In extremis, l’Italie bloque la réouverture des stations de ski

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 14/02/2021 à 21:04 | Mis à jour le 14/02/2021 à 21:07
Ski italie fermeture

Le ministre italien de la Santé a signé dimanche le maintien de la fermeture des stations de ski. Les remontées mécaniques devaient rouvrir le lendemain, lundi 15 février en Lombardie.

C’est une décision de dernière minute. A la veille de la réouverture prévue des stations de ski en Lombardie, zone jaune, le ministre italien de la Santé Roberto Speranza a signé le prolongement de la fermeture, au moins jusqu’au 5 mars, à échéance du précédent Dpcm (décret du président du Conseil des ministres) du 14 janvier dernier. Le ministre s’inquiète de la progression des variants du Coronavirus, et notamment de la variante britannique qui représente 17,8% des nouveaux cas en Italie selon les statistiques de l’institut supérieur de la santé italien.
Cette décision fait suite à un nouvel avis donné par les experts du Comité technique et scientifique, qui conseille le gouvernement italien dans sa lutte contre l’épidémie.
La Lombardie aurait dû être la première région à rouvrir ses pistes le 15 février, en limitant le nombre de skieurs à 30 % de la capacité horaire des télécabines et remontées mécaniques. Les autres régions alpines italiennes devaient rouvrir les jours suivants.

Ce dimanche, en raison du dernier bilan épidémiologique hebdomadaire, de nouvelles restrictions ont été adoptées pour trois régions – les Abruzzes, la Ligurie, la Toscane – ainsi que la province autonome de Trente, qui passent de la zone jaune à la zone orange. L’Italie reste encore majoritairement jaune, mais avec de nombreux confinements locaux décrétés, notamment en Ombrie. Au niveau national, l’indice de transmission du virus a de nouveau augmenté, passant de 0,84 à 0,95.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale