Italie : un déficit commercial de 31 milliards d’euros malgré des exportations record

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 20/11/2022 à 18:45 | Mis à jour le 20/11/2022 à 18:53
des containeurs d'exportation

Si l’Italie signe une hausse record de ses exportations en septembre, l’inflation pèse sur la balance commerciale du pays, qui enregistre un déficit commercial de 31 milliards d’euros en 9 mois.

 

La bonne nouvelle pour l’Italie, est que pour le onzième mois consécutif, les exportations ont connu une croissance à deux chiffres, grimpant de 21,6% sur un an en septembre, soit 10 milliards d’euros en plus par rapport à septembre 2021 et plus de 600 milliards sur un an.

Le résultat, communiqué par l'Institut national de la statistique (Istat) vendredi, a notamment été atteint grâce à la forte croissance des prix liée à l’inflation plutôt qu’à une hausse des volumes. La performance italienne (+21,1% en 9 mois) affiche malgré tout un meilleur résultat que Paris (+20% en 9 mois) et surtout que l’Allemagne (+15%).

Les marchés importateurs du Made in Italy

La hausse des exportations italiennes sur un an résulte principalement de la croissance de la demande de certains marchés, dont les Etats-Unis (+48,6%), la France (+18,8%), l’Allemagne (+14,8%) et les pays de l'OPEP (+49,1%). En revanche, les exportations vers la Russie ont encore chuté, de -34,6% en septembre, sous l’effet de la guerre avec l’Ukraine.
Les secteurs du Made in Italy ayant vu leurs exportations le plus augmenter sur un an, concernent les produits pharmaceutiques et botaniques (+36,2%), les machines et équipements (+13,9%), les métaux de base et produits métalliques (+15,5%), ainsi que les aliments, boissons et tabac (+19,8%).

Hausse des importations nettement supérieure

Si les exportations italiennes ont grimpé en septembre de 21,6% sur un an, la hausse des importations a été nettement supérieure – sous l'effet de la flambée des prix de l'énergie -, avec une progression de 40,4% et de 43,5% sur les neuf premiers mois de l’année, souligne l’Istat.
C’est bien l’énergie qui pèse sur la balance commerciale. Au cours des neuf premiers mois de 2021, l’Italie avait importé du gaz et du pétrole brut pour 39 milliards d’euros, contre 106 milliards sur la même période cette année.
Un poids qui pèse sur le déficit commercial de l’Italie, équivalent à 31 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, contre un excédent commercial de 37 milliards sur la même période l’année dernière. En 2021, la troisième économie de la zone euro avait affiché un excédent de 50,4 milliards d'euros.

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale