Jeudi 28 octobre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale
TEST: inter

Macron demande aux Rwandais de « nous faire le don de nous pardonner »

Par Caroline Chambon | Publié le 27/05/2021 à 17:30 | Mis à jour le 27/05/2021 à 17:45
Photo : Discours d'Emmanuel Macron au Rwanda, le 27 mai 2021.
Macron prononce un discours au Rwanda

Emmanuel Macron s’est rendu à Kigali, au Rwanda, le 27 mai 2021. Au Mémorial du génocide rwandais, le président a reconnu la responsabilité de la France et demandé le « don du pardon » aux Rwandais.

Le président de la République, Emmanuel Macron, est depuis le 27 mai et pour deux jours à Kigali, au Rwanda, où il a été reçu par son homologue rwandais, Paul Kagamé. Le chef de l’Etat a prononcé un discours en début de matinée sur les lieux du Mémorial de Gizosi, qui commémore le génocide rwandais. Il a officiellement reconnu la responsabilité de la France, bien que non complice, dans les évènements qui ont causé la mort d’un million de Tutsis, d’avril à juin 1994.

 

Emmanuel Macron demande leur « don du pardon » aux Rwandais

Après avoir déposé une gerbe de fleurs sur le Mémorial, le président a prononcé un discours adressé à la nation rwandaise. Si le chef de l’Etat n’a pas directement présenté des excuses au Rwanda pour la responsabilité de la France dans le génocide rwandais, établie clairement avec le rapport Duclert remis le 26 mars, il a reconnu la « responsabilité accablante » de la France.

« Avec humilité et respect à vos côtés ce jour, je viens reconnaître nos responsabilités », a-t-il affirmé face à la foule, ajoutant que « seuls ceux qui ont traversé la nuit peuvent, peut-être un jour, pardonner, nous faire le don de nous pardonner ». « Nous devons dire, nommer, reconnaître. La France n’a pas été complice (…) mais elle a un rôle, une histoire, une responsabilité politique, un devoir » furent les mots du président pour nommer le rôle de la France, qui est restée « aux côtés d’un régime génocidaire ».

 

 

Une étape décisive dans la coopération franco-rwandaise

Après s’être entretenus à la suite du discours d’Emmanuel Macron, ce dernier et le président rwandais ont donné ensemble une conférence de presse. Paul Kagamé a pris la parole en premier, et salué le geste du chef de l’Etat français, le félicitant d’avoir choisi la reconnaissance et le pardon en dépit des critiques d’une partie de la classe politique française. Il a évoqué une « étape majeure » et une « bonne volonté des deux côtés ». Il a ensuite évoqué le continent africain dans son ensemble, dénonçant le fait qu’il soit jugé sur l’action de quelques mauvais acteurs, et arguant la nécessité de continuer de lutter contre le racisme. Il voit la possibilité d’une « relation forte et durable » entre le Rwanda et la France.

De son côté, Emmanuel Macron a réitéré les engagements de la France envers le Rwanda, notamment en ce qui concerne l’initiative Covax. Le président français est arrivé au Rwanda avec 100.000 doses de vaccin, et a affirmé vouloir venir en aide aux systèmes de sois privés en Afrique. Dans l’après-midi, il se rendra dans un centre de vaccination de la capitale.

 

 

Des annonces concernant les investissements et la culture

Emmanuel Macron a également annoncé officiellement l’ouverture du Centre culturel francophone du Rwanda, qui sera inauguré dans la soirée du 27 mai, et défendu une « francophonie modernisée et ouverte ».

Il s’est également engagé, au nom de la justice française, à renforcer l’action judiciaire contre les responsables rwandais du génocide résidant encore en France à ce jour. L’ambassade de France au Rwanda, délaissée depuis 2015, se verra également dotée d’un nouvel ambassadeur, symbole de l’amélioration de la relation entre les deux pays. Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), a signé une déclaration avec le ministère rwandais de l’Education et l’Agence française pour le Développement pour l’enseignement du français au Rwanda.

Enfin, le chef de l’Etat français a rappelé que la Banque Publique d’Investissement s’était engagée à " multiplier les investissements au Rwanda ", pays aujourd’hui très attractif dans ce secteur. Plusieurs contrats, dont la teneur est encore inconnue, ont été signés entre les deux pays.

 

Caroline Chambon

Caroline Chambon

Etudiante en relations internationales à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, Caroline a rejoint lepetitjournal.com en mars 2021 en tant que stagiaire à la rédaction.
0 Commentaire (s) Réagir

Vos élus

Tout savoir sur les représentants des Français de l’étranger : les députés, les sénateurs, le secrétaire d’état et l'assemblée des Français de l’étranger.

voir plusZ

Circonscriptions

Tout savoir sur les 11 circonscriptions des Français de l'étranger : les pays, leur fonctionnement, les élus et les résultats des dernières élections

voir plusZ