Lundi 25 octobre 2021
TEST: 2275

Chute du prix des locations étudiantes en Italie

Par Johanna Cappellacci | Publié le 29/08/2021 à 21:38 | Mis à jour le 29/08/2021 à 21:43
volets fermés d'un appartement avec cursive

Selon le site Immobiliare.it, le prix des locations étudiantes est en chute de 2,5 % en 2021. En cause, une offre bien supérieure à la demande. Milan n’est pas épargnée par le phénomène et enregistre même une diminution de 9 % de ses prix.

Historique. Pour la première fois en Italie, l’offre des locations étudiantes est supérieure à la demande. Après une année 2020 catastrophique pour les propriétaires, les difficultés se poursuivent en 2021.  En effet, la totalité de l’offre proposée n’est pas couverte par les demandes étudiantes qui sont en baisse depuis l’arrêt des cours en présentiel. C’est en tout cas le résultat d’une enquête menée dans les principales villes étudiantes italiennes par Immobiliare Insights, appartenant au groupe Immobiliare.it, spécialisé dans le marché immobilier.

Cette inversion historique est provoquée par une augmentation de 60,6 % de l’offre de locations étudiantes italienne par rapport à 2020. Cela signifie qu’il y a plus de logements mis à disposition des étudiants qu’auparavant. À ce titre, Padoue voit son offre accroître de +147,9 %, tout comme Pavie (+135,3 %) et Bologne (+112,4 %). Quant à Milan, les propositions de location ont augmenté de tout juste 42,5 %. Ces chiffres ne suivent pas du tout la tendance des recherches étudiantes. Milan n’a que 30 % de plus de demandes en 2021, ce qui reste en-deçà du niveau d’avant crise. Enfin les sites universitaires affichent un grand nombre de disponibilités pour leurs chambres en résidence.

Loyers des locations étudiantes en forte chute à Milan

Conséquence directe de ce déséquilibre entre offre et demande, le prix des locations étudiantes connaît pour la première fois depuis plus d’une dizaine d’années une chute de ses prix. Milan, considérée comme la ville étudiante la plus chère du pays n’est pas épargnée. Dans la capitale lombarde, le loyer d’une chambre seule diminue de 9,1 % contre 2,5 % en moyenne en Italie, passant de 500 € avant covid à 470 € en moyenne actuellement. Même constat pour les chambres à partager (camere doppie) qui enregistrent une diminution du prix de 9 % à Milan contre 10,6 % en moyenne dans le reste de l’Italie. Il faudra donc compter sur un prix moyen de 285 € pour une location dans la ville de la Madonnina, contre 300 € auparavant.

 

0 Commentaire (s) Réagir