Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

Lidia fait sa loi : la vraie vie de la première femme avocate italienne, sur Netflix

L'italienne Lidia Poët dans la série NetflixL'italienne Lidia Poët dans la série Netflix
Écrit par Thomas Biyong
Publié le 15 février 2023, mis à jour le 28 juillet 2023

Netflix s’intéresse à l’histoire de l’italienne Lidia Poët, étonnante figure pionnière des droits des femmes en Italie et première femme avocate.  Une occasion de découvrir sa grande bataille, à voir à partir du 15 février.


Entre portrait historique et thriller judiciaire, la série Lidia fait sa loi réinterprète l'histoire vraie de la première femme à devenir avocate en Italie. Alors que la loi lui interdisait d’exercer sa profession, Lidia Poët ne s’est jamais résignée, jusqu’à intégrer l’Ordre des Avocats, après de nombreuses années à avoir exercé le métier de manière officieuse.

Le 9 août 1883, après de brillantes études de droit et une thèse sur la condition des femmes dans la société italienne ainsi que leur droit de vote, Lidia Poët passe avec succès l’examen d’avocat. Elle peut s’inscrire au barreau et commencer à exercer la profession. C’est la première fois dans l’histoire du récent Règne d’Italie, qu’une femme fait une telle requête. L’Ordre des Avocats de Turin accueille sa demande par une décision historique. Mais la décision engendre aussitôt une vaste polémique. Le Procureur général du roi, Giuseppe Moggi, saisit la Cour d’Appel de Turin en affirmant que bien que la loi n’exclue pas expressément les femmes de la profession d’avocat, elle ne les admet pas non plus. Le 11 novembre 1883, la Cour d’Appel révoque l’inscription de Lidia Poët de l’Ordre des Avocats au motif que selon la loi Sacchi, promulguée en 1919, les femmes ne peuvent avoir accès aux fonctions publiques que si le métier est expressément prévu par la loi. Ce qui n'est pas le cas de la profession d'avocat. Une décision confirmée par la Cour de Cassation.

 

 

La bataille de Lidia Poët en Italie

La jeune avocate ne se résigne pas et commence son combat. Elle travaille malgré tout au sein du cabinet de son frère, Giovanni Enrico, lui-même avocat. Sans signer les actes, elle s’occupe principalement des droits des femmes, des mineurs ou encore des prisonniers. Elle est notamment considérée comme l'une des penseuses les plus importantes du système pénitentiaire moderne. Elle devient en outre une figure pionnière et révolutionnaire de la lutte pour la condition et le droit de vote des femmes.
Parmi les nombreuses dates marquantes de sa vie, on note sa participation en 1908 à Rome au premier congrès des femmes italiennes. En 1922, elle devient présidente du Comité pour le vote des femmes. La date la plus importante reste celle de son admission officielle au barreau de Turin en 1919. Elle est alors âgée de 65 ans, et devient ainsi la première femme italienne avocate.

Quelques années plus tard, en 1925, les femmes obtiennent le droit de vote aux élections locales en Italie et ce droit devient total en 1945. Lidia Poët votera donc pour la première fois en 1946 aux élections de l’Assemblée Constituante, avant de s’éteindre en 1949 à l’âge de 93 ans.

Une série italienne historique

Un peu plus de 100 ans après cette victoire, le réalisateur italien Matteo Rovere s’est intéressé à cette histoire. Matilda de Angelis, jeune actrice italienne de renom (Prix David de Donatello de la meilleure actrice en 2021), incarne Lidia Poët dans cette série en six épisodes qui prend place à Turin, peut après la diplomation de celle-ci.


La legge di Lidia (Lidia fait sa loi)
Saison 1 disponible le 15 février sur Netflix
6 épisodes d’environ 50 minutes

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024