Mercredi 30 septembre 2020

Italie : flambée du prix des aliments frais, légumes et fruits

Par Hugo Messina | Publié le 16/07/2020 à 14:49 | Mis à jour le 16/07/2020 à 15:58
Prix Fruits légumes italie

Les statistiques de l’Istat soulignent une importante inflation du prix des produits frais, fruits et légumes, dans toute la péninsule en juin. Le secteur agroalimentaire est en difficulté.

L’Italie a enregistré une hausse générale de 2,3 % pour les produits alimentaires sur tout le mois de juin, selon dernières statistiques publiées par l’Istat. Parmi eux, les denrées non transformées sont les plus touchées par cette augmentation ; +3,7 % en mai, et jusqu’à 4 % en juin. Des produits communs se retrouvent au cœur de cette flambée des prix comparativement à l’année dernière, comme les fruits (+11,5 %), les légumes (+4,6 %), ou encore le poisson surgelé (3,5 %). Autre produit naturel et largement consommé en Italie, le lait, qui enregistre une hausse supérieure à 3 % de son prix d’achat par rapport à 2019. Les consommateurs italiens ont aussi la mauvaise surprise de voir le coût des produits transformés grimper (+1,2 % en juin).

La cause principale de cette inflation se trouve dans la crise rencontrée par le secteur de la restauration, qui fatigue à redémarrer l’activité. Il en résulte un effet boule de neige : les prix des produits fabriqués dans les champs agricoles augmentent, alors que parallèlement, les agriculteurs et éleveurs sont moins rémunérés. C’est finalement tout le système agroalimentaire du pays qui risque d’être mis à mal, les revenus des professionnels du secteur pouvant à terme devenir insuffisant pour couvrir certaines dépenses nécessaires au fonctionnement de l’entreprise. Selon une étude menée par Coldiretti (principal syndicat agricole italien) avec Ixe’, 4 entreprises agricoles sur 10 ont enregistré une nette baisse de leur activité à cause des effets de la pandémie

À cela s’accumulent les mauvaises conditions météorologiques et les catastrophes naturelles :  entre tempêtes, pluies diluviennes et sécheresse, l’Italie a enregistré un printemps désastreux. Les récoltes sont donc mauvaises : un fruit sur trois a été perdu, ce qui représente des millions d’euros de dommages au niveau national.

Une contre-tendance

La croissance des prix des biens alimentaires marque une contre-tendance par rapport au contexte général des prix stagnant voire en baisse, selon l’Institut de la statistique italien. La déflation est particulièrement conséquente concernant les biens énergétiques qui enregistrent une baisse de 12,1%

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir