Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 4
  • 0

Les nouveaux mots dans les dictionnaires Le Petit Robert et Le Petit Larousse

Pour les francophones du monde entier, il s’agit chaque année d’un événement : la sortie des grands dictionnaires de langue française, Le Petit Robert et le Petit Larousse. Les deux accueillent pour leurs éditions 2025, 150 nouveaux mots ou nouveaux sens.

dictionnaire - Grandedictionnaire - Grande
Pour les francophones du monde entier, la sortie des grands dictionnaires de langue française, Le Petit Robert et le Petit Larousse est toujours un évènement. 150 nouveaux mots y font leur entrée !
Écrit par Léa Degay
Publié le 13 juin 2024, mis à jour le 25 juin 2024

 

Les nouveaux mots inscrits pour les éditions 2025 du Petit Robert et du Petit Larousse sont répartis en six grandes catégories : 

 

1. L’écologie en première ligne

 

Cette catégorie de néologismes s'accroît chaque année et est même la plus abondante dans les nouvelles éditions. Elle comprend des mots tels que – écoféminisme : courant de pensée qui établit un parallèle entre la domination des hommes sur les femmes et la surexploitation de la nature ; – surtourisme : présence touristique perçue comme excessive et nuisible ; –– fast-fashion : modèle économique du prêt-à-porter qui consiste à proposer un renouvellement rapide de collections à petit prix et de moindre qualité et – PFAS (acronyme) : composés chimiques synthétiques qui s’accumulent dans les organismes vivants et dans l’environnement, et dont les propriétés sont appréciées dans l’industrie. Ils sont aussi appelés « polluants éternels » notamment.

 

2. Une société toujours plus « éveillée »

 

En matière sociétale, les « entrants » offrent une photographie très éloquente de notre époque, qui montre nos aspirations individuelles et nos interrogations collectives telles que : – décolonialisme : courant de pensée qui postule que des formes de domination issues de la colonisation perdurent dans la société ; – empouvoirement : Saluons la francisation du mot anglais empowerment, qui signifie « processus d’acquisition de liberté, le pouvoir de faire ce que l’on veut ou de contrôler ce qui nous arrive » ou encore – afrodescendant : personne née hors d’Afrique, mais qui descend de parents ou d’ancêtres d’origine africaine.

 

3. Nouvelles technologies, sciences et tendances

 

Ce nouveau cru confirme notre attachement – pour ne pas dire « dépendance » – aux technologies. Nous sommes de plus en plus connectés, sensibles aux nouvelles tendances, et ces nouveaux mots en sont la preuve : – cracker : faire sauter illégalement les dispositifs de protection d’un système informatique ; – cyberattaque : attaque informatique qui touche régulièrement des établissements sensibles, comme les hôpitaux ou les mairies ; – neuroatypique : dont le fonctionnement neurologique diffère de la norme (autiste, dys, HPI, TDAH, TSA), le contraire est neurotype et même – tiktokeur : au féminin tiktokeuse, personne qui publie des vidéos sur l’application TikTok. D’après le dictionnaire, le terme est dans l’usage depuis 2018.

 

page de dictionnaire

 

4. Les mots liés au sport et aux JO

 

2024 est synonyme d’année olympique. Les nouveaux termes désignant des disciplines sportives (et celles et ceux qui les pratiquent) occupent naturellement une place de choix dans les deux dictionnaires : – ultra-trail : course à pied de longue distance sur un chemin ou un sentier accidenté d’au moins 80 km ; – badiste : joueur de badminton ; – cécifoot : handisport analogue au football, qui oppose deux équipes de cinq joueurs déficients visuels et qui se joue avec un ballon sonore.

 

5. Une gastronomie ouverte sur le monde

 

Les mots de la cuisine qui entrent aujourd’hui dans les dictionnaires confirment notre appétit, en particulier pour les mets venus d’ailleurs comme – kombucha : boisson à base de thé, sucrée et fermentée grâce à des levures. À noter que le mot figure dans Le Robert depuis 2021 ; – edamame : fève de soja récoltée avant maturité, servie, notamment, en apéritif dans les restaurants japonais ; –kimchi : préparation de légumes (chou et radis, particulièrement), assaisonnés et fermentés dans de la saumure avec des piments ; –portobello : espèce de champignon et bokit : sandwich guadeloupéen.

 

6. La francophonie bien représentée

 

Pour terminer, comme chaque année, plusieurs expressions et termes utilisés dans des pays francophones, hors Hexagone, sont officiellement reconnus comme appartenant à la langue française. Pour nos amis belges, il y a maintenant – baraki : personne d’apparence négligée, aux manières inélégantes, personne peu recommandable. Les Suisses pourront mieux se faire comprendre également avec – chiclette : gomme à mâcher aromatisée et – traitillé : série de traits courts formant une ligne. Et enfin, grâce au Canada, ces mots sont désormais inscrits dans les deux dictionnaires favoris des Français : – déguédiner : se dépêcher, se hâter et – brigadier : professionnel ou bénévole posté aux abords d’une école afin d’assurer la sécurité des enfants qui traversent la rue.

 

 

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions