien pour l’Unesco.

« Avec la candidature du chant lyrique italien, l'Italie vise à reconnaître l'une de ses expressions culturelles les plus authentiques et les plus originales », a commenté le ministre de la Culture, Dario Franceschini. Et de rappeler l’émotion ressentie en regardant les images du chœur de l’Opéra d’Odessa en entonnant le Va, pensiero du Nabucco de Giuseppe Verdi, dans la rue sous le drapeau ukrainien, pour la paix.
 

 

« Une preuve que le chant lyrique italien fait authentiquement partie intégrante du patrimoine culturel de l'humanité, qui se tourne vers lui dans les moments les plus sombres pour retrouver lumière, force et beauté », a-t-il ajouté.

Chant lyrique italien patrimoine de l’Unesco, une aide à la relance

La candidature est le fruit du travail du Comité pour la sauvegarde de l’Art du chant lyrique italien, auquel ont adhéré notamment la Fondation du Théâtre de la Scala de Milan et l’Académie nationale Santa Cecilia de Rome.

La reconnaissance de l'agence de l’ONU donnerait une impulsion fondamentale à la relance de l'Opéra, l'un des secteurs les plus touchés par la pandémie. Cela notamment avec l'organisation de festivals, de formations spécifiques dans les écoles, la mise en place d'une "Journée mondiale du chant lyrique" et d'un prix international.

Le chant lyrique trouve ses racines dans le centre de l’Italie au XVIIème siècle, avant de s’étendre sur l’ensemble de la Péninsule puis à l’étranger grâce au succès international des interprètes et des compositeurs italiens, qui ont offert à l’humanité de grands chefs-d’œuvre.

 

 

Sur le même sujet
lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale