Grand Prix Start-up 2021 : la CCI France Italie prime l’innovation durable

Par Marie-Astrid Roy | Publié le 01/12/2021 à 22:53 | Mis à jour le 02/12/2021 à 15:01
Photo : Le jury du Grand Prix Start up, membre du club CSR de la Chambre
JURY lors d'une cérémonie du grand prix start up en italie

Engagée en faveur d’un monde plus éthique et durable, la Chambre de commerce France Italie a lancé son premier Grand Prix Start-up. Re-Learn et sa poubelle intelligente s’est vue remporter le premier prix lors de l’événement organisé par le premier réseau d’affaires franco-italien le 30 novembre au Palazzo Edison à Milan.

 

« Le futur de l’humanité dépend de notre rapport à la nature », a déclaré Riccardo Valentini, prix Nobel de la paix 2007, à l’occasion du Grand Prix Start-up organisé par la Chambre de commerce et de l’industrie France Italie, le 30 novembre, dans le magnifique cadre du Palazzo Edison à Milan.
En direct de Moscou, l’invité d’honneur également membre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (organisme de l’ONU), a souligné la nécessité d’investir dans de nouveaux projets qui unissent l’innovation et le développement durable pour sauver la planète.


« C’est l’objectif que la Chambre a atteint grâce à l’activité de son Club Start-up, dédié aux entreprises émergentes, et du Club CSR, qui réunit les entreprises engagées pour créer un impact toujours plus positif sur la planète et sur la société », s’est félicité Denis Delespaul, président de la CCI France Italie.
 

riccardo valentini prix nobel de la paix
Riccardo Valentini, Prix Nobel de la paix 2007

 

Innovation et développement durable : le binôme gagnant des start-up

Une poubelle à déchets intelligente, dotée d’une caméra et d’un capteur intégrés qui reconnaît et sépare automatiquement le verre, le papier, le plastique et les métaux qui lui sont jetés. Il s’agit de Nando, un projet révolutionnaire de tri sélectif automatique basé sur l’intelligence artificielle, inventé par la start-up Re-Learn, qui s’est adjugé le premier prix du Grand Prix Start-up de la Chambre.
Jugée comme la plus responsable et innovante, la jeune entreprise de Turin s’est distinguée parmi 22 autres start-up de l’écosystème franco-italien. Du Big Data à l’énergie, de la Fintech à la Foodtech, de l’économie circulaire au Healthcare, toutes ont présenté leur projet innovant en faveur du développement durable, avec l’objectif de contraster les changements climatiques.

Les 22 projets ont été évalués sur leur capacité à impacter sur le changement social et environnemental par un jury composé des responsables CSR du Club CSR de la Chambre, réunissant des entreprises de la communauté d’affaires franco-italienne.
Les 22 startups en lice pour l’événement étaient soutenues par 11 grands groupes français et italiens en collaboration avec la Chambre, tels que Leyton, Carrefour, Parmalat Groupe Lactalis, TotalEnergies ou encore FI Group, Mazars et Synergie.

« La sensibilité croissante envers le développement durable représente un moteur profond des changements des besoins, et le binôme innovation-durabilité s’affirme comme un modèle important de développement », a déclaré Nicola Monti, PDG d’Edison, en félicitant le rôle innovant des start-up dans les solutions durables, inclusives et écologiques qu’elles apportent.

 

En témoignent les deux autres projets primés également sur le podium. A la deuxième place, la jeune entreprise Agricola Moderna (secteur FoodTech) avec son projet dénommé « Indoor Vertical Farm », qui produit des fruits et des légumes dans le respect de l’environnement, sans pesticides, avec une consommation d’eau réduite de 95% et une productivité 100 fois supérieure à l’agriculture traditionnelle.

Le troisième prix a été remporté par DEED (secteur HealthTech) avec son projet GET, une innovante plateforme intégrée HW et SW qui s’attache au poignet et permet d’interagir avec son propre smartphone sans subir de radiations électromagnétiques. Il suffit par exemple d’un mouvement du poignet pour répondre à un appel, qui s’écoute en portant l’index à l’oreille. Et le son se transmet à travers des vibrations qui se propagent le long de la main.

Si le Grand Prix Start-up révèle non seulement la « vivacité de l’innovation et de la transition écologique », il témoigne également du « dynamisme de la relation entre la France et l’Italie », a déclaré l’Ambassadeur de France en Italie Christian Masset, au lendemain de la signature du Traité du Quirinal, accord bilatéral et historique entre les deux pays.

 

MAR

Marie-Astrid Roy

Rédactrice en chef et Directrice des éditions Lepetitjournal.com Milan et Rome
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale