Jeudi 16 août 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Eurovision : la chanson italienne parle de la France et des attentats

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 13/02/2018 à 14:11 | Mis à jour le 13/02/2018 à 14:17
Photo : Ermal Meta et Fabrizio Moro, vainqueurs du Festival de Sanremo 2018
Sanremo2018

La chanson qui a remporté la 68ème édition du Festival de Sanremo et qui représentera l’Italie à l’Eurovision, s’inspire des mots de l’une des victimes du Bataclan.

La chanson du duo Ermal Meta et Fabrizio Moro, soupçonnée au début de plagiat, a bien failli être écartée du Festival de Sanremo 2018, avant de finalement remporter la victoire de l’édition 2018 le week-end dernier. Sur la mythique scène du théâtre Ariston de Sanremo, le chanteur Simone Cristicchi a lu, en préambule et en italien, la lettre postée sur Facebook par Antoine Leiris, mari d’une victime des attentats du Bataclan en 2016, quelques jours après avoir perdu son épouse dans la salle de concert parisienne. Suscitant la vive émotion du public italien présent et des 10 millions de téléspectateurs de la Rai, habitués à plus de légèreté. « Vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n’aurez pas ma haine ». Des mots qui ont inspiré le titre de la chanson « Non mi avete fatto niente » (« Vous ne m’avez rien fait »).

 

La chanson, qui s’adresse aux terroristes de manière pacifique évoque notamment les attentats de Paris et de Nice : « En France, il y a un concert, les gens s’amusent. Quelqu’un chante fort, quelqu’un hurle à la mort; A Nice la mer est rouge de feux et de honte. De gens sur le bitume et du sang dans les égouts ».

Les deux auteurs-compositeurs, s’envoleront pour Lisbonne en mai prochain, pour représenter les couleurs de l’Italie au concours de l’Eurovision, auquel la péninsule de participe que depuis 2011.

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 CommentairesRéagir