Usage médical ou récréatif, dans quel pays peut-on consommer du cannabis ?

Par Anne-Claire Voss | Publié le 13/11/2022 à 18:00 | Mis à jour le 14/11/2022 à 13:33
Si la possession ou consommation de cannabis est dépénalisée dans certains pays, d’autres l’interdisent fermement

Grand sujet à débat à l'heure actuelle, lepetitjournal.com se penche aujourd'hui sur le cannabis à travers le monde. Si sa possession ou consommation sont dépénalisées dans certains pays, d’autres l’interdisent fermement. Voici l'état des lieux  d'une légalisation... controversée.

 

On peut dire que le cannabis, et son usage, c’est quelque chose de vieux comme le monde. La première trace écrite portant dessus date de… 2.700 avant J-C. Et bien que sa naissance remonte à plus loin que celle de Jésus Christ, son utilisation reste bel et bien controversée.

 

Du cannabis, qui n'est pas légal en France

Le cannabis en Europe

On peut consommer du cannabis de plusieurs manières, seul ou entre ami, à des fins récréatives, ou pour un usage médical. L’Europe est l’un des plus grands espaces de consommation. D’ailleurs, aucun pays de ce continent ne condamne à la prison à vie pour son usage.

 

En France, oui au CBD, non au cannabis

Sur le territoire français - bien que le matériel nécessaire pour fumer se trouve en tabac - la consommation et la vente de cannabis reste illégale. L’usage, qu’il s’agisse de cannabis, d’ecstasy, de cocaïne ou toute autre substance psychoactive illicite, est un délit puni d’une peine maximale de 1 an d’emprisonnement et de 3 750 € d’amende.

 

Une évolution est pourtant observable. Fin 2021, le CBD a été légalisé et l’autorisation des médicaments à base de marijuana est discutée. 31 sénateurs du groupe Socialiste, écologiste et républicain s’étaient aussi engagés, dans une tribune publiée dans Le Monde le 10 août 2022, à déposer une proposition de loi pour légaliser le cannabis. Un des membres, Yan Chantrel, sénateur des Français établis hors de France, précise sur Linkedin :  "Il est temps d’arrêter l’hypocrisie française, de regarder ce qui marche dans le monde et d’aller de l’avant pour légaliser."  L'amendement a cependant été rejeté depuis.

 

Du tourisme lié au cannabis à Amsterdam

Tout le monde connaît Amsterdam pour ses jolies balades à vélo, ses moulins, mais aussi pour son cannabis. La Hollande est le premier pays à légaliser en 2019 sa consommation pour un usage récréatif, bien qu’il y ait des conditions. Les établissements comme les coffee-shops ne sont pas autorisés à posséder un stock de plus de 500 grammes, et ne peuvent pas vendre plus de cinq grammes par client. Une personne possédant plus de cinq grammes de marijuana encourt une amende voire la peine de prison. La plus petite amende, étant de 75 euros.

 

 

L’Allemagne : vers la légalisation du cannabis

En Allemagne et à contrario de la France, il est possible de s’acheter du cannabis thérapeutique sous ordonnance, celui-ci pouvant calmer certaines pathologies, comme la maladie de Parkinson. En juin 2022, par le ministre fédéral de la santé allemande Karl Lauterbach, l’Allemagne s’engage dans le processus pour légaliser sa vente. Si l'Union européenne émet un avis positif, le projet devrait voir le jour en 2024.

 

La Belgique et le cannabis, ça donne quoi ?

Aussi ambiguë que cela puisse paraître, la vente de marijuana est interdite en Belgique, mais les majeurs sont autorisés à en posséder moins de 3 grammes.

 

La marijuana dépénalisée au Portugal

Côté Portugal, la consommation de cannabis est dépénalisée. La quantité maximale qu’une personne peut détenir est de 25 grammes, selon la loi no 30/2000 du 29 novembre 2000.

 

L’usage récréatif de marijuana, autorisé au Canada

Le Canada est devenu en 2018 le premier État du G7 à légaliser l’usage récréatif du cannabis. Il est également le leader mondial dans l’exportation de marijuana à usage thérapeutique.

 

L’utilisation du cannabis aux Etats-Unis : un sujet controversé

Aux Etats-Unis, la loi fédérale interdit toujours le cannabis mais sa légalisation est propre à chaque État. Depuis 1996, la Californie autorise par exemple cette substance à des fins thérapeutiques. Le Colorado, Washington, l’Alaska et l’Oregon ont de leur côté légalisé sa consommation pour un usage récréatif.

 

Et le cannabis… en Amérique latine ?

En Amérique latine, le Brésil et la Colombie autorisent la culture du cannabis pour un usage médical. L'Argentine, le Chili, la Colombie et le Pérou, le Costa Rica, permettent également cette culture. 

 

De son côté, le gouvernement uruguayen est le premier à autoriser sa culture et sa vente, pour des usages récréatifs. Il a été suivi en 2020 par le Mexique

 

La Nouvelle-Zélande, l’Australie et la marijuana

Qu’en est-il de l’autre côté du globe ? La loi fédérale australienne a légalisé, en 2016, la marijuana pour des usages médicaux. La consommation récréative est, quant à elle, légale dans certains états comme dans la capitale australienne, Canberra.

 

En Nouvelle-Zélande, le cannabis à des fins médicales est autorisé uniquement sous forme de thé. Il ne doit en aucun cas être fumé. Face à cette légalisation partielle, un référendum avait été organisé en 2020, afin de savoir si oui ou non, le cannabis devait être légalisé. La majorité de la population a finalement voté contre.

 

La légalisation du cannabis au Lesotho 

Le Lesotho est le premier pays africain à autoriser l’usage thérapeutique de cette plante en 2008. Cependant, le côté récréatif reste interdit. De son côté, la loi sud-africaine autorise la consommation privée entre adultes et la culture à domicile.

Sur la majorité du continent, la consommation du cannabis reste illégale.

 

Du cannabis, légal en Thailande

La marijuana en Asie

En Asie du Sud-Est, et bien que la région soit connue pour sa politique ultra répressive en matière de stupéfiants, la Thaïlande est devenue le première région à autoriser sa production et sa vente à des fins thérapeutiques. L’usage récréatif est cependant formellement interdit. Les peines pouvant aller jusqu’à 15 ans d’emprisonnement.

 

Au Japon, un fumeur de joint risque cinq ans de prison. Idem pour la Corée du Sud, qui va néanmoins plus loin avec en plus une amende minimum de 50.000 euros. Sa loi adopte aussi un concept de non-territorialité. Les Sud-Coréens n’ont pas le droit, même à l’étranger, de fumer de marijuana. En revanche, l'usage du cannabis à des fins médicales est autorisé depuis 2019. 

 

Enfin, au Laos, la peine de prison la plus basse concernant les stupéfiants est de 10 ans d’emprisonnement.

 

Les pays où il ne faut SURTOUT pas posséder de marijuana

Dans la quasi-totalité des pays du Moyen-Orient, comme à Dubaï ou en Arabie Saoudite, l’usage de la marijuana est passible d’emprisonnement, allant parfois à vie.

 

Les Philippines restent cependant le pays le plus strict à ce sujet. La peine de mort sur ce territoire peut être encourue pour une personne possédant 500 grammes de cannabis ou 10 grammes de haschich. Singapour, la Birmanie, la Malaisie, l’Indonésie et la Chine appliquent également la peine de mort pour les trafiquants.

Anne-Claire Voss

Anne-Claire Voss

Diplômée d'un Bachelor en Management et médiation culturelle à l'ICART (Paris), elle décide de réaliser un Master en journalisme à l'ISFJ (Paris) et de se former avec notre rédaction.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale