Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

25 novembre : la journée contre la violence faite aux femmes

Par Anne Debaillon | Publié le 23/11/2017 à 18:43 | Mis à jour le 23/11/2017 à 18:54
non-una-di-meno

Plusieurs évènements sont prévus à Rome comme dans le monde pour marquer la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes le 25 novembre.

Aujourd’hui, la violence à l’égard des femmes et des filles constitue l’une des violations des droits de l’homme les plus répandues, les plus persistantes et les plus dévastatrices dans le monde. C’est pourquoi l’ONU a voulu cette journée internationale.

Cette année, la journée du 25 novembre 2017 dans le monde sera marquée par la campagne TOUS UniS sur le thème « Ne laisser personne de côté : mettre fin à la violence à l'égard des femmes et des filles ». Ce thème renforce l’engagement de la campagne TOUS UniS en faveur d’un monde exempt de violence pour toutes les femmes et les filles partout dans le monde, tout en soutenant en premier lieu les personnes les plus défavorisées et marginalisées, y compris les réfugiés, les migrants, les minorités, les peuples autochtones et les populations affectées par des conflits et des catastrophes naturelles.

Cette commémoration coincide avec une mobilisation sans précédent dans le monde contre le harcèlement sexuel, avec le célèbre #MeToo, ou #Balancetonporc en France.

L'Italie n'échappe pas à ce fléau, en 2013, une loi a été adoptée par le gouvernement italien pour mieux protéger les femmes des violences. Néanmoins de sordides faits divers font régulièrement la une des journaux. Ainsi on se souvient en janvier dernier de Gessica Notaro, une célèbre animatrice de télévision, attaquée à l’acide par son ex-compagnon. Cette année, le 23 novembre, un match de football spécial, avec le tout jeune retraité Francesco Totti, se tiendra à Ostia en mémoire de Sara Di Pietrantonio, l’étudiante de 22 ans brûlée vive en mai 2016 dans le quartier de Magliana par son ex-compagnon.

Les statistiques font froid dans le dos. L’an dernier, 149 femmes ont été tuées en Italie, parmi elles, 59 par leur compagnon, 17 par un ex-compagnon et 33 par un autre membre de la famille. Par ailleurs, la maire de Rome s’est récemment impliquée contre la violence faire aux femmes, suite à plusieurs agressions et viols commis dans capitale. Le gouverneur de la région du Lazio a demandé aux enseignants de faire de la prévention dans les écoles, par des activités éducatives contre la violence faite aux femmes, qui seront présentées ce 25 novembre.

L’évènement principal de la journée du 25 novembre sera le défilé de Non Una di Meno, qui partira de la Piazza della Repubblica à 14 heures. La marche sera suivie par des actions à la Casa Internazionale delle Donne, la maison des femmes, dans le quartier du Trastevere.

Les femmes en situation de détresse en Italie peuvent compter sur le support des bénévoles de la ligne « Telefona Rosa ».

25 novembre

 

annedebaillon

Anne Debaillon

Romaine depuis plus de 3 ans, et ancienne directrice de l’édition, Anne contribue au petitjournal.com en tant que rédactrice sur des sujets culturels et découvertes de Rome et des environs.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

LITTERATURE

Foot et littérature: Éric Naulleau présentait son nouveau livre à Rome

L’essayiste et animateur de télévision bien connu Éric Naulleau était de passage à la librairie française de Rome (Libreria Stendhal) samedi dernier pour présenter Quand la coupe déborde.