Cinq expositions à voir absolument en avril à Milan

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 30/03/2022 à 20:41 | Mis à jour le 30/03/2022 à 21:01
Photo : @gilber franco on Unsplash
une fille assise observe les tableaux d'une exposition

Alors que le mois d’avril débute sous l’effervescence de la Art Week à Milan, de nombreuses expositions ont ouvert leurs portes dans des galeries et musées incontournables de la ville. Sélection de cinq d’entre elles, à voir en avril.

 

steve mcqueen
ph: Agostino Osio

« Sunshine State » de Steve McQueen au Pirelli Hangar Bicocca

“Sunshine State” est une expérience immersive dans le langage visuel de Steve McQueen, une exposition anthologique qui célèbre le travail de l’artiste contemporain britannique, réalisateur et artiste vidéaste récompensé de nombreuses fois. L’artiste utilise le film comme un medium, pensé comme une sculpture dynamique pour narrer la condition humaine et ses fragilités.
A Milan, McQueen a développé un projet sur-mesure, développé dans les espaces intérieur et extérieur du Hangar : un parcours immersif avec six œuvres vidéo et une sculpture qui créent une expérience visuelle et sonore inédite, qui désoriente.
Jusqu’au 31 juillet 2022 - Via Chiese 2, du jeudi au dimanche de 10h30 à 20h30. Entrée libre mais réservation obligatoire.

 

miriam cahn fondazione ica
Miriam Cahn. GEZEICHNET, Courtesy the artist e/and Fondazione ICA Milano, ph. credits Dario Lasagni

L’artiste Miriam Cahn à la Fondazione ICA

La Fondation ICA, Institut Contemporain ou pour les Arts accueille l’artiste suisse Miriam Cahn, qui compte par ailleurs parmi les invités de la prochaine Biennale de Venise.
Dans ses tableaux, des créatures hybrides qui reflètent la fragilité des corps, les conflits et la nature. L’exposition recueille une cinquantaine d’œuvres qui traversent près de 50 ans d’activité entre dessins au charbon – qui l’ont rendue célèbre dans le monde entier -, et les délicates peintures à l’huile dans lesquelles les images semblent se dissoudre dans la toile.
Le travail de l’artiste est aujourd’hui présent dans les collections d’art contemporain des plus importants musées et institutions, comme la Fondation Pinault à Paris, la Tate Modern de Londres et le MOMA de New York.
Une occasion par ailleurs, de voir l’un des lieux majeurs de la création contemporaine à Milan.
Jusqu’au 28 mai 2022 - Via Orobia 26, du jeudi au samedi de 12h à 19h. Entrée libre
 

ferdinando scianna
© Ferdinando Scianna

Les photographies de Ferdinando Scianna au Palazzo Reale

Des reportages en Sicile aux portraits d’artistes et à la mode « découverte par hasard », l’exposition retrace 60 ans de carrière de l’artiste sicilien de naissance mais milanais d’adoption.
Les 200 clichés en noir et blanc sont organisés en 8 chapitres thématiques qui reparcourent en ordre chronologique l’histoire de l’artiste de 78 ans : des fêtes populaires en Sicile aux voyages en Orient et en Amérique du Sud, de la mode aux portraits d’écrivains , artistes et intellectuels, des reportages à ses « obsessions », ses clichés aux thèmes récurrents comme les miroirs et les animaux, et notamment les chats.
Pour accompagner le visiteur, le photographe se raconte à la première personnes à travers une vidéo diffusée sur des écrans.
Jusqu’au 5 juin 2022, piazza Duomo, 12 – fermé le lundi

 

Tableau Marc Chagall
Marc Chagall, Coppia di amanti e fiori, 1949. Litografia a colori, cm 64,9x48,1. Dono di Ida Chagall © Chagall

"Une histoire de deux mondes", Chagall au Mudec

"Une histoire de deux mondes" est le titre de l'exposition qui affronte l’artiste Chagall d’un nouveau point de vue, à partir de la collection du Musée d'Israël à Jérusalem et centrée sur ses œuvres graphiques et d’illustrateur éditorial. Les encres, les portraits au graphite, les croquis poétiques et immédiats dépeignent des scènes de la vie quotidienne de Vitebsk (aujourd’hui la Biélorussie) : fêtes et mariages, boutiques et rituels. En ligne avec la vocation ethnographique du Mudec, la première section présente quelques objets de la tradition juive ashkénaze, parmi lesquels candélabres et phylactères, lampes de Hanoucca, shofar ou cornes rituelles, dreidel ou toupies de Hanoucca : ce que l'on rencontre dans les contes de Singer et dans Les tableaux de Chagall. A noter également, les tableaux illustratifs des « Fables » de La Fontaine, des « Âmes mortes » de Gogol et de la Bible.
Jusqu’au 31 juillet 2022 - Via Tortona 56
 

exposition barbara Probst
© Gianluca Di Loia

Barbara Prost. Poésie et vérité à Triennale Milano

L’artiste allemande, exposées dans les plus grands musées d’art contemporain du monde, présente à Triennale Milano une sélection de 24 œuvres, toujours composées d'un ensemble de photographies, qui semblent mystérieusement liées. Une sélection de 24 œuvres, pour un total de 91 images, parmi lesquelles des portraits, des natures mortes, des nus, plans urbains, photographies de mode et de reportage. Des genres que l’artiste explore en alternant l'utilisation du noir et blanc avec la couleur.
Les images associées dépeignent le même sujet au même instant mais, avec un système radiocommandé, l'artiste déclenche simultanément les obturateurs de différentes caméras, le représentant sous différents angles et distances. L'instant se fragmente et se dilate, multipliant les points de vue et questionnant le rôle du photographe et celui de l'observateur. Ainsi émergent toutes les ambiguïtés de la photographie, médium de la partialité par excellence.
Jusqu’au 25 mai 2022 ,Via Alemagna 6
 

Et de nombreuses autres expositions, dans notre rubrique Agenda !

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale