Édition internationale
  • 1
  • 0

Découverte exceptionnelle à Pompéi : deux squelettes exhumés dans la cité antique

découverte archéologique à Pompéidécouverte archéologique à Pompéi
© Parco Archeologico di Pompei press office
Écrit par Lepetitjournal Milan
Publié le 17 mai 2023, mis à jour le 19 juin 2023

Les archéologues ont retrouvé deux nouveaux squelettes parmi les ruines de Pompéi, cité antique détruite par l’éruption du Vésuve en 79 après J.-C. D’après les fractures multiples de leurs ossements, il devrait s’agir de deux victimes d’un terrible tremblement de terre, consécutif à l’éruption du volcan.


Une nouvelle découverte incroyable dans les ruines de Pompéi : deux squelettes ont été retrouvés dans la zone archéologique de la ville ensevelie par l'éruption du Vésuve en 79 après JC. Les restes ont émergé lors de travaux de maintenance de la célèbre "Maisons des chastes amants". Les deux citoyens ont probablement été victimes de l'effondrement d'un mur en raison d'un terrible tremblement de terre, qui s'est produit entre la phase finale de sédimentation des lapilli, ces petites pierres poreuses projetées par les volcans en éruption, et avant l'arrivée du nuages pyroclastiques, soit ces cendres extrêmement chaudes, qui ont définitivement enseveli Pompéi, comme l'explique le directeur du Parc archéologique, Gabriel Zuchtriegel.

« L'éruption du Vésuve en 79 après JC dure plus de 20 heures, engendrant plusieurs dangers pour les gens de la ville. Au cours des deux derniers siècles et demi, plus de 1.300 victimes ont été retrouvées, mais ce n'est qu'aujourd'hui que nous avons l'opportunité d'étudier la dynamique exacte dans laquelle la mort s'est produite avec la microstratigraphie », détaille Gabriel Zuchtriegel dans un communiqué.

Or d’après les fractures multiples des ossements, les victimes, âgées d'environ cinquante ans, auraient subi l’effondrement de leurs maisons lors d’événements sismiques consécutifs à l’éruption du Vésuve.

Les deux corps étaient allongés sur le côté. A leur côté, se trouvaient des objets laissant présager de probables réparations ou rénovations en cours dans la maison, dans laquelle ils s'étaient réfugiés en quête de protection. La découverte met en lumière la nécessité de poursuivre l'investigation parmi les ruines de la ville unique au monde, qui peut encore réserver des surprises.

D’autant que la cendre volcanique crachée il y a 2 000 ans par le Vésuve, s'est sédimentée sur la plupart des habitations de la cité antique, permettant de les préserver presque intégralement, tout comme nombre des corps des 3.000 victimes de la catastrophe.

L'éruption du Vésuve en 79 après JC, a tué tous ceux qui s’étaient réfugié encore dans la cité antique de Pompéi, au sud de la ville actuelle de Naples, tuant au moins 15 à 20% de la population.

Pompéi, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, est la deuxième destination touristique la plus visitée d'Italie après le Colisée de Rome.

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions