Nomination d’une femme au Synode des Évêques au Vatican

Par Fiona Lebert | Publié le 09/02/2021 à 07:00 | Mis à jour le 09/02/2021 à 07:00
femme au Synode

Samedi 6 février dernier, la Pape François a nommé la Sœur Nathalie Becquart au poste de sous-secrétaire du Synode des Évêques du Vatican. C’est la première femme jamais nommée à ce poste, et à obtenir un droit de vote dans cette institution. Elle forme à présent, avec le Cardinal Mario Grech et le Père Luis Martin l’équipe de direction du Synode des Évêques.

 

La Sœur Nathalie Becquart est âgée de 52 ans et est française. Elle est entrée dans la congrégation religieuse des Xavières en 1995. Elle est diplômée de HEC, des Facultés jésuites de Paris, et de l’EHESS, l’École des hautes études en sciences sociales. Enfin, dernièrement, elle s’est spécialisée en ecclésiologie à la Boston School of Theology and Ministry, où elle a mené une recherche sur le synode des jeunes et de la synodalité. Depuis 2019, la Sœur Nathalie Becquart était consultante auprès du Synode, mais elle ne disposait pas d’un droit de vote comme c’est désormais le cas.

L’institution de l’Église catholique du Synode des Évêques est permanente et a été établie par le Pape Paul VI en 1965. Elle est constituée d’évêques qui assurent une fonction consultative envers le Pape et à propos des questions majeures qui animent l’Église. Elle a aussi pour but de renforcer la collaboration entre tous les évêques. Le Synode des Évêques est une institution qui tient à cœur à l’actuel Pape François, qu’il considère comme une voie majeure de l’Église.

Ainsi, la Sœur Nathalie Becquart est la première femme nommée à un tel poste. Pour le Cardinal Grech il s’agit de la preuve d’une « porte qui s’est ouverte ». Si l’an dernier le Pape avait déjà nommé des femmes en charge de la finance du Vatican et officialisé le droit des femmes à lire des Écritures durant la messe et distribuer la communion, l’ordination des femmes n’est pas prévue. Rares restent aujourd’hui les fonctions qu’elles peuvent exercer.

Fiona

Fiona Lebert

Fiona est en troisième année à Sciences Po Paris, elle effectue un stage de 4 mois au Petit Journal de Rome.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale