L’Italie en réunion à Athènes pour parler de la crise migratoire

Par Roxane Garoscio | Publié le 23/03/2021 à 07:00 | Mis à jour le 23/03/2021 à 07:00
crise migrants Italie

En fin de semaine dernière le « Med 5 », plus connu sous le nom du « club des cinq », s’est réuni à Athènes pour traiter de la crise migratoire. En effet, les pays dit de « première ligne » ont organisé cette réunion afin d’obtenir des « propositions communes » concernant le nouveau pacte migratoire européen ainsi que de mettre en œuvre des mécanismes de solidarité réalistes et opérationnels.

 

Italie, Malte, Grèce, Espagne et Chypre se sont rassemblés vendredi et samedi dernier pour discuter à propos d’une distribution équitable des migrants au sein de l’Union européenne. Athènes a notamment mis en exergue « l’importance de l’élaboration d’un mécanisme européen fort et efficace de renvoi obligatoire de migrants ». Déjà en septembre dernier, un nouveau pacte de solidarité avait été présenté à la Commission européenne dans lequel la coopération exigeait plus d’investissements, un réajustement des voies d’immigration légale et un soutien plus appuyé de la part des autres pays européens. Des requêtes qui ont été une nouvelle fois exprimées par les cinq pays puisque ces derniers souhaitent une division plus équitable des devoirs et responsabilités concernant la question migratoire. De plus, ils ont également insisté sur la nécessité de créer un pacte européen traitant de la migration et des demandes d’asiles.

Par ailleurs, dans le compte rendu officiel les cinq ministres de l’Intérieur ont observé et  dénoncé « des déséquilibres considérables dans les textes législatifs proposés, qui sont encore loin d’être entièrement régis par le principe de solidarité et de partage équitable des responsabilités ». La déclaration affirme aussi l’urgence de la situation et fait appel à une mobilisation générale « Nous devons garantir une solidarité européenne efficace avec tous les migrants et demandeurs d’asile, quelle que soit la manière dont ils ont atteint le territoire de l’Union Européenne, en tenant compte de la nécessité de mettre en place un mécanisme de relocalisation automatique et obligatoire ». Le nouvel accord sur la migration sera prochainement présenté à la Commission européenne.

Photo profil PJ Roxane

Roxane Garoscio

Secrétaire de rédaction du Petit Journal, Roxane est passionnée par la littérature et l'écriture. Curieuse, investie et attentive, elle s'intéresse principalement aux sujets de société, à l'actualité et la culture.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale