Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Italie: "Décret liquidité", 400 milliards libérés pour les entreprises

liquidité décret italieliquidité décret italie
@ECB Wikipedia
Écrit par Lepetitjournal Milan
Publié le 7 avril 2020, mis à jour le 7 avril 2020

Le conseil des ministres italien a adopté hier un plan de soutien en faveur des entreprises. Après les 350 milliards du décret Cura Italia, 400 milliards ont été libérés pour leur assurer de la liquidité. Les principales mesures.

Un décret pour la liquidité, pour soulager les entreprises. Hier, le gouvernement a adopté le décret liquidité : une série de mesures visant à garantir aux entreprises « grandes, moyennes et petites », un flux de ressources.
« Le décret libère 400 milliards de liquidité pour les entreprises, avec le décret Cura Italia, ce sont 350 milliards qui avaient été libérés. Soit 750 milliards au total, près de la moitié du PIB », twitte le président du Conseil Giuseppe Conte, parlant d’une « puissance de feu ».
200 milliards sont destinés au marché interne, l’autre moitié entend soutenir le marché de l’export.

Parmi les mesures principales, la suspension des taxes, versements de la TVA et des contributions pour les entreprises, mais aussi certaines retenues pour les travailleurs autonomes (pour avril et mai 2020). La suspension vaut environ 10 milliards d’euros.
Pour relancer l’export, un Comité pour le soutien public à l’exportation a été créé.
Afin de protéger les entreprises nationales qui peuvent susciter l’intérêt des colosses internationaux du fait d’une baisse des titres boursiers, le gouvernement a renforcé les « golden power », c’est « pouvoirs spéciaux » qui permettent à l’Etat de bloquer les opérations d’achat qui transfèrent à l’étranger, la prise de contrôle des entreprises italiennes. Le bouclier, déjà existant dans certains secteurs protégés comme la défense et l’énergie, a été étendu aux banques, assurances, à l’alimentaire et à la santé.
Les procédures d’obtention de prêts seront simplifiées et ces derniers seront garantis jusqu’à 100% par l’Etat pour les entreprises plus petites, à 70% pour les plus grandes. Le remboursement du crédit, à un taux proche de 0, devra être effectué dans les six ans de l’obtention du prêt.


Autres mesures

85 millions sont attribués en faveur des écoles. La plupart doit permettre l’achat de tablettes et d’ordinateurs afin d’assurer au mieux l’enseignement à distance.
En matière de justice, le gouvernement a approuvé la prorogation du renvoi des audiences et la suspension des délais sur l’ensemble du territoire, jusqu’au 11 mai.

Mi-avril, un nouveau décret visera à renforcer les aides aux revenus des familles et des travailleurs.

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024