Grève générale en Italie le 2 décembre : les horaires dans les transports à Rome

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 29/11/2022 à 13:43 | Mis à jour le 29/11/2022 à 13:59
tram à rome

Vendredi 2 décembre, une grève générale s’annonce en Italie. A Rome, l'ensemble du réseau ATAC est concerné : bus, trams, métros et chemins de fer urbains, mais avec un service minimum garanti.

 

Le 2 décembre s’annonce comme une journée noire en Italie. Si la grève générale concerne tant les secteurs publics que privés, elle se fera particulièrement ressentir dans les transports.

Dans un communiqué, le réseau ATAC indique les modalités des perturbations dans les transports publics romains, à partir de la nuit du jeudi 1er au vendredi 2 décembre, jusque dans la nuit du vendredi 2 au samedi 3 décembre.

Grève du 2 décembre : Horaires des perturbations dans les transports à Rome

Dans la nuit du 1er au 2 décembre, la desserte des lignes de bus de nuit n’est pas garantie.
En revanche, le service des lignes de jours ayant des trajets programmés après minuit, ainsi que les trajets de nuit des lignes 38 / 44 / 61 / 86 / 170 / 246 / 301 / 451 / 664 / 881 / 916 / 980 seront assurés, ainsi que les lignes 314 / 404 / 444 de la société RomaTpl.

La journée du 2 décembre, les trajets sont garantis sur l’ensemble du réseau du début du service jusqu’à 8h30, et de 17h00 à 20h00. Attention, les métros et bus ne circuleront donc pas de 8h30 à 17h00 et de 20h00 jusqu’à la fin du service.      
Les lignes de jour ayant des trajets programmés après minuit, ainsi que les trajets de nuit des lignes 38 / 44 / 61 / 86 / 170 / 246 / 301 / 451 / 664 / 881 / 916 / 980 ne seront pas assurés. Même sort pour les lignes 314 / 404 / 444 de la société RomaTpl.

Dans la nuit du 2 au 3 décembre, le service des lignes de bus de nuit sera effectif, contrairement aux lignes de jour qui ont des trajets programmés après minuit, ainsi que les trajets de nuit des lignes 38 / 44 / 61 / 86 / 170 / 246 / 301 / 451 / 664 / 881 / 916 / 980 qui ne seront pas assurés, pareillement pour les lignes 314 / 404 / 444 de la société RomaTpl.

Les raisons de la grève

Plusieurs raisons motivent la grève nationale, parmi lesquelles l’introduction dans la loi d’un salaire minimal de 12 euros par heure, le « blocage des dépenses militaires et de l’envoi d’armes vers l’Ukraine ainsi que des investissements économiques pour les écoles, la santé publique, les transports, les salaires garantis pour les chômeurs et les sous employés », la « défense du droit de grève et de reconnaissance de tous les syndicats », ou encore pour la mise en place d’une « nouvelle politique énergétique qui utilise des sources renouvelables, sans recourir au nucléaire et aux centrales de regazéification ».

 

Lola Descamps

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale